Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 32 653 fois
  • 43 J'aime
  • 0 Commentaire

L'enfer

Chapitre 1

Avec plusieurs hommes

salut, c’est de nouveau melanie(lire l’histoire l’agresseur),42 ans,1m75 cheveux châtain clair,yeux vert,une bonne paire de petit sein bien ferme et un beau petit cul.

châtain le viol en règle que j’ai subite, je ne pensais pas le revivre et pourtant.


8 mois se sont écoulé depuis ma première agression ce qui m’a permis d’oublier en partie mais pas totalement.La cicatrice fut longue à guérir preuve en est après mon avortement,j’eus mise 1mois et demi avant d’avoir des relations sexuelles tout à fait normal avec mon mari qui a mis ce manque de performance sur le compte du boulot et des tracas de la vie familiale.Enfin bref il n’avait pas senti mon malaise après le viol dont j’avais été la victime.

était en octobre je décidai d’aller faire les magasins profitant de mon rtt mensuel, je ne pensai quasiment plus à ce qui c’etait passé 8 mois avant et ma vie de famille avait reprise le dessus,j’achetai robe,chemise,jeans pour mon mari,bref de bon petit achats.

Et c’est en marchant dans la galerie marchande du magasin que j’aperçus cette arabe qui m’avait violentée, faut dire qu’apres cette episode les amis de mon fils mathieu ne vinrent plus l’attendre devant la maison avant d’aller à la fac,surprise et effrayée en meme temps je fis demi tour instantanement et repartis en direction du parking souterrain ou était garé ma voiture.espérais qu’il ne m’avait pas remarqué.Sur le chemin je arrêtais pas de regarder derrière moi sans arrêt pour voir s’il me suivait,au départ il prit ma direction et bifurqua plus loin.

OUF il ne m’avait sans doute pas vue.En arrivant devant mon véhicule je sortais les clefs de mon sac ,l’ouvrais et déposais mes achats et prise place dans l’auto.

Au moment ou je démarrai la voiture, la porte passager s’ouvra soudainement et Karim(je sus son nom par mon fils)entra et me menaça d’ un couteau à cran arrêt.

Affolée je ne bougeais point,la peur au ventre également me faisait bégayer des bouts de phrase du type:’ ne me faites rien,prenez ce que vous voulez mais laissez moi par pitié’

il parlait fort:’tu croyais que je ne t’avais pas vu salope, tu es sur mon territoire ici alors tu vas obeir gentiment ma belle et pour commencer recule je t’indique la direction.’ tout en me maintenant la lame de son couteau sur le ventre.

Je m’executais et commençais à rouler,il savait exactement ou il m’amenait,mon cauchemar allait se raviver de plus belle.

En même temps qu’il m’indiquait itinéraire, il me matait de la tête au pied et me lâchai de manière grossière:’tu es toujours aussi bonne,ce que tu portes m’excite,tu vas la sentir passer encore vu la chienne que t’es.’

Je portais une jupe,un chandail avec une veste et des collants blancs.

Sur le reste du trajet et malgré ses propos je ne disais rien et avais les larmes aux yeux.Nous arrivâmes au bout d’un bon quart d’heure de route,il me fit couper le contact et empara de mes clés de voiture.L’endroit ou nous étions,était désert, juste une petite maison nous faisaient face.

Il descendit du véhicule ,le contourna rapidement ,me fit descendre de force et me forçais à m’asseoir sur le siège arrière.Il ferma la porte et s’empressa de me caresser mes seins.Je tentais bien de résister en envoyant des gifles et des coups de pieds mais son couteau me rappelait à l’ordre.

Il baissa son jean et sortit son sexe, il me saisisse le coup et me dirigea vers sa verge à moitié molle que j’engloutissais sans trop de résistance vu les menaces qu’il proférait à mon encontre.Il m’imprimai un rythme lent et me disait en même temps que je le pompais:

’tu n’as rien perdu salope tu suces toujours aussi bien, mais là ça va durer’

Il accéléra la cadence subitement, me déformant la bouche à chaque va et vient.Il arrêtait de temps en temps pour me laisser respirer puis il me la refourrait malgré mon dégoût et ma faible résistance.

Au bout de 20 longues minutes de pompage ,il jouit sur mon visage,ma veste et sur mon chandail puis il sortit du véhicule en me disant d’y rester sinon je le regretterais si je tentais quoi que ce soit.Effrayée je exécutais, le regardant par la vitre du véhicule,il était au téléphone mais je ne comprenais pas un seul mot de ce qu’il disait car il parlait en arabe.Ayant fini ,il revint vers moi ,attrapa le bras et m’amena dans la maison.

Je criais à vive voix des au secours inutiles.Cela l’agaça et il me metta une gifle qui calma mon hysterie.

A present nous etions devant la porte et il l’ouvrit avec son trousseau de clé(visiblement ça lui appartenait),je pleurais en le suppliant de me laisser partir, qu’une fois ça suffisait et que cette fois-ci je n’hesiterais pas à tout raconter à la police.

Il rigolait et me traina dans la premiere piece à droite aussitot qu’on fusse rentrer et il me propulsa au fond de celle-ci.

Je m’entrava et tomba au sol,il faisait si noir.

Son rire pervers resonnait dans cette piece puis il alluma.En fin de compte c’etait une chambre, la sienne sans doute.Je me relevais et fit un tour sur moi meme pour chercher une echappatoire,la seul issue de secour etait la porte par laquelle j’etais rentrée de force.

Dans cette piece se trouvait juste un lit, une armoire et une chaise,rien d’autre,cela devait etre son repaire pour baiser ces proies.Je tentais de forcer le passage devant lequel il se postait mais je fus repoussée à chaque tentative.Il ferma la porte,pris la chaise et s’asseya devant celle-ci.

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

Voyant qu’il ne faisait rien ,je m’assise sur le lit et lui demandai:’pourquoi me faites vous ça, je suis mere de famille, laissez moi partir je vous en prie ’

J’eclatai en sanglot et il me lança un mouchoir et me dit:

’arretes de pleurnicher, depuis que je t’ai violée, j’arretes pas de penser à toi et j’ai une putain d’envie maintenant que je te tiens de nouveau mais........’.

mais quoi ? lui retorquai-je.Il ne repondit point et resta silencieux tout en me matant pendant 10 minutes.Du bruit se fit entendre dehors ce qui eut pour reaction de le faire sortir se sa torpeur.il se leva donc ,ouvra la porte ,pris la chaise en me regardant mais je lus dans son regard ce qu’il pensait(pas d’arme pour te defendre ma belle)puis il verrouilla la porte à double tour.Je courrus vers celle-ci pour essayer de l’ouvrir mais en vain donc je colla mon oreille contre la porte pour ecouter.

Visiblement une personne venait d’entrer et saluer karim.leur propos furent ceux là

karim:’Salut youssouf ,j’ai quelque chose qui va te plaire’.

youssouf:’J’espere que je perds pas mon temps’

k:’oh que non tu vas voir c’est une petite beauté farouche mais que tu devrais dompter tres vite,je peux te le dire pour l’avoir violé il y a 8 mois’

y:’bon assez patienté montre moi la came’

k:’PAS SI VITE le blé d’abord, ça fera 100 euros’

y:’ dis donc c’est pas donné, montre la moi d’abord et je te passe le flousse si ça en vaut le coup’

Sur ces derniers mots je les entendais se rapprocher.je me precipitai vers l’armoire ,l’ouvrai et contemplai avec horreur qu’elle etait vide.

La porte s’ouvra devoilant ce youssouf.C’etait un black,hyper baraqué.

OH MON DIEU criai je tout en me recroquevillant dans un coin de la piece.Youssouf donna immediatement les 100 euros à karim en le felicitant:

’putain ça c’est de la meuf’ karim lança aussitot :’ ne la frappe pas surtout, un conseil attache la et baise la’

OK MAN allez laisse moi seul avec elle.

karim referma la porte et s’en alla plus loin.A nous deux me lança youssouf.

IL se devetit entierement prenant sa ceinture en main puis il s’avança vers moi.Arrivant à ma hauteur je tentais de m’enfuir mais il m’accrocha par la taille et me positionna sur le lit.

Je me debattais comme une folle,il se mit à genou surplombant mon ventre(ses 2 jambes etaient de chaque coté de mes hanches).

Je le frappais avec mes deux mains pour l’ empecher d’accomplir cette acte ignoble,mais sa force eut vite raison de la mienne et il lia fortement mes 2 mains.

T’es à moi salope maintenant,il me dechira mon chandail et sous tif en meme temps, mettant mes seins à sa disposition.

Il les serra tres fort ce qui me fit crier de douleur mais il me mit aussitot sa main devant ma bouche pour etouffer ceux-ci.Il relacha la pression et les embrassa à pleine bouche puis il me lecha les tetons subtilement.Ils se mirent à pointer d’eux meme et malgré moi sans ressentir aucune envie sexuelle surtout avec ce monstre.

Pendant qu’il baisé mes nichons ,ses mains s’attaquerent à mon intimité.

Une main attrapa le bas de ma jupe et la releva d’un coup sec tandis que l’autre me caressait mon entrecuisse.

’Putain tu portes des collants et pas de culotte en plus, c’est mon jour de chance j’adore baiser les femmes en collant. tu va deguster ’

Et moi dans tout ça je ne criais plus,mais lançait des ’NON’ violent à youssouf.

Il s’allongea sur moi , m’ecarta une jambe pour mieux se faufiler entre les deux.Une fois fait je sentis sa queue se poser sur mes collants et il la fit frotter contre le nylon et son membre s’allongea de maniere stupefiante et hallucinante, ce calibre etait enorme et tres large surtout.

Quand il sentit que sa verge avait atteint sa mensuration totale, sa main fit un petit trou dans mes collants au point g puis avança son chibre devant.

NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON je sentais le bout de son gland se poser sur l’entrée de mon orifice,il me testa en penetrant une infime partie de son gland dans ma chatte à plusieurs reprises et tres vite à la fois.Mes mains liées essayaient d’empecher tant bien que mal l’agression de mon orifice par cette bite .

D’une main il me retenait les miennes et de l’autre il dirigeait tres bien sa verge vers le fruit defendu puis il me rentra sa bite de quelques centimetres, malgré mes pleurs incesent j’entendais sa bite agrandir le trou de mes collants qui se filaient au fur et a mesure.

Il rentra sa queue tres lentement me faisant lacher des cris de terreur.Il ne l’enfouit pas entierement et entama un limage puissant.Il me mettais dans diverses positions pour assouvir sa soif sexuel(levrette,missionaire,......je vous laisse libre recours a votre imagination).

ces deux mains n’arretaient pas de me caresser sans cesse mes cuisses.J’abandonnais tout combat et attendais avec impatience qu ’il en termine.

Au bout d’une demi heure de labeur je sentis une decharge impressionante de sperm dans mon vagin( heureusement depuis le premier episode, je reprenais la pilule regulierement)il se retira en jouissant , m’en deversant sur mes collants.

Karim n’entendant plus rien rentra donc dans la piece et cria OUAHHH tu l’as dompté, j’y crois pas,respect man mais maintenant c’est à mon tour mais moi je vais t’enculer avant de te ramener sur la route salope.

Entendant cela j’essayais de me degager du lit mais il arriva vite,m’agrippa,me glissa sur le rebord du lit( mes jambes au contact du sol et mon corps face au lit)il baissa d’un trait mes collants et me penetras vaginalement.Ces va et vient me claquer les fesses puis il se retira en me disant

:’’Tu m’as assez lubrifié je vais t’enculer’’

n’imaginez meme pas mon hysterie du moment,il avança son penis et commença à me rentrer sa bite dans mon trou du cul petit à petit.

mon cri et ma douleur dechirait la piece( j’etais vierge du cul).Il s’y enfonça entierement ,j’etais au bord de m’evanouir quand je sentis youssouf me tirait sur le lit ce qui fit faire sortir la bite de karim qui pesta mais lui vint lui aussi sur le lit et me força à me faire repenetrer par youssouf qui entama un limage instantané puis karim se posta derrierre moi et m’enfourcha de nouveau.Face à cette double penetration je tomba dans les pommes et me reveilla bien plus tard sur mon lit chez moi.

Mes collants manquaient je presume que youssouf les avaient gardés ce fetishiste.

J’appela la police et porta plainte cette fois-ci.ils furent arreter et le proces doit avoir lieu dans le courant de cette année.

j’espere que cette histoire vous a plu merci!!!!

Diffuse en direct !
Regarder son live