Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Histoire vraie
  • Lue 12 599 fois
  • 15 J'aime
  • 0 Commentaire

Eté en stage

Chapitre 1

Orgie / Partouze

Il y a quelques années, moi et Max avons réalisé un stage dans une entreprise situé dans une petite ville du Québec. Nous avons loué un grand appartement pour l’occasion. Un soir que nous faisions du rollerblade, nous avons rencontré deux filles qui marchaient sur la piste cyclable. On les avait rencontrés à plusieurs occasions, sans leur parler, mais ce soir là, la fin du stage allait devenir plus intéressant.


Nous les avons invités chez-nous pour un petit souper. Tout se passa bien. Dans la soirée, nous nous sommes installé pour écouter un film. L’ambiance devenait de plus en plus chaude. Max avait déjà commencé à embrasser Julie et moi, je ne perdit pas de temps avec Myriam. Nous décidâmes de nous rendre dans ma chambre. Nous étions debout et on a commencé à nous embrasser. Myriam tira mon chandail de mon pantalon et me le retira. Je fit de même pour sa blouse. Elle avait une magnifique petite poitrine enveloppée par une brassière qui devenait une gène pour mon plaisir de voir ses seins. Pendant ce temps, elle commençait à passer ma main sur mon pantalon. L’érection à été très rapide. Mes mains commença à caresser ses seins qui sont devenu aussitôt dur. Je dégrafa sa brassière et la laissé tombé par terre. Ma bouche se dirigea dans son cou, sur ses épaules et finalement sur ce je convoitais. Je pouvais loger son sein en entier dans ma bouche en effectuant une petite succion qui la fit gémir. Je continua à descendre, ma bouche était devenue exploratrice, prête à découvrir toutes les parties de son corps. J’étais à genou devant elle à la hauteur de son pantalon. Je lui enleva cette autre partie de tissu devenu nuisible pour l’occasion. Une petite culotte blanche apparu soudainement cachant cet organe de plaisir. J’embrassa doucement son nombril et me dirigea vers cette petite culotte qui devenait humide. Myriam avait les yeux fermé et se touchait la pointe des seins pour accroître le plaisir. Je baissai cette petite culotte et sorti ma langue pour toucher son clitoris qui ne demandait que ça. Un petit cri sorti de sa bouche. Elle me prit la tête et la colla encore plus vers ce territoire de plaisir. Je me releva et j’inséra un doigt dans son vagin en frottant son clitoris avec mon pouce. Elle entra sa main dans mon pantalon et pris mon pénis dans sa main en le caressant. À ce moment j’entrai un autre doigt dans ce tunnel humide et chaud. Myriam gémissait de plaisir. Elle me poussa sur mon lit et enleva tout ce qui me restait de linge sur le corps. Mon pénis était dur comme du roc. Myriam pris mon pénis dans sa main et l’aspira au fond de sa bouche. Le plaisir que je ressentit était immense. Elle arrêta subitement, se releva et s’assit sur mon pénis. Elle se laissa tomber d’un coup. Elle faisait des va et vient rapide qui me donnait un plaisir incroyable. J’ai joui dans elle comme jamais et son orgasme fut fulgurant. Elle continua ses va et vient jusqu’à temps que mon pénis soit plus assez dur pour demeurer en elle. Elle s’écroula sur moi et nous nous embrâsame longuement. Pendant ce temps dans le salon, Max et Julie ne perdaient pas de temps aussi, mais je n’ai jamais su ce qui s’était passé.


Après quelques heures de repos, je me suis réveillé, c’était un été très chaud. Myriam s’était réveillé aussi. J’avais soif. Nous nous sommes levées pour aller boire un verre d’eau. On était encore nu. Rendu dans la cuisine, je regardai vers le salon. Julie et Max étaient couché sur le dos nu eux aussi. Un fantasme me revenu à l’idée. J’avais toujours rêvé de prendre un pénis dans ma bouche et l’occasion était belle. Myriam remarqua que j’étais en érection à cette idée et commença à me masturber. Elle aussi pensait la même chose que moi. J’entra dans le salon et mis ma bouche sur le pénis de Max. Myriam elle embrassa les seins de Julie. Ils se réveillèrent tous les deux en même temps, un peu surpris du traitement qui leurs étaient accordé. Max banda aussitôt et ne résista pas. Il me demanda s’il pouvait lui aussi. On fit un 69. Les filles étaient excitées à nous voir et pris la même position que nous. Je sentit que Max serrait mon pénis dans sa bouche et quelques secondes plus tard, il éjacula dans ma bouche. Je me retirai et me retourna vers lui. J’étais à genou par-dessus lui et il recommença à me faire une fellation. J’éjaculai à mon tour dans sa bouche. Les filles nous avaient regardé faire et continuèrent à se masturber. Max et moi étaient assis cote à cote et on s’amusait à jouer avec le pénis de l’autre en regardant les filles faire. Elles s’approchèrent de nous et suça nos pénis encore en état de repos. Nos érections étaient revenues assez rapidement dans ces bouches chaudes. Je pris Julie dans mes bras et l’amena dans la cuisine. Je la couchai sur la table, j’entra ma langue dans cet antre d’amour en la faisant tourner. Je me masturbais en même temps, quel délice. Je me levai et la pénétra doucement. L’entrée a été difficile, elle devait être à ses premières expériences. Myriam était à quatre pattes dans le salon. Max approcha par derrière et mis son pénis près de cette vulve qui m’avait donné tant de plaisir quelques heures plus tôt et lui fit l’amour. Je caressais son clitoris d’une main et ses seins de l’autre. Mes va et vient était doux et elle aimait ça. Tous les deux, on voulait que le plaisir dur à jamais. L’éjaculation ne pouvait se faire attendre, je me retirai et éjaculai sur elle. Elle en reçu jusque sur ses seins. Julie débarqua de la table et se mit à genou et fini de licher le sperme sur mon pénis. Je lui licha aussi le sperme sur son magnifique corps. Max éjacula aussi à l’intérieur de Myriam. Un cri de jouissance sortit de sa bouche au même moment. Nous nous sommes couchées tous les quatre dans le même lit et dormirent tard le lendemain matin. Au réveil Myriam et moi fit un 69 et Julie et Max aussi. Elles avalèrent tout le sperme. Nous avons déjeuné et elles sont parties.


Comme il ne restait qu’une semaine au stage, nous avons fait l’amour qu’une autre fois tout ensemble. Moi et Max retournèrent à l’école et avons jamais revu ces deux filles.

Diffuse en direct !
Regarder son live