Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 42 084 fois
  • 99 J'aime
  • 0 Commentaire

J'ai enculé la fille de mon meilleur ami

Chapitre 1

Erotique

J’ai enculé la fille de mon meilleur ami



Je vais vous raconter une de mes parties de cul la plus extraordinaire que je ne suis pas prêt d’oublier. Tout le monde me connaît, je m’appelle José Moro, j’habite à Fortaleza. Je suis marié, j’ai 38 ans, je mesure 1,85 mètre, je pèse 95 kg et j’ai une belle bite qui mesure 23 cm...

Cette aventure eut lieu il y a environ 5 ans. Je travaillais dans une compagnie d’assurances où j’ai fait la connaissance d’un courtier de 55 ans, c’était un homme très sympathique et bientôt nous sommes devenus les meilleurs amis du monde.

Un jour il m’invita chez lui pour me présenter sa famille. Lorsque j’arrivais dans sa maison, il me présenta son épouse Maria, puis sa fille Luciana, une jeune fille brune de 19 ans, elle mesurait bien 1,70m, elle avait les yeux verts, de longs cheveux, de jolies cuisses, des petits seins et un gros cul très excitant et elle portait un jeans qui moulait admirablement son beau cul.

Son père me dit qu’elle fréquentait une école de tourisme. J’essayais de ne pas regarder ses jambes, mais ce fut impossible, elle était très excitante.

Quelques jours après je retournais à la maison de son père, je rencontrais Luciana, elle portait un corsage blanc qui faisait ressortir les mamelons de ses nichons de façon arrogante et un pantalon très serré qui mettait en valeur sa chatte assez volumineuse. Elle me regarda en souriant, me souhaita une bonne nuit et s’en alla. Je regardais son cul, je devinais sa petite culotte qui semblait me narguer. J’étais très excité en arrivant à la maison, car j’avais baisé ma femme deux fois en pensant à Luciana, cette charmante jeune fille brune qui me faisait monter au septième ciel. Cette scène, occupait sans cesse mes pensées et alors ma bite durcissait et parfois je me branlais.

Un beau jour, je fus choisi pour faire un voyage d’affaires à Recife pour le compte de ma compagnie et comme par hasard, Luciana fut appelée à faire un stage à Recife aussi. Je devais aller à Fortaleza en compagnie d’une jeune fille aussi sexy que Luciana, je ne pouvais vraiment pas souhaiter mieux. Son père me dit qu’il avait confiance en moi, mais il ne savait pas que j’étais un coureur de jupon et un baiseur invétéré, le jour suivant je préparais mes valises et je me rendais chez Luciana. Elle était plus sexy que jamais car elle portait un chemisier noir et un short très court qui moulait son superbe pétard.

Elle déposa sa valise dans la voiture, entra dans la maison et sa mère me recommanda de bien veiller sur elle. Nous sommes partis aussitôt car le voyage était long, un voyage de 14 heures.

Pendant le voyage nous discutions et je ne pouvais pas m’empêcher de regarder ses jambes. Je lui demandais si elle avait un amoureux. Elle me répondit qu’elle avait connu deux garçons qu’elle avait bien aimés, mais ce n’était pas le grand amour, et chose incroyable ni l’un ni l’autre ne voulait l’enculer, alors que Luciana désirait connaître cette façon de baiser, même si ce n’était pas naturel pour une fille de donner son cul à un amoureux, de plus elle me disait que son trou du cul était très serré, pas aussi étroit naturellement que le trou du cul de sa sœur âgée de 18 ans qu’elle avait surprise dans la salle de bain à se faire enculer par son petit ami.

Quand nous sommes arrivés à Recife, nous sommes allés dans une auberge, mais il n’y n’avait qu’une chambre avec un lit d’une personne. Nous étions très fatigués, je suis allé dans la salle de bain et je laissais la porte ouverte, Luciana s’assit sur le lit et lorsque je sortis de la salle de bain, elle me demanda qui allait dormir dans le lit. Je lui répondais que je dormirais par terre. Luciana alla prendre un bain et lorsqu’elle sortit de la salle de bain elle ne portait que sa petite culotte. J’admirais son gros cul, son gros pétard, son gros postérieur, son gros derrière. Naturellement elle remarqua l’effet que son superbe corps exerçait sur moi. Elle s’habilla et je l’invitais à dîner dans un restaurant de la ville, je commandais une bouteille de vin français. Je m’aperçus vite que Luciana devenait pour moi de plus en plus désirable.

Lorsque nous sommes rentrés à l’auberge, ma bite était énorme et j’avais envie de saisir Luciana et de la baiser de force mais je pensais à ses parents et au scandale qui s’en suivrait. Je me préparais pour aller me coucher et je dis à Luciana, que j’avais l’habitude de dormir nu.

Elle me sourit et sans rien dire, j’allais dans la salle de bain, je retirais mes vêtements que je jetais à terre. Quand Luciana sortit à son tour de la salle de bain elle portait une chemise de nuit blanche et courte et me dit : "Moi aussi je dors nu, mais vous êtes ici alors je vais dormir avec ma chemise de nuit, bonne nuit."

Mon cœur était brisé et ma bite se ramollit sous les draps.

Mais je pouvais voir son gros cul d’amour, le lendemain matin, Luciana était allongée sur les draps le cul à l’air. Je pouvais voir son gros cul d’amour et je posais ma main sur ses jolies fesses, elle me fit comprendre qu’elle était d’accord pour que je la caresse sur la plus intime partie de son corps. Puis je me levais et j’allais dans la salle de bain pour me taper une bonne branlette.

Au cours de la journée, nous nous sommes occupés de nos affaires, puis après le déjeuner, je suis retourné à l’auberge et Luciana m’attendait dans la chambre, elle portait une robe courte qui lui moulait le corps à merveille. J’avais de nouveau acheté une bouteille de vin et nous avons prit un verre ensemble. Luciana me dit que j’étais très sympathique et à ce moment là, j’ai eu une forte envie la baiser !!!

Je posais mes mains sur sa taille et lui donnais un très long baiser d’amour, un baiser aussi long que la distance de Paris à Recife. Luciana remarqua le volume occupé par ma bite et baissa mon pantalon. Ma bite sortit comme un ressort, et il me dit :

"Mon Dieu! Quelle grosse bite, elle est énorme ta bite, et elle est très longue, je l’aime beaucoup ta bite." Puis elle la saisit avec les deux mains et la dirigea vers sa bouche, elle me suça et elle me branla, c’était exquis de sentir sa langue faire des petits cercles sur mon gland rouge et chaud avec une grande dextérité, j’étais sur le point de décharger dans sa bouche amoureuse. Je l’allongeais sur le lit, je lui enlevais sa culotte et lui léchais sa chatte mouillée et épilée, elle jouit dans ma bouche.

J’écartais ses jambes et je commençais à introduire la pointe de ma grosse bite dans sa chatte ouverte et je me mis à aller et sortir dans ce puits d’amour, au début lentement, puis j’augmentais mes coups de bite et elle gémissait de bonheur et, je la mis par la suite en position de levrette, à quatre pattes sur le lit comme une gentille petite chienne et je commençais à lécher son cul, le trou de son cul, ma langue rentrait et sortait du trou du cul de Luciana. Elle poussa un cri et me confia qu’elle était encore vierge du cul, elle n’avait jamais été enculée.

Je crachais deux fois dans le trou de son cul, pour bien le lubrifier et je commençais à forcer ce trou du cul vierge appartenant à cette jolie femme. La pointe de ma bite entra difficilement mais elle était dans son cul et Luciana poussa un cri, le reste de ma bite entra petit à petit dans cette "caverne d’Ali baba", je l’enculais pendant 20 minutes et soudain je remplis son trou du cul de mon foutre brûlant. Je l’ai baisé dans le cul pendant des heures par la suite, puis nous sommes rentrés à Fortaleza. Mais je dus quitter l’entreprise deux mois après cette aventure.

Luciana et ses parents s’installèrent à Recife et je n’ai jamais plus reçu de nouvelles de la famille.

Diffuse en direct !
Regarder son live