Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 16 333 fois
  • 115 J'aime
  • 1 Commentaire

Elodie

Chapitre 3

Zoophilie

...


Je touche avec ma main le fourreau de Piro. C’est doux et chaud. Je titille un peu le truc. Une énorme excitation monte en moi. Puis je touche encore, j’en mouille. J’essaie de branler l’intérieur du fourreau rien ne se passe. Puis soudainement je vois sortir un petit bout, son sexe commençait à sortir de son fourreau. Un petit bout rouge, avec une petite pointe au bout, mon coeur se mis à battre encore plus. Puis je dis en chuchotant: - j’ai envie de te sucé Piro. Ca y est j’oublie tout, j’étais décidé. Je gémissais pendant que je touchais son bout de sexe, je voulais sa queue entière. Je touchais sont petit bout humide, puis enfin sa queue sortit entièrement. J’étais impressionnée. Je ne l’ai pas vu arriver celle la. Sa bite s’est présentée devant moi, si vite, dans ma main. Je trouvais ça trop beau, trop excitant. Sa queue était loin d’être petite. Son bout de queue carré laissé apparaître une petite pointe. Son sexe pleine de veine était large à son milieu, il était chaud, son sexe pendait vers le sol. Je mouillais beaucoup. Encore plus quand je vis pour la première fois son bulbe imposant.


La queue de mon chien était présente devant moi, elle remuait légèrement. Oui je vais te sucer Piro. Piro ne tenait pas vraiment en place. Il était bien éduqué. Un chut suffit pour le garder en place. Je voulais le sucer. J’approchais mon visage près de sa queue épaisse, que faire... Je commençais juste par pointer ma langue sur son petit bout. Un liquide point désagréable s’échappa, étonnée et excitée je continuais. J’arrivais juste à sucer le bout de sa queue. J’avais peur de rentrer toute sa queue dans ma bouche. C’était trop bon, j’aimais ça. Je frottais mes lèvres contre son bout, puis je le rentrais un peu dans ma bouche, je suçais son bout de queue, le goût m’excitait. J’aspirais son bout de queue, j’avais envi de toucher sa queue. Je pris avec une main le dessous de sa bulbe, ainsi je pus guider sa bite dans ma bouche comme je le voulais. Quel plaisir immense. Plus je le suçais en touchant sa queue sans le branler, du liquide sortait de sa queue. Son sperme chaud coula petit à petit, j’en prenais dans ma bouche pour le recracher. Au moment ou j’eus voulu mettre sa queue dans ma bouche Piro se leva directement. Je pense qu’il était excité...


Je voulais encore le suçer, ça m’excitait trop, puis ça devait lui faire du bien. Il resta debout, je le calmais pour rester ainsi. Il avait la bouche grande ouverte, respirant fort. Sa queue pendait dans le vide, c’était encore mieux de la voir ainsi que couché. J’approchais ma tête près de son sexe, c’était encore mieux. Sa bite pouvait me tamponner légèrement le visage, elle lâchait des coulées de sperme sur mon visage et ma bouche. Je gémissais en me frottant le visage contre son membre, celui-ci bougeait, tapant légèrement mon visage, quel pied, elle est bonne ta queue Piro.


C’est parti, toujours à genoux j’ouvris grandement ma bouche à côté de sa bite, puis je guidais son sexe dans ma bouche, je le suçais amplement, sa bite glissait le long de mes lèvres, je faisais en sorte qu’il me lime bien la bouche en tenant sa bulbe chaude et compact. Piro était instable, je manquais de peu de prend un coup de patte dans la gueule! je voulais l’engueuler, je décidais d’arrêter pour le calmer. Je touchais encore sa queue, c’était plus fort que moi. Doucement Piro, tu... tu n’aimes pas? sa bite en main je regardais encore son sexe, ça m’excitais. Puis d’un coup sans que je puisse m’en rendre compte, il éjacula.


Il éjacula beaucoup, d’un coup. Son sperme semblait être plus épais que tout à l’heure. Il éjacula sur mon épaule, ça coulait le long de mon sein, puis en dessous. Je pris mes seins avec le long de mon bas de bras en les remontant bien. En ayant un sein dans ma main. Mon autre main était occupé avec sa queue. Je voulais pas rater cela. Vas y Piro éjacule sur les seins de maman. Je le branlais. Après une grosse giclée il éjacula sur mes seins, une fois, deux fois, puis trois, je gémissais, j’étais en train de jouir de sa semence chaude sur mon corps. Je pris sa bulbe et frotta son sexe contre ma poitrine, je donnais des petites frappes, quel plaisir immense. De sa bite s’échappait du sperme moins épais mais successif, ces fils de sperme me rendait folle. Sa bite faisait que bouger. Puis une autre giclée en direction de mes cheveux et moitié de mon visage. Piro décidément... Cette fois-ci il ne tenait plus en place...


Je pense qu’il voulait autre chose. Et moi aussi.


...


Diffuse en direct !
Regarder son live