Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 27 190 fois
  • 142 J'aime
  • 13 Commentaires

Emma et ses tourments

Chapitre 1

Le remède

Inceste

Victor Hugo disait : “La vie est une longue perte de tout ce qu’on aime”. Cette phrase ne m’a jamais semblé si vraie depuis que j’ai perdu l’homme de ma vie, mon papa. J’avais à peine 12 ans quand la réalité du monde est venue frapper à ma porte. 8 ans plus tard, la détresse de ma mère m’a empêchée de tenter d’oublier le vide laissé par l’absence de mon père. Je n’ai jamais été amoureuse, j’enchaîne les coups d’un soir. Ma psy dit que je refuse inconsciemment d’être aimée par un autre homme que mon père et que je comble ce manque par le sexe. Peut-être. Ma version ? C’est que je cherche désespérément à ressentir quelque chose à nouveau. De la haine, de l’amour, du désir, du dégoût, qu’importe juste un signe que je suis bien vivante.


— Alors Emma, cette première journée à la fac ?

— Comme toutes les autres, déprimante.

— Ma puce tu pourrais faire un effort, c’est pas si terrible ! J’ai un très bon souvenir de l’université, ce seront sûrement les meilleures années de ta vie. Et puis belle comme tu es, tu pourras bien t’amuser haha, enfin tombe pas enceinte comme moi je l’ai fait hein !


Ma mère a toujours été une maman cool. Elle m’a eu à 18 ans, ce qui rend notre relation très amicale.


— Je vais faire comme si je n’avais pas entendu ta dernière phrase ! dis-je minant d’être vexée.


Puis je reprends :


— Les Maurier sont là ce soir ?

— Oui, Marc est dans le bureau, il travaille sur son dossier et Sam viendra après ses cours pour dîner. Ça ne te dérange pas j’espère ? demande-t-elle inquiète.

— Non, ne t’en fais pas maman, t’as le droit d’être heureuse.


Marc est le copain actuel de ma mère. Ça va faire un an qu’ils se fréquentent. C’est le premier depuis papa. Il est chez nous la plupart du temps même s’il n’a pas officiellement emménagé. Je crois qu’elle n’est pas prête pour ça encore. Sam est son fils. On a directement accroché. Il a été très compréhensif face à la réticence que j’éprouvais pour son père. Les Maurier sont très attirants, autant le père que le fils. Je voudrais bien me faire Sam, mais j’ai promis à ma mère d’être sage pour cette nouvelle année. Et puis ils font partie de la famille que je le veuille... ou non.


Après avoir répondu à la multitude de questions de ma mère au sujet de ma journée, je me dirige dans la salle de bain pour évacuer le stress de cette rentrée.

Je me déshabille, une fois complètement dévêtue, je fais couler le bain. Je me tourne vers le miroir et je fais face à mon corps nu. Je remarque en premier les cicatrices le long de mes bras puis mes longues boucles brunes qui semblent encercler mes seins. De mon regard, je suis la douce courbe de mes hanches. Quand soudain, le grincement de la porte me sort de mes pensées. Je me retourne instinctivement et vois la porte légèrement ouverte, mais je n’y vois personne. J’étais pourtant sûre de l’avoir fermée. Ne prêtant pas plus attention, je tourne dos à la porte et me dirige vers la baignoire qui est maintenant remplie, avec la désagréable sensation d’être observée.


Je me frotte doucement avec la mousse, je passe mes doigts sur mes seins, puis caresse longuement mes tétons qui sont rapidement dressés. J’attache mes cheveux en chignon, et je passe mon autre main dans mon entrejambe. J’ai attendu ce moment toute la journée. Je titille mon clitoris. J’accélère mon mouvement et ma respiration suit le rythme. L’excitation monte de plus en plus. Je ferme les yeux, et me surprends à penser à Marc, mon beau-père. A cette simple pensée, ma respiration s’accélère. Je me risque à l’imaginer dans la baignoire à tourmenter mon clitoris. A la fois troublée et excitée, je continue mes gestes circulaires. Au même moment, une main virile se dépose sur mon sein. J’ouvre les yeux dans un sursaut. L’objet de mes tourments se tient agenouillé à côté de moi, les yeux pleins de désir. On se regarde durant quelques secondes, gênés mais surprenamment excités. Il attend une réaction de ma part.


Tout se bouscule dans ma tête, mon cerveau a du mal à traiter ce qui est en train de se passer. Je revois en une fraction de seconde tous les moments passés avec Marc et leur en donne une toute nouvelle signification. Et si depuis le début ses actes de gentillesse n’avaient pas pour but de se faire accepter en tant que nouveau beau-père ?


Je finis par réussir à sortir quelques mots d’une voix tremblante :


—... Qu’est-ce que... qu’est-ce que tu fais ?


Il retire soudainement sa main, comme si son esprit lui revenait violemment.


— Je, je, je suis désolé, je ne sais pas ce qui m’a pris... Heu excuse-moi Emma, ne dis rien, à ta mère je t’en supplie !


Je le regarde, sans réussir à sortir un mot de plus, il se relève, une bosse dans son pantalon difficilement dissimulable et sort de la salle de bain. Je peine à réaliser ce qu’il vient de se passer. Mais je ne peux ignorer les pulsions au niveau de mon bas-ventre, je reprends donc mes caresses et me voit presque instantanément prise de spasmes dans tout le corps, wow. Ça ressemble donc à ça un orgasme ?


De retour dans ma chambre, je ne cesse de repenser à ce qui vient de se passer. La honte m’envahit aussitôt. La honte qu’il m’a vue dans mon intimité, la honte d’avoir aimé ça... Je ne sais même pas si je pourrai regarder ma mère une nouvelle fois dans les yeux.


Et si... Et si c’était lui le remède à tous mes problèmes.

Diffuse en direct !
Regarder son live