Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 2 644 fois
  • 9 J'aime
  • 3 Commentaires

L'Equipe

Chapitre 1

Lesbienne

Comme après chaque entrainement l’équipe prend sa douche. L’équipe sanitaire du club comprend une pièce commune. Toutes les filles nues sous l’eau chaude se frictionnent avec leurs mousses moussantes. Seules les deux habituelles sont relativement isolées. Une des deux s’approche de l’autre, se collent un peu à elle, ses fesses contre le ventre de l’autre, une habitude. La seconde passe ses bras autour des hanches. Si une main va sur les seins, en les massant ; l’autre descend vers le pubis. Après un léger arrêt sur le bas ventre la main se niche à l’entrée de la chatte.

Elles doivent faire ceci depuis longtemps. La main trouve vite le petit bouton déjà bandé. Le désir ne fait aucun doute. Un reste de pudeur fait que le couple se tourne. Seules les fesses de la seconde sont visibles. L’épaule montre les mouvements du bras. L’amante aime ce que lui fait l’autre. Elle gémit, pose sa tête sur son épaule. En remerciement elle passe sa main dans le dos, cherche un instant et trouve l’endroit où elle aime si nicher : la fêlure du ventre. En passant lentement deux doigts elle donne du plaisir à sa compagne.

Pour une fois, même si elles ne se font pas remarquer, elles attirent le regard du reste des camarades.

La nudité n’est pas faite pour calmer les ardeurs de l’entrainement. Comme ça, par simple besoin non exprimé une des filles passe sa main sur son sexe. Une autre la voit. Sans rien demander elle aussi passe la main sur le sexe exposé de sa copine. Elle commence à la masturber, attirant ainsi d’autres mains. Une d’elles passe en caressant dans la raie des fesses à la recherche visiblement d’un point d’appui. La pulpe du doigt s’arrête juste sur l’anus. Elle frôle à peine l’endroit avant d’appuyer dessus. Le doigt suit le mouvement en venant en entier dans le cul.

La fille n’en demandait pas tant : elle se laisse aller vers un orgasme inattendu. Une bouche se pose sur la sienne dans un baiser lesbien. Elle accepte la langue dans sa bouche. Elle retient la tête qui l’embrassait à deux mains.

En bas de son ventre passe une autre main qui après le pubis va sur la chatte à pleine paume. Les jambes bien écartées, la chatte entièrement mouillée, elle se donne volontiers au plaisir qui nait encore dans son ventre. Si le bouton est légèrement caressé, elle ne retient pas deux doigts qui fouillent son ventre.

Son ventre va en avant et en arrière selon la cadence des deux mains. Pour elle, une véritable révélation que deux mains qui la masturbent ensemble devant et derrière en même temps. Meilleur qu’une double pénétration avec deux queues comme elle a reçu l’autre jour de son mari et un copain, dans sa chambre. Une autre bouche est sur un sein. Elle la lèche, la suce.

C’est bon de se faire violer par des filles. Elle en veut encore. A tâtons elle trouve une autre chatte aussi humide que la sienne. Deux de ses doigts entrent sa douceur dans ce sexe de fille. Les phalanges relevées elle doit faire mal plutôt que du bien. Elle entend celle qu’elle branle avoir de longs soupirs.

Peu lui importe : elle se laisse aller au sol. Sur le carrelage froid et dur, elle est à la disposition des autres qui s’acharnent sur son corps. Elle prend du plaisir rien qu’en étant offerte sans défense. Juste à droite de sa tête apparait un pubis. Elle l’ouvre pour prendre à pleine dents le clitoris. Elle veut mordre pour se venger. La fille presque mordue réagit en se jetant en arrière. Là, devant elle la main vient caresser la chatte, sans pudeur aucune, la fille se fait du bien.

Celles qui ne participent pas à la fête se caressent dans un seul et unique but : jouir. En attendant le prochain entrainement

Diffuse en direct !
Regarder son live