Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 20 354 fois
  • 144 J'aime
  • 6 Commentaires

Enfants et parents

Chapitre 1

Inceste
144
5

Il est tard, Morgan monte se coucher. Il surprend sa sur Cloé, l’il rivé à la serrure de la chambre de ses parents. Morgan lui donne une tape sur les fesses. Surprise, elle se redresse, lui fait les gros yeux et un signe de ma main qui veut dire tais-toi. Elle lui montre le trou de la serrure, Morgan y colle son il, il pousse un léger sifflement, sa maman est sur son papa, elle le chevauche allègrement.


Morgan regarde sa sur et lui dit :


Eh bien, tu espionnes tes parents maintenant !


Elle hausse les épaules et reprend sa place de voyeuse. Morgan colle son oreille à la porte, il entend nettement les gémissements des amants. Cloé ne loupe pas un seul acte du duo. Morgan se place derrière sa sur, doucement, il lui passe les mains sur le dos comme pour un petit massage. Cloé trop absorbée par L’ébat sulfureux de ses parents, ne prête pas attention à son frère. Le coquin prend plus d’assurance, ses mains se baladent sur les hanches de Cloé, les frottent doucement puis glissent lentement sous sa minijupe. Elle sursaute, quitte l’observatoire une seconde, fait une grimace à Morgan, fronce les sourcils et fait signe avec son doigt non non. Elle reprend l’espionnage en s’excitant de plus en plus.


Le bougre n’a toujours pas retiré ses mains de dessous la jupette, il caresse doucement les courbes généreuses. De l’autre côté de la porte, le spectacle doit être très prenant, Cloé a la bouche entrouverte, sa respiration est rapide, elle souffle de temps en temps. Morgan n’hésite plus, il passe sa main entre les cuisses de sa sur, et lui frotte la fente à travers la culotte. Il saperçoit qu’elle est trempée, doucement il lui glisse à l’oreille :


Tu es excitée à mort petite salope, tu mouilles comme une fontaine, tes parents t’excitent tant que ça ?


Elle se retourne et lui fait chuuuuuuuut, et reprend son observation. Les doigts écartent le tissu trempé et glissent sur les grandes lèvres brûlantes, Cloé soupire et remue doucement sa croupe de jeune pouliche. Les intrus trouvent la perle, et la pressent doucement, le bouton de chair enfle rapidement, Morgan le branle de plus en plus vite. Cloé geint, emportée par le plaisir. La jeune ado mouille de plus en plus, les doigts de son frère glissent aisément sur l’excroissance de chair. Morgan sort sa queue tendue, il lui retrousse la jupe, écarte sa culotte et frotte son gland contre la chatte dégoulinante.


Toujours l’il scotché à la serrure, la Jeune chauffée à blanc ne bronche même pas. Il donne un léger coup de reins, et s’enfonce jusqu’aux couilles dans la gaine lubrifiée naturellement. La chatte de sa sur est brûlante, il s’accroche à ses hanches et commence un va-et-vient d’enfer. La bite vigoureuse coulisse avec force dans la gaine en surchauffe. Cloé pousse des gloussements comme un animal, mais elle ne quitte pas son observatoire. Elle se cabre et ne peut retenir le râle bruyant qui sort de sa bouche, sa jouissance est terrible, son corps est parcouru de frisons, elle tremble de tous ses membres.


Soudain, la porte de la chambre s’ouvre brusquement, c’est le papa qui vient de sortir, attiré par le cri strident de sa fille. Il est entièrement nu et ne pense même pas à cacher sa nudité. Il écarquille les yeux en voyant le spectacle que donnent ses enfants, Morgan n’a pas eu le temps de se désaccoupler de sa sur. Le papa tire les deux jeunots dans la chambre, la maman a juste le temps de tirer le drap sur son corps.


Regarde Michelle, ce que font nos enfants derrière notre porte ! Dit Marc à sa femme.


Morgan reste sans voix, c’est Cloé qui explique la situation.


Ah tu nous espionnes en regardant par le trou de la serrure ! dit la maman en se braquant.


Cloé baisse la tête, et se jette dans les bras de sa maman, elle pousse de gros soupirs en demandant pardon. Sa maman lui caresse ses longs cheveux, ses mouvements de caresse font descendre le drap, ses seins se découvrent lentement. Cloé pose sa tête contre les lobs mammaires, le papa et le fils regardent le duo sans intervenir. Marc sans se démonter demande :

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)


Alors elle est bonne ta sur mon cochon ?


Morgan se dresse, très surpris de la demande de son papa, et répond avec un peu d’ironie dans la voix :


Je n’ai pas eu le temps de finir, mais c’est une chaude, vu comme elle a joui !


Cloé redresse la tête, et foudroie du regard son frère en hochant la tête comme pour dire non. Le bougre lui répond par un clin d’il. Cloé repose sa tête contre la poitrine de sa maman, par le fait du hasard, sa bouche se trouve contre un mamelon, elle ne bouge pas, mais en louchant, lève les yeux vers le visage de sa maman, qui lui sourit sans penser à mal. Cloé sort légèrement la pointe de sa langue, et titille très doucement le mamelon de sa maman. Celle-ci se raidit un peu et dit :


Cloé ma chérie, sois sage !

Avec ce que j’ai vu, je ne peux pas être sage, vous m’avez trop excitée ! Qu’elle répond franchement.


Elle gobe le mamelon sans aucune gêne, et le suce délicatement. Michelle se cabre, et repousse son enfant sans brusquerie. Cloé est tenace, elle pousse sur les épaules de sa maman, pour lui plaquer le torse sur le lit. Marc assiste sans agir, c’est en riant qu’il dit :


Elle sait ce qu’elle veut la coquine !

Oui, elle veut téter sa maman ! Rétorque le fils.


La maman répond un peu angoissée :


J’espère que vous ne cautionnez pas vous deux ?

Pourquoi pas ! Répond Marc avec un large sourire.


Morgan dodeline de la tête pour dire comme son père.


Mais vous êtes des cochons ! Qu’elle répond, outrée.


Cloé ne les écoute même pas, c’est comme si elle était seule avec sa maman, elle suce le mamelon délicatement, le bout se dresse et devient dur. Michelle ne sait comment faire, son cur bat la chamade, elle enfonce très lentement ses doigts dans la dense chevelure de sa fille et la triture avec une certaine nervosité. Marc s’approche du duo, saisit le drap et découvre entièrement le corps fébrile de sa femme, celle-ci a un geste de recul, mais elle en est empêchée par sa fille qui s’acharne sur son mamelon.


Marc commence à caresser sa femme, ses mains parcourent chaque parcelle de sa peau. Une de ses mains s’attarde sur la vulve encore imprégnée de son sperme gluant. Deux doigts s’enfoncent et ramonent doucement le conduit visqueux. Il ressort ses doigts et fièrement, les montre à qui veut les voir. Morgan fixe la chatte de sa maman, et imagine la queue puissante de son papa la défoncer. Sa queue hors de son pantalon se dresse. Son papa sourit et lui dit :


Mon cochon, c’est ta maman qui te fait bander comme ça ?


Morgan baisse la tête, pousse un gros soupir et répond :


Cest vrai qu’elle est très belle, maman, la voir nue ne me laisse pas indifférent !

Eh bien, va la rejoindre et joue avec elle comme le fait ta sur ! Qui réplique en riant aux éclats.


Michelle a les yeux fermés, elle geint document sous les lèvres voraces de sa fille. Morgan retire ses vêtements, il s’allonge discrètement à côté de sa maman et pose doucement sa main sur son ventre plat. Sa maman ouvre les yeux, regarde son fils et bègue :


Mais, mais qu’est-ce que tu fais Morgan !


Il répond un peu embarrassé :


Je me joins à vous !


Marc intervient :


Laisse-le profiter de ton corps ma chérie, au moins comme cela tu ne te masturberas plus pour lui, tu le fais si souvent qu’à la longue, cela en devient pesant, alors profite du moment !


Michelle ne sait que répondre, elle reste coite et rougit comme une pivoine. Morgan la regarde, très étonné, Cloé a lâché le mamelon et regarde interrogativement sa maman. Michelle prend son courage à deux mains et répond d’une voix tremblante :


Oui c’est vrai, papa a raison !


Je fantasme sur toi mon chéri, et quelques fois sur toi aussi Cloé, mon excitation est telle que je suis obligée de me masturber avec l’aide de papa !


Cela encourage Morgan, c’est sans scrupules, qu’il caresse la chatte de sa maman, ses doigts s’enfoncent dans l’antre gluant et le ramonent sauvagement. Sa conscience soulagée, Michelle se cabre et commence à geindre de plaisir. Cloé ne reste pas inactive, elle ôte ses habits et reprend possession des mamelons de sa maman. La coquine sait y faire, à chaque succion, les bouts s’épaississent, et deviennent de plus en plus sensibles.


Ses enfants la font gémir de plaisir, elle souffle comme une bête, son corps se tend sous les pénétrations multiples des doigts agiles de Morgan, sa chatte est en feu, elle halète en agitant son bassin comme une forcenée. Marc est pour l’instant simple spectateur, il attend en bandant comme un cerf son tour. Le gredin a des convoitises sur sa fille. Morgan écarte les jambes à sa maman, et plaque sa bouche sur la vulve visqueuse, il aspire le liquide épais puis enfonce sa langue au plus profond.


Il fouille le temple maternel avec ardeur, les plaintes de sa maman prouvent qu’elle y prend un grand plaisir. Cloé ne cesse de téter, elle mordille les bouts épais, les étire avec ses dents et les aspire avec violence. Morgan gobe le clitoris hypertrophié par l’excitation extrême, sa maman se cabre sous la forte aspiration, elle pousse des râles monstrueux en agitant son bassin violemment.


Morgan se redresse, et plante avec force son manche veineux dans la chatte en ébullition de sa maman. Quelques va-et-vient suffirent à la faire jouir comme une bête. Elle l’enserre avec ses jambes pour qu’il ne se retire pas, le bougre n’en a nullement l’intention. Emprisonné par les cuisses de sa maman, il la démonte comme il le peut. Marc bascule sa fille sur le bord du lit, et sans préliminaire, lui pénètre la chatte. Sa vulve est encore dilatée par la précédente visite de son fils.


Cloé s’accroche à son papa comme une pieuvre à son rocher. Marc la pilonne sans relâche, ses coups puissants de bélier, font grogner sa fille de plaisir. La bite luisante de cyprine coulisse dans la gaine de plus en plus rapidement. Le pilonnage dure un bon moment, soudain, Cloé se cabre et explose de jouissance en poussant des râles d’enfer.


Pendant ce temps, Michelle a desserré son étau, son fils la ramone puissamment, il ressort sa queue gluante de la chatte et la lui plante sans crier gare dans le cul. Michelle se crispe, Morgan donne quelques coups de piston puis change de trou, très souvent, il réitère le changement d’orifices. Jamais sa maman n’a subi ce genre de démontage, elle est aux anges, les coups de boutoir la rendent folle de bonheur. Elle se cabre, pousse un hurlement et jouit du cul comme jamais, maintenant, il s’acharne dans la chatte, il se raidit, se bloque et envoie toute sa semence dans le ventre brûlant de sa maman.


Elle grimace et jouit une nouvelle fois, son cur bat terriblement vite, sa respiration est rapide, son souffle court. Marc propose que les deux femmes soient prises en double vaginal ou anal. Mais cela est une autre histoire.

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder