Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 20 862 fois
  • 53 J'aime
  • 2 Commentaires

Expérience zoophile avec ma nièce

Chapitre 1

Zoophilie

On s’est retrouvé à six chez moi, ma nièce, moi, et quatre hommes recrutés dans un sex-shop. On a tous baisé entre nous, et on s’est bien sûr tous farci notre adorable jeune petite femelle de seize ans. Un des participants nous a proposé, à elle et moi, de se retrouver chez lui pour baiser avec ses deux chiens.

Elle n’a jamais connu une telle expérience, moi non plus, et on prend le temps de réfléchir. On en discute, elle en a envie, et on regarde des vidéos sur le net. Ca ne fait qu’augmenter son désir, et ça me donne très envie à moi aussi. Il nous a parlé de deux chiens, et on espère avoir chacun le notre. C’est ce que j’explique à notre nouveau copain de jeu lorsque je l’appelle pour lui donner notre accord.. Il est ravi de mon coup de fil, et on est chez lui dans l’heure qui suit, tant qu’on est bien décidé.


Il s’est fait son programme, et nous indique qu’il à prévu trois séances.


SÉANCE I

On se met à l’aise et il va chercher le premier chien, un animal impressionnant. Il nous rassure, disant qu’il est très gentil, bien dressé, et habitué à ce genre de séance. Il lui enfile deux grosses chaussettes sur les pattes avant, puis se met à quatre pattes avec Flora à côté. Il suce son chien pour le faire bander et le mettre en confiance, tandis que ma nièce regarde bien comment il s’y prend pour prendre la suite. C’est elle qui suce maintenant, et il se charge de lui préparer le cul. Il la lèche, la doigte, enfile sa queue:

— Humm, tu es bonne, petite pute. Suce le bien mon chien, il ne t’enculera que mieux. Je t’encule moi aussi salope, je t’ouvre bien le cul, et il va pouvoir te la mettre sans problème.

Il la défonce rapidement, et lui explique les mots qu’il veut entendre lorsqu’elle se fera prendre par son animal Il se retire, et aide son chien à venir sur elle, guide sa queue dans son petit trou. Le chien est bien engagé, bien profond, et notre hôte m’emmène sur le canapé pour profiter du spectacle.

On les mâte, tout en se caressant la queue et les couilles réciproquement. Flora est à fonds dans sa sodomie inégalable, et elle dit les mots attendus, et même plus:

— Oui, c’est bien mon chien, tu es un bon. Ton maître me paye pour que tu m’encules, alors vas-y, qu’il en aie pour son pognon. Oh c’est bon ta bite dans mon trou, je la sens bien grossir mon salaud, et je sens bien tes giclées de sperme. Oui, défonce moi, je suis ta chienne qui aime se faire monter et remplir........................

On se caresse toujours, puis il se penche pour me sucer. Il s’active sur ma queue et je dois le freiner:

— Doucement, tu vas me faire jouir.

— Mais j’espère bien. Je veux que tu m’encules quand on aura fin avec les chiens, et je sais que tu me baiseras mieux et plus longtemps si tu as déjà joui. Alors lâche toi, donne moi tout, j’ai soif de ton foutre.

Il me reprends, salive à bloc, et fait d’énormes bruits de bouche vorace. J’éjacule et il engloutit tout. Il se redresse, me roule une pelle baveuse, puis me demande de le sucer. Il ne veut pas jouir encore, et je retiens mes assauts buccaux. Flora se fait toujours mettre, encourage son chien, puis pousse un cri. Le chien a dérapé, a déconné, et il se retrouve cul à cul avec ma nièces, toujours soudés l’un à l’autre. Mon hôte se lève pour la rassurer: elle n’a rien à craindre, ça lui arrive à lui aussi. Il faut juste attendre plusieurs minutes, qu’il finisse de jouir et qu’il débande. En attendant il lui conseille de se déhancher doucement, de bouger ses reins, son cul, pour trouver de nouvelles sensations. Elle obéit et repart dans ses délires. Il revient près de moi, et je l’embouche à nouveau.

Le chien a terminé, il est parvenu à se dégager, et il se couche pour lécher sa queue endolorie et la soulager avant qu’elle ne rentre dans son fourreau. Son maître demande à Flora de rester à quatre pattes, les reins cambrés. pour éviter que le jus ne coule entre ses fesses. Il va chercher une gamelle et la place entre les jambes de notre salope. Elle s’accroupit au dessus et vide son cul dedans. Le sperme coule en un long filet qui recouvre tout le fond. Elle se retourne, et se remet à quatre pattes pour boire dans la gamelle, tandis que notre hôte va la sodomiser à nouveau:

— Humm, oui, bouffe, bouffe tout salope pendant que je t’encule. Tu vas tout nettoyer, qu’il ne reste rien, et ensuite tu vas me nettoyer la bite.

Elle fait tout comme indiqué, et la première séance est terminée.


SÉANCE II

Notre hôte a ramené le premier chien, et reviens avec le deuxième, tout aussi impressionnant et sans doute bien monté. Il a prévu le même scénario pour le chien, sauf que c’est moi qui vais prendre la place de la chienne . Il suce son chien sous mes yeux très rapprochés et attentifs, me donne quelques conseils, puis je prend la suite. Je suis à quatre pattes, suce enfin du chien comme j’en ai si souvent rêvé, et il s’occupe de mon fion. Il me le bouffe, le fouille, puis m’embroche d’un seul coup. J’ai sa queue toute en moi, et il me lime sauvagement:

— Tu aimes ça salaud, attend d’avoir celle de mon chien, et tu vas t’éclater ma salope. Il est mieux membré que le premier, et je te l’ai réservé pour ton putain de garage à bites, plus large que celui de ta pute de nièce.

Il m’a bien ouvert le cul, me fait prendre par son chien, et va s’asseoir avec Flora.

Comme elle l’a fait auparavant, je dis à mon tour, et à haute voix tout ce que je ressent. J’encourage le chien, lui dit que je suis sa chienne, sa salope, sa pute. Je lui dis tout le bien que me fait sa queue, comme je la sens bien gonfler et se coller à mes parois comme une ventouse, comme je sens bien ses jets brulants, puissants, et généreux, qui n’en finissent pas de tapisser mon trou à bites.

Notre hôte se fait pomper par sa nouvelle petite copine, petite coquine, et prend un pied d’enfer:

— Oh ma chérie, je n’aurais jamais cru prendre autant de plaisir avec un minette de ton âge. Je pensais que les jeunes comme toi étaient justes bonnes à jouer à touche pipi, et à faire des fellations maladroites. Mais tu es trop douée ma petite, trop salope, plus salope que bien des vielles putes que j’ai connu. Tu aimes la queue, vicieuse? Dis moi que tu l’aimes, que tu aimes la mienne.

— Oui, vous avez raison, je suis une salope et j’aime la queue.

— Et la mienne, dis moi que tu aimes la mienne.

— Oui monsieur, j’aime votre queue, mais c’est surtout vos couilles que j’aime.

— Tu es une connaisseuse toi, mais tu n’es pas la première à les apprécier. Dis moi comment elles te plaisent .

— C’est les plus grosses couilles que je n’ai jamais vues. J’adore voir des couilles, j’adore prononcer le mot couilles, rien qu’à le dire ça me fait mouiller.

— Alors lâches toi ma petite salope, fais toi mouiller comme une fontaine, je vais te bouffer la chatte tout à l’heure et j’ai déjà soif de ton jus.

Flora se délecte de la paire de boules qui lui est offerte, tandis que je fais matraquer par le chien, pour le plus grand plaisir de mon cul de salope. Le chien est tout en moi, son sexe est gonflé au maximum, élargit mon conduit à la limite de la déchirure. C’est presque douloureux, mais surtout délicieux. Il me ramone la cheminée, mais adoucit ses coups de boutoir par son foutre abondant et répété qui m’emplit le fion comme aucun mec ne l’a jamais fait. Ma nièce est hystérique de me voir me faire prendre par le chien et de s’imaginer à ma place. Elle est encore plus hystérique devant le paquet qui lui est offert.

Notre hôte s’est relevé, il est debout, une jambe relevée, le pied posé sur le dossier du canapé, son entre cuisses offert à ma nièce qui est à genoux devant lui. Elle est complètement folle du cadeau qui lui est offert, et disjoncte complet:

— Ces couilles! Ces couuuuuilles que vous avez! Oh, elles sont trop belles vos couilles, c’est bon de les voir vos belles couilles, de les toucher vos chaudes couilles, de les caresser vos grosses couilles, de les embrasser vos douces couilles, de les lécher vos magnifiques couilles, de les gober vos énormes couilles, de les sucer vos délicieuses couilles...........

Elle n’en finit de prononcer ce mot qui la fait réellement mouiller. Elle le dit dix fois, vingt fois, cent fois, comme un mot tabou pour une jeune fille, et dont elle se régale à transgresser l’interdit. Notre hôte tient sa bite dressée pour mieux dégager sa paire de boules, et se branle en douceur:

— Humm, c’est bon petite salope, tu es une bonne pute, comme ton oncle. Regarde comme il se fait mettre par mon chien cet enculé. Il aime ça ce fumier, autant que toi. Regarde comme il bande, elle est belle sa queue, il me tarde de l’avoir dans le cul................................

Flora continue de se gaver de ses couilles, tandis que le chien m’éclate le cul. Oh putain que c’est bon. Je le sens bien en moi, et je sens ses giclées de foutre se répandre entre mes reins. Il a fini son affaire, débande et se retire. Il s’apprête à me lécher le cul pour bouffer son foutre, comme il a l’habitude avec son maître, mais celui-ci l’en empêche et le fait sortir. Comme pour ma nièce il place la gamelle entre mes jambes et je me redresse pour vidanger mon cul dedans. Le fonds est tout couvert de la semence abondante de mon enculeur à quatre pattes, et je me retourne pour tout laper, comme un chien. Mon copain vient derrière et m’encule jusqu’à ce que j’ai bien nettoyé le récipient.

Il se plante alors devant moi et je suce sa queue toute souillée de mon cul graissé au sperme de chien. Flora me rejoint, et on le pompe tous les deux. Il va enfin jouir, et nous régaler de sa sauce dont ses grosses couilles sont bien remplies. On est joue contre joue avec ma nièce, nos bouches ouvertes n’en forme qu’une seule, et il se branle sauvagement et se fait jouir longuement. Il recouvre nos langues de longues éjaculations grasses et épaisses. Il a fini de se soulager et on se fait face à face avec ma nièce. Nos bouches bien chargées s’attirent comme deux aimants et on se roule une pelle d’enfer. Je m’efforce de ne rien avaler pour tout laisser à ma petite salope qui se fait une bonne ventrée de sperme, et me remercie de ma générosité.


On est enchanté tous les trois de ces deux premières séances, et on va pouvoir passer à la troisième.


A suivre.......................

Diffuse en direct !
Regarder son live