Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 3 287 fois
  • 28 J'aime
  • 0 Commentaire

Entre rêve et réalité

Chapitre 4

Divers

Lilou aussi commence à avoir du mal à rester en place. Ces pieds, si expert jusque-là, ont du mal à garder leur trajectoire. Elle perd plusieurs fois l’emprise sur mon sexe qui remonte directement à la surface. Je le cache comme je peux. Cette fois ci, je suis certain que tout le monde a vu ma bite sortir de l’eau. Pour noyer le poisson, si je peux dire, Lilou entame la conversation.


Lilou : bonjour, comment vous appelez vous ?

La fille : moi c’est Leila

Le garçon : David, et vous ?

Lilou : moi c’est Lilou

Moi : Romain. Vous venez souvent ici ?

Leila : Assez régulièrement, on aime bien aussi aller à la piscine près du périphérique. Il y a un peu moins de monde et l’espace « bien-être » est beaucoup mieux. C’est à chaque fois des petites zones privatives avec sauna, hammam, piscine extérieur et intérieure, table de massage, salon de détente, bar,

Moi : Wouaw, cool, ça doit être plus cher

Leila : Si tu ne prends qu’un ticket, oui, mais ils ont un système d’abonnement annuel. C’est 180 euros pour un an sans limite de fréquentation. On peut même commander des massages, il y a un choix impressionnant, pour toutes les parties du corps, que du plaisir ils proposent même des massages érotiques pendant les nocturnes ou les journées adultes.

Moi : c’est la piscine dont tu parlais tout à l’heure ? Demandais-je à Lilou

Lilou : oui, mais je ne connaissais pas tous ces services

David : Et vous, vous venez souvent ici.

Moi : Moi c’est la deuxième fois. Je trouve ce complexe génial.

Lilou : moi je suis une habituée. On y vient 1 fois par semaine en famille. Et je viens quelques fois avec des copains aussi.

Moi : Qu’est-ce que vous faites dans la vie ?

Leila : nous sommes étudiants. On commence tous les deux l’architecture. Nous sommes en première année.

Lilou : et ça se passe bien ?

David : jusque-là oui. Les premiers examens ont été réussis. Et vous, vous faites quoi ?

Moi : J’ai fini avec les études. Je commence à travailler la semaine prochaine

Lilou : Et moi, je suis en troisième année de médecine


Lilou, David et Leila avait de plus en plus de mal à se tenir en position assise. Leila se débattait dans tous les sens. Elle devait avoir un gros jet juste sous elle. Tout à coup, on vit qu’un des nuds de son maillot s’était défait. Elle tenta de le refaire. Mais lâchant ses deux mains de la barre, elle a été emportée par les jets. On la vit disparaitre sous l’eau pendant deux secondes puis réapparaitre. Son maillot lui avait fait faux bond et est revenu à la surface juste devant Lilou. En voyant cela, Lilou attrapa le maillot et le présenta à sa propriétaire. Leila le prit et le déposa sur le bord du jacuzzi.


Leila : de toute façon il ne tiendra jamais avec tous ces jets.

Dans les seconde qui ont suivi, Lilou repris son maillot qui était toujours autour de ma jambe et le déposa à côté de celui de Leila.

Lilou : Tu as raison on est plus libre comme ça. A vous les hommes.


David ne mit que quelque seconde pour enlever son boxer. Je le suivi et fit glisser mon maillot qui était déjà à mes genoux jusqu’aux pieds. Je les rejoins au centre et me place entre Lilou et Leila. Je sens des parties de corps me frôler à divers endroits. Les remous continuaient de les faire danser. Les parties de leurs corps dénudés sortaient de l’eau furtivement et de façon incontrôlée, un genou, une fesse, un sexe, un cul. Les contacts se faisaient involontairement, ou pas. Plus possible avec ses remous de garder le sexe à l’abri des regards dans l’eau. J’avais besoin de mes deux mains pour me tenir en place. Mon gland dansait à une dizaine de centimètre au-dessus de l’eau. Je tourne mon regard vers David et je m’aperçois qu’il a le même problème que moi. Les remous diminuèrent un peu en intensité. Nous avons pu lâcher nos mains et nous assoir plus confortablement. Nous étions collés tous les quatre. Je sentais la jambe de Lilou sur ma droite et la jambe de Leila sur ma gauche. Cette situation m’excite beaucoup renforçant mon érection.


Leila : regarde Lilou, j’ai la peau des mains toute fripée


Leila montre la paume de sa main à Lilou en se penchant au-dessus de moi. De son autre main, elle prend appui sur moi, pour être plus précis sur mon sexe. Dans cette position, j’ai une vue plongeante sur son décolleté. Je sens sa main qui sert ma bite, je ne pense pas que ce soit réellement un appui. Elle commence des petits mouvements. Lilou qui a vu la scène essaye de faire garder la position à Leila et lui montre à son tour ses mains. Tout à coup, Leila sursaute, Je sens sa main resserrer d’avantage mon sexe. Je me tourne vers David et vois sa main entre les fesses de Leila, Il doit jouer avec la chatte ou l’anus de Leila. Il voit que je le regarde et me fais un clin d’il. Leila semble apprécier puisqu’elle reste en position faisant mine d’admirer les mains de Lilou. Elle lui parle de sa bague et fait durer la conversation. Dans l’eau, le manège continue et s’amplifie. Leila est littéralement en train de me branler. Je passe ma main droite dans le dos de Lilou pour la caresser. J’arrive au niveau de ses fesses et passe mes doigts dans son sillon et atteins son anus. Leila, de son côté, a carrément pris ma bite en main, l’a redressé et fait de long mouvement de haut en bas. Mon gland frotte sur sa poitrine. Je peux sentir ses tétons tout durs au travers du tissu. David continue à masturber Leila qui ondule sur ses doigts. Les remous augmentent en puissance. Leila se redresse d’un coup s’empalant à fond sur le ou les doigts de David. Elle s’accroche d’une main à la barre centrale et de l’autre à ma verge tendue. Leila ne parvient pas à rester en place. Je l’attrape sous les bras et vient la mettre devant moi laissant les 4 doigts de David dans leur position de pénétration. Elle s’assied sur mes cuisses. Lilou disparait sous l’eau, elle nagea un peu, sa tête refis apparition entre les jambes de David, et d’un bon, elle fit le mouvement pour s’assoir sur ses genoux. Son élan ralenti à partir de la surface de l’eau, elle cherchait la position de la bite de David. Une fois trouvée et placée entre ces fesses, elle redescendit tout doucement jusqu’à être assise complètement


Lilou : on est mieux là, les remous sont moins forts

Leila : oui c’est plus confortable. Et ça va les hommes

David : impeccable.


Il avait un grand sourire sur le visage, Je voyais Lilou se trémousser sur David. J’imaginais sa bite aller et venir dans les fesses de Lilou. Leila ne restait pas immobile non plus, je sentais ma bite bien serrée entre ses fesses. Mon gland allait et venait entre ses cuisses. Je pouvais sentir qu’il passait sur son anus et sur sa chate sans les pénétrer. Elle allait et venait au rythme des remous. Ses lèvres étaient toute lubrifiées, certainement l’excitation donnée par les doigts de David. Nos sexes glissaient l’un sur l’autre à chaque mouvement de l’eau. Pendant deux mouvements certainement incontrôlés, ma bite est rentrée dans son vagin de quelque centimètre. David et Lilou de leur côté n’étaient pas en reste. Elle ondulait sur David en se mordant les lèvres. J’étais vraiment curieux de savoir ce qu’il se passait sous l’eau. Les remous diminuèrent. Les filles avaient maintenant tout le loisir de bouger selon leurs envies. Leurs intentions étaient claires. Elles jouaient presque un concours pour savoir quel homme jouirait en premier. Elles accéléraient leur mouvement d’avant en arrière. À plusieurs reprises, ma bite pénétra le vagin de Leila et une fois son anus. Cette dernière pénétration la surprise, elle ne bougea plus pendant quelques dixièmes de seconde, puis, essaya de s’enfoncer au plus profond. En quelques seconde, elle était parvenue à enfoncer toute ma bite dans son cul. Je sentais ses lèvres frotter contre mes bourses. Elle resta une seconde puis fit sortir ma bite et recommença ces mouvements. Cette situation a porté mon excitation à un point tel que je n’ai plus pu me retenir. J’ai éjaculé avec une telle jouissance que quatre jets sont sortis de l’eau suivit par une bonne quinzaine de spasmes. Je vis, en tournant la tête que David jouissait également. Les filles étaient à égalité.

Diffuse en direct !
Regarder son live