Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 18 960 fois
  • 62 J'aime
  • 3 Commentaires

C'est fou c'qu'on peut voir au travers des buisson

Chapitre 1

Voyeur / Exhibition

Je me présente ’Rain’ (pseudonyme emprunté pour l’occasion), je suis une jeune Québécoise de 21 ans, étudiante en dernière année de DEC dans le cégep de ma ville natale. J’ai toujours été adepte de masturbation, mais depuis l’été dernier, je ne peux que l’être plus encore ...


L’histoire que je vais vous raconter m’est arrivée par un beau soir de juillet, alors que je me détendais tranquillement au bord de ma piscine. Mes parent rentrent habituellement assez tard du boulot, alors je décidai de m’étendre un peu sur une chaise longue, afin de profiter de ce qui restait des rayons du soleil. Or, ce soir là, j’étais donc confortablement allongée sur ma chaise de patio, légèrement vêtue de mon maillot et d’une sortie de bain en ratine blanche, fin prête à évacuer le stress de la journée de travail (un job d’été) par une bonne petite sieste.


?a devait bien faire une demi-heure que j’étais là, enfin, je m’étais surement assoupie ... un bruit plutôt familier avait dû me tirer des bras de Morphée. Intriguée par cet étrange râlement, je décidai de me rendre tout près de la haie de cèdres qui entourait notre piscine, afin de voir ce qui se passait de l’autre côté, de comprendre ce qu’était ce bruit ...


Eh ben ! Si je m’attendais à ça ! C’était Madame Tremblay, la voisine. Une dame d’environs 40-45 ans, pas top model mais tout de même bien en chair ... Elle aussi s’était confortablement installée sur une serviette de bain, tout près de son patio et était en train de se masturber avec un doigt. Elle avait vraiment l’air de mouiller la petite cochonne, puisque la culotte de son maillot de bain laissait voir un rond humide en position stratégique. ’Merde! Comme ça doit être bon!’, me dis-je alors. Elle n’en était visiblement pas à sa première expérience en plein air. Elle se caraissait le clitoris sans relache, râlait et m’excitait comme c’est pas permi. Elle me faisait craquer. ?tant mouillée comme je ne l’avais probablement jamais été au paravant,une petit masturbation s’imposait alors pour moi aussi. Ahhh! comme j’avais le goût de jouir ...


Je quiiitai donc les buissons et plongeai dans la piscine, ayant bien entendu préalablement pris soin d’enlever ma sortie de bain. N’y a-t-il rien de meilleur que de se faire jouir avec le jet du retour d’eau d’une piscine ? C’est long, excitant et les voisins risquaient fort bien de me voir, ou de m’entendre ... peut-être eurent-ils eux aussi à se soulager rapidement après pareil scène ? :0)


Le jet venait donc tranquillement sur mes grandes lèvres ... je mouillais ! Je décidai de retirer le bas de mon maillot de bain. (J’adore me masturber en dehors de mon lit ... c’est une expérience vraiment différente!) Hummm! C’est si bon de prendre soin de son clitoris lorsqu’il est enflé de par l’excitation ... Je m’approchai donc encore un peu plus près du jet, je ne pouvais plus attendre : J’avais désespérément envie de jouirrrrrrrrrr ! Ahhh! mon dieu ... j’ai dû me serrer les dents et les lèvres afin de ne pas crier, tellment l’orgasme que me procura le jet était monstre.


Dans la soirée, je ne pu résister à la tentation de me passer un doigt au moins trois autres fois, tellement l’expérience vécue un peu plus tôt me faisait mouiller ma culotte.


J’espère que mon histoire vous a plu (et peut-être fait mouiller aussi) et si tout comme moi, vous adorez vous masturber plusieurs fois par jour ... simplement pour le plaisir de vous voir jouir ...

Diffuse en direct !
Regarder son live