Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 3 335 fois
  • 75 J'aime
  • 3 Commentaires

Engrenage virtuel

Chapitre 1

Erotique

Je viens de me séparer, cela fait 3 semaines. Le soir, je me balade régulièrement sur les tchats ; quelques dials excitants,, des scénarios, mais ça s’arrête là... Puis soudain..."Coquine26" fait son apparition... Un pseudo communicatif. Je lui écris, elle répond assez rapidement...

Elle me demande ce que je recherche :


— - Un dial excitant, un scénario et pourquoi pas des échanges réguliers par mail.

— - Je peux t’offrir la première partie, pour le reste, ne rêve pas trop, ce n’est pas mon genre, je ne peux pas m’attacher...

— - Je comprends, tu profites de l’absence de ton chéri, petite cachottière... On ne sait jamais, tout peut arriver. ;)

— - Moui... Je pense plutôt que ç’est toi qui ne pourras te passer de moi après notre dial !


Nous sommes lancés, nous nous défions, c’est déjà excitant sans même avoir commencé le moindre scénario !


— - Je suis en petite nuisette dans mon lit. Je t’imagine au bout du lit, je me dandine en te défiant du regard...

— -Humm tu es directe toi, je t’admire en commençant à me déshabiller.

— -J’en profite pour me relever, me mets à 4 pattes et trémousse mes fesses pour t’exciter.


C’est réussi, elle m’excite déjà. Notre scénario continue longuement... Je la fesse, elle se retourne, me caresse, me suce. Je la lèche avant de la prendre en levrette ; je lui caresse le petit trou...


— - Putain c’est bon, tu viens de me faire jouir... M’imaginer en toi m’a fait exploser hummm.

— Moi aussi j’ai adoré imaginer ta queue me baiser... C’est si bon.


Rarement un dial ne m’aura autant excité...

Contre toute attente, nous discutons de nos vies après notre scénario, c’est assez touchant. Elle finit par me dire : « À bientôt peut-être ». J’espère la recroiser rapidement.

Le lendemain, rebelote, je me connecte à mon tchat favori. Quelques dials sans grand intérêt, puis Coquine26 refait son apparition...


— - Coucou, j’avais envie de recommencer avec toi...

— - Je ne pensais pas te recroiser de si tôt, bonne surprise :)

— - J’ai pensé à toi cet après-midi chez une copine, au bord de la piscine, alors je suis venue le revivre avec toi... Mais je suis harcelée avec mon pseudo ici...

— - Tu sais comment m’exciter toi... Tu n’as qu’à mettre le pseudo "soumisedemax"


La voilà qui change son pseudo pour celui-ci. Je sens que je prends le contrôle, ou bien elle joue totalement avec moi.


— - J’ai envie de revivre mon après-midi avec toi ! Nous sommes dans l’eau toi et moi, et mon chéri est en train de faire la sieste sur son transat...

— - Hummm je vais m’occuper de toi alors. ;)


Un nouveau scénario commence ! Je la caresse sous l’eau, l’embrasse, prends sa main et la pose sur ma queue... Je la fais descendre sous l’eau pour me sucer tout en surveillant son chéri dormir ! S’ il savait... Que c’est excitant... Elle remonte, je l’embrasse.


— - Admire ton mec dormir, je vais te baiser petite salope.


J’écarte son maillot et glisse ma queue en elle, je l’attrape et la fais aller et venir sur ma queue. Je lui masse la poitrine en même temps, c’est si bon...

Puis tout à coup, elle se déconnecte... Coupés dans notre dial...

Le lendemain, elle revient et s’excuse. Elle a été interrompue pendant notre dial par son chéri ou plutôt son mari. Elle m’avoue venir spécialement pour moi depuis notre premier dial. Qu’elle ne s’attendait pas à devenir comme ça, qu’elle se surprend elle même... Je lui glisse mon adresse mail... « Ne rêve pas », me répond-elle.

Nous reprenons notre dial toujours aussi cochon et excitant. Elle se caresse, je me masturbe de nouveau, jusqu’à nous quitter de façon normale ce soir là.

Le lendemain midi, je déjeune au boulot ; j’ouvre mes mails. Un email suggestif d’une adresse très communicative : "tasoumisepreferee"... Quel plaisir... Je lis : elle m’avoue avoir craqué ! Je l’excite et elle a envie de découvertes virtuelles.


Nous échangeons tout au long de la journée ; le lendemain de même. Je prends le contrôle de nos échanges ; je lui lance des défis :


— Demain, envoie-moi la photo de 3 jupes et 3 hauts, je choisirai pour toi ta tenue du jour...

— Au réveil et jusqu’à quitter ton domicile pour partir au boulot, tu te baladeras en string soutif dans la maison. Tu ne t’habilleras qu’au moment de partir.

— En te préparant dans la salle de bain, tu devras te caresser la poitrine en t’admirant dans le miroir. Tu te diras que si ton maître te voyait comme ça, il s’occuperait de toi.

— Pendant ta journée de repos, seule tu devras ne pas porter de dessous, même en balade... Tu sentiras ta chatte à l’air libre ; je suis sûr que ça t’excitera.


Nos échanges réguliers sont accompagnés de photos de l’un et l’autre... Je lui envoie même une photo d’une femme attachée, pieds et mains à une table et je lui ordonne de la mettre en fond d’écran... Dès qu’elle prendra son portable, elle s’imaginera en petite soumise à ma disposition.


Elle m’avoue que c’est très excitant, que sa chatte mouille à chaque fois qu’elle sort son téléphone.

Les échanges quotidiens sont de plus en plus hot, dénudés. Elle avoue qu’elle s’est prise au jeu, qu’elle perd pied, qu’elle ne veut pas s’arrêter au virtuel avec moi. J’essaye de la dissuader, de la raisonner... Elle a son couple, son mariage, tout se passe bien pour elle. Elle a juste voulu avoir un soir un mini-jardin secret qui lui a fait perdre raison. Elle ne m’écoute pas, elle me dit qu’elle s’en fout, qu’elle veut vivre, qu’elle a besoin de réaliser ses fantasmes sans jugement de son mari, que le risque de la situation l’excite. J’espace un peu nos échanges, je la défie moins, mais rien ne change. Elle me « harcèle » pour qu’on se voit... Je finis par craquer. Je lui donne rendez-vous dans pile une semaine, jour commun de repos.


Le jour J, je prends ma voiture et fais les 5h de route qui nous séparent. Elle m’attend à l’hôtel. Arrivé sur le parking, je reçois un message : "je t’attends chambre 311, j’ai quelques surprises avec moi..."


J’entre dans la chambre, elle avait laissé la porte ouverte. Quelle surprise, elle m’attend en porte-jarretelles sur le lit, les jambes ouvertes, les yeux bandés. Des menottes sont posées sur elle ainsi qu’un gode entre ses jambes... Tout ses accessoires et sa lingerie, je les reconnais, je lui avais suggéré en lui montrant sur un site., Elle les a commandés spécialement pour moi... C’est totalement surréaliste, je suis excité comme jamais, je bande instantanément.


Un nouveau jeu commence, je prends le contrôle sur elle. Je lui mets les menottes aux poignets et l’attache aux barreaux du lit.

Je commence à la caresser, mes mains parcourent son corps tout entier, je caresse sa chatte, elle est déjà trempée, c’est incroyable l’état dans lequel elle est... Je lui fais lécher mes doigts pleins de sa mouille, ça l’excite encore plus... Elle se lâche, elle gémit, elle me demande :


— Gode-moi, gode ta petite salope.


Je m’arrête.

» - Soyons clairs, je suis ton maître, tu es ma soumise, je te goderai quand j’en aurai envie. Pour l’instant, tu vas me sucer, je vais venir me mettre au-dessus de toi et te baiser la bouche... J’espère que tu sauras faire ce que tu m’as promis dans tes scénarios...


— Oui maître, désolée, je ferai tout mon possible.

— Je viens me mettre au-dessus d’elle et enfonce ma queue déjà dure dans sa bouche. Je descends jusqu’à être au fond de sa gorge... La vue et la sensation sont très excitantes, je savoure le moment.

— - T’es belle avec ma queue en bouche, t’es une formidable suceuse, je ne regrette pas d’être venu.

— Je sens le plaisir monter au fur et à mesure que sa langue parcourt mon gland. Je descends au fond de sa gorge pour remonter au bord de ses lèvres... Je finis par jouir en me plaçant au bord de ses lèvres sans la prévenir. Je la sens surprise, mais forcée d’avaler.

— Je me retire l’embrasse, la complimente sur ses débuts de soumise. Je lui dis que je vais m’occuper d’elle... Je me place à côté d’elle et viens lui caresser son sexe trempé. Elle est incroyablement mouillée... Je lui insère 2 doigts que je remue dans sa chatte et fais aller et venir. Puis je prends le gode et viens l’insérer directement. Je le fais coulisser en prenant soin de venir taper au fond de sa chatte. Il est plutôt long, mais pas très large, d’une main, je la gode, de l’autre je joue avec ses tétons. Je les fais rouler, je tire dessus... Je sens que sa respiration saccade et est de plus en plus forte. Je retire le gode... Elle se dandine, me demande de continuer...

— Ma soumise, ton plaisir est le mien, tu jouiras quand je l’aurai décidé ! Le moment n’est pas venu, je vais t’apprendre à savourer tes rares moments de jouissance...

— C’est ainsi que je la laisse nue et attachée sur le lit, je me rhabille et vais commander une bouteille de champagne.

— Quand je reviens, je la sens frustrée, je la rassure :


« -Ne t’inquiète pas, je vais te faire jouir, et tu vas être surprise ! Tu vas jouir plus rapidement que tu ne le crois quand je vais te prendre.


C’est ainsi que je la détache, la fais se retourner, se mettre à 4 pattes et la rattache. Je la fesse assez longuement, ses fesses sont rouges, elle dandine son cul. Je ne sais si c’est le plaisir ou la douleur.

Sans la prévenir, j’approche ma queue de ses lèvres et la pénètre d’un coup... Ma queue est absorbée par sa chatte, je la prends avec fermeté... Mes doigts s’aventurent au bord de son petit trou quelques instants avant de le pénétrer... Elle crie son plaisir, elle est toute proche de jouir.

Je m’arrête à nouveau pour couper son plaisir.

Je sors ma queue de sa chatte pour venir la sodomiser. Que c’est bon de sentir son petit cul autour de ma queue toute dure !

Je lui libère la main droite, lui glisse son gode.


» - Maintenant, tu vas pouvoir jouir... Je suis bien dur dans ton cul, mets le gode dans ta chatte et joue avec... Tu es une bonne petite salope prise en double«

Il faut peu de temps pour que son corps se raidisse, elle peine à rester dans sa position, à 4 pattes... Son plaisir décuple le mien. J’éjacule une seconde fois dans son cul.

Nous reprenons nos esprits. Je la libère et la félicite. Elle me remercie et nous savourons le champagne avant d’aller prendre une douche bien méritée.

Diffuse en direct !
Regarder son live