Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 10 818 fois
  • 57 J'aime
  • 4 Commentaires

C'est un début

Chapitre 1

Première sucette

Gay

Je suis hétéro, en couple depuis 10 ans, marié depuis 6 ans. J’aime les femmes. Mais depuis mon adolescence, je développe un fantasme pour le sexe masculin. J’ai pendant longtemps été sans copine, j’ai eu ma première relation sexuelle (et mon premier baiser) à 18 ans.


Pendant mon adolescence, je me suis beaucoup masturbé, et n’ayant pas encore de vie sexuelle à deux, je m’amusais beaucoup avec mon propre corps.

Quand j’ai eu 18 ans, ma vie sexuelle avec le sexe féminin n’était pas très développée, je continuais de me masturber assez régulièrement. De temps en temps, quand j’étais très excité, je me filmais dans mes masturbations, je me godais (j’avais acheté un petit plug et deux godes dont un gode éjaculateur) et j’essayais de m’éjaculer dans la bouche. La seule sexualité que j’avais avec des hommes à ce moment-là, c’était via MSN. Je me présentais sur des visiochat comme étant un soumis, mais uniquement en virtuel. J’étais très excité de m’exhiber à la cam, de me montrer à des inconnus et surtout d’exécuter les ordres qui m’étaient donnés.


J’ai continué d’avoir des copines, une vie sexuelle, tout en m’adonnant à ces pratiques de temps en temps. Il y avait des périodes où j’étais très demandeur, très excité...

Quelque temps plus tard, ayant pris mon indépendance et m’étant installé, j’ai arrêté de me faire des séances de soumission à la cam, mais je continuais de me masturber sur du porno gay, surtout des vidéos d’hommes soumis à d’autres hommes avec de la suce. J’ai donc décidé d’aller encore plus loin, et de me créer un profil sur un site de « plan suce » entre mecs. J’ai pris quelques photos de ma bite, de mon cul et je me suis créé un profil. Sans trop savoir si je voulais faire ça « en vrai » un jour, je me suis lancé. Je voulais voir ce que cela pourrait donner face à des hommes qui étaient là pour du réel. Les premiers temps ont été compliqués : je ne me connecte pas tous les jours (j’ai une femme) et c’est compliqué de faire ça caché. Mais j’essayais quand même d’y revenir régulièrement. Les premiers dialogues ont été comme je l’attendais, les hommes sont là pour du réel et du direct.


Pourtant mon annonce est assez claire : j’explique que je suis hétéro en couple, et que j’aimerai sucer pour la première fois, et pourquoi pas prendre du jus. Je souhaite de la discrétion et de la propreté. Comme très souvent les hommes fréquentant ces sites sont là pour des plans assez rapides... c’est plutôt loupé pour moi. Je cherche quelqu’un de confiance, avec qui je peux entamer une vraie discussion autour de la chose, qui pourra m’aider à accomplir mon fantasme, plutôt que quelqu’un qui veut me forcer ou qui veut un plan « ce soir ».


Un jour, je reçois un message d’un homme d’une cinquantaine d’années. Nous échangeons quelques banalités, mais très vite, il me met à l’aise et ne me brusque pas. C’est sans doute ce qui m’a détendu chez lui. Bien évidemment, nous avons discuté de ce que je cherchais, mais c’était toujours avec détente, respect. Et j’ai trouvé ça très important. Nos discussions ont duré quelques mois, avant que ne sente une pointe d’impatience dans ses messages. Ce qui était un petit peu normal, mais je n’arrivais pas à sentir le moment arriver. Après quelques semaines de congés pendant lesquelles j’ai complètement déconnecté de tout (internet, boulot etc.) je suis rentré à la maison avec la folle idée, l’excitation que j’avais très envie de sucer. Je ne comprenais pas trop pourquoi, mais cela m’obsédait même dans mes rêves ! Ma femme ayant quelques jours d’absence, j’ai donc décidé de franchir le pas et de lui proposer un rendez-vous. Comme je souhaitais rester discret, je ne pouvais pas recevoir.


Et je me déplacerai cagoulé. Il n’était pas opposé à ça, toujours dans son souci de ne pas me brusquer, il me propose un rendez-vous en début de soirée (19h) chez lui (il vit seul). Il me donne son numéro et je lui échange le mien. Me voilà donc engagé ! Plus trop l’intention de reculer, mais je lui évoque quand même mon stress. Il me répond que c’est bien entendu normal, et qu’il ne faudra en aucun cas que je me force, si je ne le sens pas, je n’y vais pas. Ces paroles m’ont beaucoup aidé à me détendre, et, finalement, m’ont encore plus excité ! Je reçois un dernier texte avant notre rendez-vous :


— Salut:) Toujours OK pour ce soir ? Voici mon adresse : XXX. Tu sonnes en bas, je t’ouvre et tu montes, c’est au dernier étage. La porte sera ouverte, tu rentres, tu te déshabilles, et tu vas dans le salon. Je t’attendrai dans le canapé. Après, c’est à toi de jouer ;) Et surtout, pas de stress !


Il m’avait un peu mis en condition avant ce dernier message, sur ce qu’il souhaitait. Il aimait bien se faire sucer en mode pacha, assis sur son canapé. Il m’a demandé si je pouvais être nu pendant que je le suçais, et si je pouvais me mettre à quatre pattes entre ses cuisses, car il avait un miroir en face de lui, ce qui lui permettrait de mater mon cul. Cette petite précision m’avait beaucoup excité !

Le fameux moment enfin arrivé, je me présente en bas de chez lui, un peu fébrile, mais très excité. J’ai pensé à ça toute la journée, j’ai aussi longtemps hésité, à ne pas y aller, mais j’étais mis en confiance par cet homme que je ne connaissais que virtuellement...


Cela allait changer...

Diffuse en direct !
Regarder son live