Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 18 026 fois
  • 40 J'aime
  • 0 Commentaire

Exhibition au bois

Chapitre 1

Voyeur / Exhibition

Cette histoire s’est passée en 1993.

A cette époque, j’avais 49 ans et ma femme en avait 50 ans, j’étais 6 mois plus jeune.

Je travaillais à Issy-les-Moulineaux et elle à Clamart. Nous habitions à Bourg la Reine et en principe, elle rentrait avant moi.

Nous sommes marié depuis 1972 et nous aimions faire l’amour de toutes les façons et à n’importe quel moment.

Depuis quelques temps, je remarquais que le Jeudi, elle partait travailler avec des tenues un peu sexy, soutien-gorge assorti au slip, bas, porte jarretelles.

Les premières fois je n’ai pas porté attention, car elle aimait porter de la lingerie fine et je dois dire que j’aimais aussi.

Au bout de quelques semaines, j’ai quand même eu quelques soupçons et je l’ai attendu à son travail en fin de journée.

Je la vis sortir à l’heure habituelle, mais au lieu de se diriger vers la maison, elle pris le chemin d’un petit bois à proximité de Clamart qui était réputé pour les couples exhibitionnistes et quelques prostituées. Je la suivi de loin sans me faire remarquer, quand arrivé à l’entrée du bois, elle gara sa voiture près du relais de chasse et monta dans une autre voiture qui la suivait et que je n’avais pas remarquée.

La voiture démarra vers le bois et j’attendis un peu pour les suivre. De toute façon, je les retrouverais le bois est petit et je le connais bien, venant régulièrement pour mater les couples entrain de faire l’amour ou s’exhiber dans les voitures. J’arrive au centre du bois et je repère la voiture dans une allée, je me gare dans l’allée à coté, J’attends quelques minutes et je rejoins la voiture à pied en prenant soin de ne pas me faire voir. J’aperçois une demi-douzaine d’hommes près de la voiture je m’approche doucement et je vois tous les hommes la queue sorti entrain de se masturber, je regarde dans la voiture et vois ma femme le chemisier ouvert, les seins sortis du soutien-gorge, la culotte retirée et les jambes écartée, son ami la branlait avec plusieurs doigts dans son vagin, ils avaient mis une serviette sur le siège pour ne pas trop salir celui-ci. Elle se fit branler jusqu’à la jouissance et son jus arrosa le siège. Un homme voulu ouvrir la porte, mais ils les avaient verrouillées, Un à un les mateurs jouissaient à leur tour sur la voiture et ma femme branlait son chauffeur.

Sans me faire voir, je regagnais ma voiture et attendis qu’elle récupère la sienne, je me cachais donc près du relais de chasse en attendant leur retour et plutôt que de partir, ils entrèrent dans le relais de chasse. En les épiant de loin, ils prirent une chambre pour assouvir leurs excitations.

Sans attendre, je regagnais mon domicile en réfléchissant à l’attitude à tenir. J’optais pour ne rien dire. Je vis ma femme rentrer et attendis l’heure normale de mon retour.

Je rentre à la maison comme d’habitude et je trouve ma femme, comme tous les soirs entrain de préparer le repas comme d’habitude. Je passe derrière elle et l’embrasse dans le cou en lui caressant la poitrine, elle me donne ses lèvres et me dis: « Tu as l’air bien excité ce soir, nous allons dîner et après on se fera l’amour toute la nuit si tu veux ».

J’allais prendre une douche avant le repas, chose qu’elle avait faite en rentrant afin que je ne m’aperçoive pas de son odeur de jouissance.

Nous dînâmes et sans attendre, nous nous mîmes au lit pour faire l’amour sans retenue, nous commençâmes par un 69 et ma langue entrait dans sa chatte qui avait déjà jouit plusieurs fois, et la voir s’exhiber dans la voiture m’avait surexcité. Ma langue quitta sa chatte pour aller s’enfoncer dans son petit trou, suivi de mes doigts, on avait l’habitude de toutes ces pratiques sexuelles et me laissa faire quand je l’ai sodomisée, peut-être même qu’elle l’avait fait avec son amant.

Plusieurs semaines se sont écoulées de la même façon et quand le matin, je la voyais s’habiller sexy, je m’arrangeais pour aller la mater en sachant que de toutes façons, le soir, je lui ferai l’amour et que son besoin serait décuplé par son exhibition.

De mon coté, j’allais au bois les autres jours pour mater quelques couples et me branler devant comme des hommes le faisaient devant ma femme (ce qu’elle appréciait d’ailleurs).

Nous passions nos soirées à faire l’amour et nus nous endormions dans les bras l’un de l’autre et quelquefois, je me mettais en elle et nous nous endormions comme cela.

Un jour, elle me confia que quand elle s’habillait sexy, elle se mettait en elle des boules de geisha, pour jouir toute la journée assise au bureau ou en se déplaçant, ce qui m’a beaucoup excité ne sachant pas qu’elle était adepte de cette pratique, que c’était une collègue qui lui en avait parlé et qu’elle avait acheté cela sur internet.

Je lui demandais de les porter tous les jours pour être très excité le soir et qu’elle ne se lave pas pour que je puisse sentir son odeur de jouissance.

L’un et l’autre, nous continuons notre petite vie de débauche, elle sans savoir que j’étais au courant de ses exhibitions et de son amant.

Diffuse en direct !
Regarder son live