Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 6 662 fois
  • 32 J'aime
  • 1 Commentaire

Être pris par surprise

Chapitre 3

Gay

Le trajet est long pour se rendre jusqu’au sauna. À notre grande surprise, l’immeuble est en assez bon état. Vivre cette expérience à deux est tout simplement plus excitant et rassurant.


Après avoir payé, le conseiller à l’accueil nous donne chacun une serviette et une clé du casier. Une fois arrivé dans le vestiaire, on remarque que le port de la serviette n’est pas trop populaire. C’est une véritable « party de saucisses » avec une clientèle majoritairement dans le début trentaine.


On retire nos vêtements rapidement et on place les serviettes dans le casier.


— Hm veux-tu commencer à la douche Nathan, il semble y avoir beaucoup de gars ? me demande Yohan.


En acquiesçant, on se dirige vers les douches en remarquant chaque homme nu qui retourne aux casiers. En arrivant, on constate que les douches sont quasiment toutes utilisées. Le regard des autres est intimidant, puisqu’ils se concentrent principalement sur nos organes génitaux.


La seule douche restante est celle en avant de tout le monde, pas le choix. Je remarque alors que la variété de bites est hallucinante. Des pénis courbés, courts, longs ou larges. Des engins circoncis avec des couilles pendantes. En pensant à ces choix, je m’aperçois que mon pénis est revenu en érection.


Dans le coin, un mec fait une fellation à genoux sur les carreaux de céramique à un autre homme. La tension sexuelle est palpable avec la quantité de testostérone dans une seule pièce chaude. Yohan et moi sommes les seuls à partager un jet de douche. Dans ma tête, l’idée de la chambre intime ne m’intéresse plus. Tant qu’à vivre un sauna gay une fois dans ma vie, je vais en profiter sans gêne à la vue de tous.


Un beau mec aux cheveux bruns me fait de l’œil depuis déjà un moment. Il se dirige vers moi et commence à attraper mon sexe. Personnellement, il a une petite bite si on compare à d’autres dans le vestiaire, mais je le laisse faire. Le mec me demande ensuite de lui faire une fellation. Je suis un peu réticent, mais j’approche mon visage de son organe. L’odeur de son sexe me bloque instantanément. C’est évident que cet homme a déjà pénétré quelqu’un avant d’entrer dans la douche. D’un signe de la main, je le repousse gentiment.


Pendant ce temps, un autre duo similaire à Yohan et moi arrive dans les douches. Ceux-ci ont encore une serviette accrochée autour de leur taille. Les deux possèdent des abdominaux qui laissent tous les autres hommes perplexes. Avec l’un des deux, j’échange un regard subtil de désir. Comme il ne reste pas suffisamment de places aux douches, ils viennent partager le jet avec nous.


Tout en observant mon entrejambe, mon préféré enlève sa serviette pour la placer sur un banc au coin de la douche. C’est évident que ces beaux mecs doivent exciter tous les hommes présents dans la pièce. En s’approchant de moi, je saisis rapidement la grosse bite de mon préféré, et Yohan m’imite avec le second. Comme si nous étions seuls au monde, je me mets à genoux pour analyser le membre choisi de façon rapprochée. Son pénis non circoncis est plus long que la queue de Yohan. Un parfum léger, sûrement vaporisé sur l’arrière de ses bourses, me permet de mieux apprécier le moment. C’est toute une pièce d’homme que je m’apprête à satisfaire.


À pleine bouche, j’avale son membre jusqu’au fond de ma gorge durant une dizaine de minutes. Il ne cesse de gémir d’une voix grave et virile. Durant ma fellation, je prends le temps lécher son scrotum qui pend d’au moins dix centimètres. Parfois, il m’arrive même de l’engloutir complètement dans ma bouche avec une précaution particulière aux testicules.


En me redressant, je remarque que tous les autres hommes nous observent en se masturbant. Il y a seulement Yohan qui se fait pénétrer à côté de moi à quatre pattes. Pour imiter ce couple, mon préféré s’assoit au sol et me demande de le rejoindre sur lui. Je doute fort que cette bite puisse entrer facilement en moi, mais je me place dos à lui. À ce moment, je ne pense même pas au fait que la céramique doit être couverte de liquides corporels d’inconnus.


Plutôt surprenant, son sexe mi-croquant pénètre graduellement mon anus sous les yeux de la clientèle. Difficile à dire si à ce moment précis, je ressens de la gêne, mais mon entrejambe est ouvert à la vue de tous.


C’est la meilleure sodomie de ma vie. On dirait que son pénis épouse parfaitement la forme de mon rectum. Malgré toutes les bites devant moi, je me concentre seulement sur les coups de bassin de mon partenaire. Je suis même rendu dans un état d’extase, quand deux glands me touchent chaque côté de mon visage. Deux autres beaux mecs sont en arrière de moi.


— Est-ce que je peux jouir sur toi, tu es vraiment trop beau ? me demande l’un des deux.


Je suis dans un sauna public avec une vingtaine d’hommes qui se masturbent en me regardant me faire défoncer les fesses par un bel inconnu au sol sûrement couvert de sperme. Et là, deux mecs me demandent de se vider les couilles sur moi. À ce stade, pourquoi je n’accepterais pas ?


En soupirant, ils commencent à secouer leurs engins à quelque distance de mon visage. Sans prévenir, je reçois une quantité impressionnante de sperme chaud sur ma face. Les jets n’arrêtent pas et je commence à rire en essayant de nettoyer mes yeux à l’aide d’une main. Pendant ce temps, mon préféré me pilonne comme jamais. Il frappe tellement vite que du sperme liquide commence à éjaculer de mon pénis sans les mains. Je lâche quelques gémissements, ce qui semble avoir excité plusieurs mecs dans les douches. Mon mélange de semence très liquide coule partout sur mon corps. De l’autre côté, plusieurs personnes sont autour de Yohan qui se fait sodomiser sans relâche.


Comme si je n’avais pas suffisamment de sperme sur moi, mon préféré se lève rapidement et me pointe son gland directement sur ma bouche. D’un coup rapide, il termine lui aussi sur mon visage avec des jets dignes de films érotiques. Il prend même le temps d’essuyer son gland sur mon front. À genoux devant la douche, je nettoie rapidement tous les fluides corporels sur mon corps. Mon visage est couvert de sperme épais de couleur blanchâtre. Un autre mec s’avance vers moi pour me pénétrer, mais je refuse d’un geste de la main. Sincèrement, mon anus est fatigué après le travail acharné de mon étalon préféré. Je n’ai qu’une seule envie, me vider les couilles pour de bon. En m’approchant de Yohan et de son partenaire qui l’encule à genoux, il accepte ma demande d’éjaculer sur lui.


En quelques coups de main, je me vide au complet sur le visage de Yohan. Même moi, je suis étonné de la quantité de semence sortant de ma verge. La sensation de plénitude m’envahit instantanément après les dernières gouttes. Un autre mec fait de même sur le torse de Yohan.


Je regarde Yohan qui laisse son préféré jouir en lui. On profite ensuite de la douche quelques minutes encore en regardant un autre couple faire de l’anal. À mes yeux, leur sexe n’est pas aussi excitant que mon expérience. En face de nous, des mecs laissent leurs jets de douches à nos deux partenaires de sodomie. C’est possiblement leur performance comme mâle dominant qui a gagné le respect des autres hommes ou simplement l’intimidante grosseur de leurs pénis. En se dirigeant vers les casiers, tous les mecs nous regardent sortir du vestiaire. Je ne sais pas pour Yohan, mais après mon éjaculation, j’ai un certain dédain de tous ces hommes qui veulent seulement se vider les couilles. Avec un sourire, Yohan me raconte qu’il a réussi à jouir sans les mains comme moi la première fois.


Nos deux mecs préférés reviennent ensuite nous parler devant notre casier. Même si je suis épuisé, c’est difficile de refuser le numéro de cellulaire d’un gars à ce point sexy. Surtout qu’on continue à parler durant plusieurs minutes le sexe complètement à découvert.


De retour dans l’auto, un long silence se fait entendre. Je suis content d’avoir essayé un sauna gay une fois dans ma vie. En revanche, je pense que mon expérience sexuelle d’aujourd’hui me satisfait entièrement. Yohan, pour sa part, est plus enthousiaste que moi. On rit de toutes les formes de pénis qu’on a vues dans le vestiaire. On parle aussi de ma fin inoubliable sur son visage.


Arrivé à mon appartement, je reste longtemps dans la douche pour nettoyer tout le liquide collé sur mon corps. Moi qui pensais avancer un devoir de finance, finalement j’ai plutôt réussi un examen d’anatomie masculine.


Diffuse en direct !
Regarder son live