Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 13 790 fois
  • 122 J'aime
  • 2 Commentaires

Expérience au salon de massage

Chapitre 1

Divers

J’ai travaillé pendant 2 ans sur Paris et je logeais à l’hôtel dans le 13ème arrondissement. La rue dans laquelle se situait mon hôtel est animée jusqu’à une certaine heure le soir, ensuite c’est beaucoup plus calme. J’aimais bien vadrouiller dans les rues, prendre des chemins détournés après le travail pour ne pas rentrer directement et m’enfermer dans ma chambre. Un soir, dans une petite rue, très calme, je pouvais même entendre mes talons sur le sol. Je suis passé le long d’une devanture toute blanche, sans aucune enseigne, avec une baie vitrée opaque et une porte blanche, qui pouvait laisser penser à un labo. Je ne l’aurais pas remarqué si la porte ne s’était pas entrouverte. Une jeune fille asiatique souriante a passé le haut de son corps, elle était vêtue d’une blouse blanche. Elle m’a souri et elle m’a demandé dans un français très approximatif « vous voulez massage ? »


Elle était plutôt souriante et vraiment très jolie. N’ayant rien de précis à faire, plutôt intrigué et excité par la proposition, je me suis arrêté et j’ai demandé des informations. J’avais entendu parler des « massages » proposés par des annonces et j’avais vu les affichettes qui tapissaient certains murs du quartier. Elle me présenta une feuille avec les tarifs raisonnables des différents massages. Je ne savais pas trop lequel choisir et n’osais pas faire de sous-entendu. Je lui demandais s’il était possible d’avoir un massage plutôt relaxant. Elle m’indiquait le massage relaxant chinois. Je la regardais et lui souris en signe d’approbation. Elle se retourna et m’invita à la suivre jusqu’à la cabine de soins. L’endroit était plutôt propre. La lumière tamisée, la diffusion d’huiles essentielles et la musique d’ambiance faisaient réellement de ce lieu un endroit propice à la détente. Il y avait une chaise, un porte-manteau et une table de massage, recouverte d’une grande serviette blanche très moelleuse. La jeune fille m’indiqua que je devais me déshabiller et m’allonger sur le ventre. Puis elle quitta la pièce. J’enlevais tous mes vêtements pour ne conserver que mon boxer et je m’allongeais sur la table.


Après quelques minutes, la jeune fille toqua à la porte et entra dans la cabine. Je l’entendis ouvrir des tiroirs et manipuler du matériel puis s’approcher de la table de massage et je l’entendis me dire : « vous retirer slip... à cause huile ». J’attrapai mon boxer et le descendis jusqu’aux genoux puis elle m’aida à le retirer complètement pour le poser avec le reste de mes vêtements. J’étais maintenant complément nu sur la table et j’avoue un peu gêné. Elle me dépose une petite serviette au niveau des fesses, qui devait cacher le minimum. Je sentis alors un filet d’huile tiède sur mon dos puis les mains de la jeune fille sur mes épaules. Elle avait des mains très douces et tièdes ce qui était plutôt agréable. Elle étala l’huile sur mon dos et commença à me masser les épaules, c’était très agréable et relaxant. J’étais complètement détendu. Elle me massa ensuite le dos en appuyant le long de la colonne vertébrale. Ses mains glissaient de mon cou jusqu’au bas de mon dos accentuant mon bien-être mouvement après mouvement. Elle saisit ensuite mes bras et les manipula de différentes manières afin de les étirer.


Après un quart d’heure de ce traitement, elle changea de place et se positionna à mes pieds. C’est alors que j’imaginais qu’elle devait avoir une vue complète de mon intimité. Par réflexe, je resserrai un peu les jambes. Je sentis alors un filet d’huile sur ma jambe droite. Puis la jeune fille saisit mes deux chevilles et écarta mes jambes de manière assez autoritaire. Elle commença à étaler l’huile. Je n’osais plus resserrer mes jambes. J’étais à la fois un peu gêné et en même temps excité. Elle recommença son massage par mon pied puis remonta lentement jusqu’à mon genou avec des mouvements tantôt appuyés tantôt sous forme d’effleurage. Elle s’attaqua ensuite à ma cuisse et remonta, repoussant la petite serviette, jusqu’à ma fesse. La sensation de gêne s’était petit à petit dissipée laissant place à de l’excitation et du plaisir. Elle me massa longuement la fesse en la poussant vers l’extérieur ce qui avait tendance à ouvrir mes fesses et à tirer sur mon anus dont elle devait avoir une vue imprenable. Ma respiration était devenue plus courte, quelques petits gémissements de plaisir m’échappaient. Je sentais mon sexe commencer à durcir contre la table, mon sexe s’humidifiait. Elle passa ensuite à la seconde jambe, le pied, puis le mollet, la cuisse... et l’autre fesse ou elle me réserva le même traitement. Mon sexe était tout dur et à chaque mouvement, mon sexe se caressait sur la serviette très douce. Petit à petit, je sentis le doigt de ma jeune masseuse se rapprocher de mon anus. Au lieu de resserrer mes fesses, je me suis surpris à tendre mon anus vers son doigt à écarter les cuisses et présenter mes testicules bien gonflés. J’étais maintenant excité à mort. A chaque fois qu’elle frôlait mon anus je tendais mon cul en arrière en relevant un peu mon bassin pour qu’elle puisse le titiller. Lorsqu’elle arrêta son massage, j’ai ressenti de la frustration mais ce ne fut que de courte durée. Elle fit couler un filet d’huile le long de mes fesses. Je sursautais lorsque ce dernier toucha mon anus qui se contracta. Je sentis le filet d’huile continuer son parcours jusqu’à mes testicules tous lisses. J’étais dans un état second.


La masseuse saisit mes deux fesses et les écarta. Elle commença à effleurer d’un doigt la zone allant de mon coccyx jusqu’à mes testicules. Comme précédemment, à chaque passage de son doigt, je tendais mon cul afin de mieux le sentir. Petit à petit tel un pantin, je relevai mes fesses. J’étais maintenant presque à genoux, la tête et les épaules collées à la table de massage offrant mon intimité à cette jeune fille... Elle commença à s’intéresser plus précisément à mon sexe. Elle passa sa main sous mon ventre et commença à me caresser les couilles. Avec son autre main, elle attrapa mon sexe et je sentis sa main glisser le long de ma verge. Ma respiration se fit plus forte et je ne pus m’empêcher de laisser échapper un gémissement. Mon sexe se contracta comme pour glisser dans ce fourreau qui me donnait tant de plaisir. Sa main avait délaissé ma verge pour s’intéresser à mon gland, qu’elle commença à masser, à malaxer. Il devait être gonflé à son maximum. Je sentais ses petits doigts pleins d’huile le titiller. Un doigt me pénétra l’anus et le rythme de ses deux mains s’accéléra. Je n’en pouvais plus. Des images me traversèrent la tête, je pensais à cette jeune femme à côté de moi. J’ai pour savoir tendu le bras vers elle, mais elle m’a fait comprendre que ce n’était pas possible en le repoussant fermement mais délicatement. J’aurais aimé la prendre sur-le-champ en levrette avec ma grosse bite bien dure. J’étais maintenant presque à quatre pattes, je gémissais, je bougeais mon cul pour que le doigt de la masseuse s’enfonce au plus profond de moi. Le rythme s’accéléra, sa main était pleine d’huile tiède et ça glissait magnifiquement. Elle commença à me branler énergiquement des couilles jusqu’au gland, serrant délicatement le long de ma verge et resserrant en arrivant au gland. Je sentis son doigt me caresser au fond de l’anus, je l’ai compris beaucoup plus tard, elle me faisait un massage prostatique. J’avais l’impression que cela durait depuis une éternité, c’était tellement bon. Le plaisir était double, je ne savais pas si j’allais jouir par le sexe ou l’anus. Il n’en fallut pas plus, je poussai un râle et mon corps entier se contracta pour un des meilleurs orgasmes de ma vie. Le sperme giclait par saccade jusqu’au-delà de la table de massage. Elle continuait maintenant plus délicatement de me masturber pour faire durer le plaisir, mais son doigt dans mon anus ne bougeait plus. Mes jambes tremblaient, je m’affalais sur la table de massage. J’étais épuisé. La jeune masseuse récupéra un coussin et me demanda de me mettre sur le dos. Elle me déposa la petite serviette sur le sexe et l’essuya rapidement, se nettoya les mains et termina son massage comme si de rien n’était...


Diffuse en direct !
Regarder son live