Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 53 675 fois
  • 46 J'aime
  • 3 Commentaires

Essai de BDSM

Chapitre 1

SM / Fétichisme

Il m’a dit de venir chez lui goûter des plaisirs ignorés de presque tous. Il est assez vicieux pour que j’obéisse. J’ai à peine de peu de fard, ma robe rouge, la courte, seule me protège. Il ouvre sa porte à moitié nu. Bel homme que mon amant. S’il savait que je porte un plug anal il en serait excité. C’est dès le matin au réveil, après une masturbation que j’entretiens ma libido avec ce petit machin dans l’anus.

Il est réellement bien fichu, mignon musclé comme un rugbyman, et d’après le souvenir que j’en ai assez bien monté sans plus.

Il me prend dans ses bras, me serre contre lui : je le sens excité. Il me fait traverser son appartement jusqu’à une pièce de derrière. Je suis surprise d’y voir le matériel : une croix de Saint André, deux martinets, un fouet, des godes dimension XXL, des harnais avec des boules pour fermer la bouche. Diverses cordes......

Il me pousse vers la croix. Pour m’y lier, des espèces de menottes fourrées. Je le laisse faire, il est à mes pieds, m’attache, ses lèvres parcourent les jambes. Je pense qu’il va vite en besogne....

Il est contre moi, sa poitrine contre mes seins Il attache les mains en haut. Cette fois il se sert de ses lèvres comme j’aime. Il me lèche les nichons. Il passe partout depuis les aisselles jusqu’au nombril. Il me fait mettre le harnais et sa boule. Je deviens muette.

Effrayée je le regarde prendre un martinet. Il lève la main me donne un coup sec qui me fait sursauter de douleur. Il recommence aussitôt. J’ai toujours mal et lui commence à bien bander. Sa queue me plaît, pas ce qu’il me fait. Pourtant il vient vers moi, tend sa queue. Je la reçois sans forcer dans mon abri mouillé. Il glisse en moi loin au fond du sexe.

Je vais t’enculer maintenant.

Je ne voudrais pas qu’il me touche cet endroit avec son sexe : j’ai horreur de la sodomie, même si j’aime y avoir un plug : ce n’est pas pareil, c’est moins gros.

Une main sur mes fesses cherche dans la raie. Elle enlève le plug. Le voilà qui remplace l’engin par deux doigts qu’il entre à fond. Je remue pour qu’il me libère : il comprend l’inverse en le mettant à fond. Il me surprend en me caressant normalement, pas comme le font des hommes pressés. Il caresse le tour du trou noir, frôle les bords, titille l’engin. Il me fait jouir ainsi. J’en veux plus. Il est baissé, son vit entre mes cuisses. Il arrive je ne sais trop comment à me la mettre dans la pastille. J ’ouvre bien mes fesses : il me fait jouir pour la première fois pendant une sodomie quand elle est au fond de mes boyaux. Lui ne jouit toujours pas.

Il pose le gode énorme à l’entrée de la chatte. Il le mouille avec mon jus. Je suis son esclave, il fait de moi ce qu’il veut. Il en veux beaucoup en me baisant avec cet engin factice. Il me le met en entier ou presque. Il me fait mal, trop mal au début et enfin il assagit ses mouvements. Le bas ventre suit ses mouvements jusqu’au moment où j’éclate en un énorme orgasme comme rarement.

Il me détache, je reste à quatre pattes. Je dois lui donner son plaisir.

Je le prends dans le bouche grande ouverte. Il sent fort je ne sais quoi. Si ma merde sans doute. Je lui lèche la queue depuis les couilles jusqu’au gland pour recommencer en sens inverse. Il pousse dans la bouche. Je me retiens de ne pas vomir. Les couilles sont contre mes lèvres. Je reçois directement dans la gorge son plaisir mouillé : ça a bon goût. J’en veux encore.

Et lui, est ce qu’il veut ma cyprine ? Une main vient caresser le con. Il sait y faire, je ne vais pas tarder à juter moi aussi. Il comprend mon besoin en se penchant totalement. Sa bouche a tout mon sexe en elle. Sa langue passe dans des endroits que je ne connais pas encore. Je m’écroule au sol. Il vient sur moi me donner sa queue. Je le suce encore en espérant qu’il crache une autre fois. Mon plaisir est le plus fort : je jouis aussi à grand coup, comme lui.

Finalement tout son matériel ne sert pas à grand chose pour moi au moins. La prochaine fois c’est moi qui prendrais les commandes, le ferais s’incliner devant mes désirs.

Diffuse en direct !
Regarder son live