Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 87 867 fois
  • 360 J'aime
  • 12 Commentaires

La face cachée de ma cousine

Chapitre 1

Ma cousine se masturbe à côté de moi

Inceste

Caroline est ma cousine. Nous sommes dans le même lycée, mais nous ne sommes pas dans la même classe. Cependant, nous avons des matières en commun !


Ma cousine a de longs cheveux bruns, un visage fin avec de très jolis yeux marron ! Je la trouve magnifique lorsqu’elle sourit avec ses yeux pétillants de tendresse et d’humour.


Pendant notre adolescence, nous avons toujours été proches ! Mais nous n’avions jamais parlé de sexualité !

Lors d’une nuit, notre relation a changé ! Ce jour-là, nous nous sommes retrouvés chez elle pour travailler notre exposé. Nous devions le présenter le lendemain et nous étions en retard dans notre travail ! Ses parents m’ont proposé de dormir chez eux et comme d’habitude, ils ont ajouté un matelas supplémentaire dans sa chambre.


Nous sommes partis nous coucher vers vingt- trois heures ! Quelques minutes plus tard, la chambre fut très silencieuse, je pensais qu’elle s’était déjà endormie.


Puis vingt à trente minutes plus tard, j’ai attendu Caroline m’appeler : « Paul tu dors ? »


Je ne sais pas pourquoi, mais je ne lui ai pas répondu ! Je sentais le sommeil venir !


Quelques minutes plus tard, j’ai attendu un bruit de drap, puis de vêtements ! Je ne comprenais pas ce qu’elle faisait ! J’ai essayé de me concentrer sur le bruit, mais cela ne m’aidait pas ! Malheureusement, j’étais allongé sur mon côté, dos à elle !


Je pouvais attendre son corps bouger sur le lit ! J’essayais de nouveau de tendre l’oreille ! Subitement, sa respiration s’est accélérée et j’avais immédiatement compris la situation : ma propre cousine se masturbait à côté de moi dans sa chambre ! Elle devait avoir retiré son pantalon et sa culotte !


Je sentais mon pénis en érection, mais je ne pouvais rien faire ! J’ai attendu quelques minutes avant de me tourner en gardant les yeux fermés. Subitement, elle s’arrêta ! Le silence était de nouveau revenu dans la chambre ! J’étais très déçu de l’avoir effrayée !


Quelques minutes plus tard, j’étais ravi d’attendre la reprise des bruits de vêtement ! J’ai d’abord eu peur qu’elle ait remis son pantalon ! J’ai rapidement ouvert les yeux et j’étais extasié de ce que je venais de voir ! Elle était assise sur son lit en train de retirer le haut de son pyjama ! Elle était désormais nue ! La lumière de son réveil me permettait de voir ses belles formes sensuelles !


Je n’en revenais pas de son corps ! Elle était si belle ! Sa poitrine était ronde, jolie, ferme et généreuse. Ses tétons pointés par son excitation. Ses jambes longues, élégantes et fines me donnèrent envie de les embrasser, de les toucher.


Mon désir de la rejoindre dans ses ébats était de plus en plus dur à le contrôler. Elle avait écarté ses belles jambes suaves en pliant ses genoux afin de pouvoir maintenir ses jambes le plus ouvertes que possible !


J’étais déçu de ne pas pouvoir voir son sexe, mais je regardais avec fascination son bras bouché de plus en plus vite. Elle devait s’introduire un ou deux doigts tous en se caressant ses seins qui devenaient de plus en plus fermes ! Puis, elle a maintenu ses deux mains sur son sexe, l’un permettait d’introduire le ou les doigt (s) et l’autre devait stimuler le clitoris !


C’était une torture pour moi, car je ne pouvais pas me masturber ! J’avais peur qu’elle arrête ce moment si excitant, de plus, ses parents dormaient dans la pièce d’à côté. J’étais effrayé de perdre ma relation chaleureuse avec elle.


J’attendis de nouveaux bruits, c’était des sortes de claquement dû à la présence de liquide. Cela devait venir de la production de sa cyprine qui devait être de plus en plus abondante. Son vagin devait être très humide, qu’il devait être un régal de la lécher et de s’y introduire ! Elle commençait à avoir des spasmes. Elle n’arrêtait pas de fermer et d’ouvrir ses jambes pendant plusieurs minutes ! Cela devait être de plus en plus intense ! Elle ne s’est pas arrêtée de gémir d’excitation ! Je me suis demandé si elle ne faisait pas exprès pour me réveiller !


Elle s’arrêta une nouvelle fois ! Je pensais qu’elle avait fini, mais elle ouvrit un tiroir de sa table de nuit et elle y prit un objet. Il m’a valu quelques secondes pour comprendre ce que c’était ! Il s’agissait d’un gode de belle taille !


Elle se l’introduit dans sexe et cela déclencha de nouveaux spasmes plus forts. Elle faisait des petits rebonds sur son matelas en utilisant son gode. J’avais le cœur qui battait de plus en plus ! Ma bite avait atteint sa taille maximale et cela faisait mal de ne pas pouvoir me masturber devant ce spectacle si érotique !


Brusquement, elle s’arrêta et sortit du lit ! Je ne comprenais pas ce qu’il se passait ! Elle était maintenant nue, dos à moi, en face de son placard ! Une faible lumière pénétrait sa chambre et m’a permis de voir un liquide brillant coulé le long des jambes ! J’aurais tant aimé lui lécher et remonter jusqu’à son intimité ! J’ai rapidement pu admirer son sexe épilé ! J’avais l’impression que mon cœur allait exploser ! L’ambiance devenait de plus en plus intense sexuellement. Elle venait de prendre deux objets du placard, une serviette et un bol de taille moyenne ! Je n’ai pas compris immédiatement leur utilisation !


Elle vérifia une nouvelle fois en m’appelant si j’étais toujours en train de dormir « Paul, tu dors ? ». Cette fois-ci, elle ne se souciait plus d’être nue devant moi, d’avoir son sexe et ses jambes trempés et un gode sur le lit. Je ne répondis toujours pas ! Je ne savais pas comment la situation pouvait changer par un signe de ma part ! J’étais curieux de savoir ce qu’elle allait faire de ce bol ! J’avais besoin de voir jusqu’où elle était prête à aller pendant ses masturbations ! Elle posa sa serviette sur le lit et s’y installa dessus. Elle positionna le bol sur son flanc en face de son sexe !

Elle dit « je suis une salope soumise », puis elle mit sa culotte dans la bouche afin d’atténuer ses cris de plaisir !


Cette vision m’excita de plus en plus ! Je la voyais si pudique et réservée ! Je n’en revenais pas de la personnalité cachée de ma cousine ! Elle s’introduit de nouveau le gode dans sa fente. Ses mouvements étaient de plus en plus rapides et de plus en plus puissants, comme si elle s’enfonçait l’ensemble du gode en elle ! Elle garda son objet de plaisir en elle et utilisa cette main pour caresser sensuellement ses seins, tandis que l’autre main continuait à stimuler son clitoris ! Ses spasmes devenaient de plus en plus forts, elle n’arrêtait pas de rebondir sur le matelas tellement que son plaisir était surpuissant ! Elle descendit sa main une nouvelle fois afin de se l’introduire dans son anus ! Je n’aurais jamais imaginé voir ma cousine, avec un doigt dans son anus, l’autre sur le clitoris et un gode immobile dans son vagin trempé de désir sexuel. Elle reprit le mouvement de l’objet tout en stimulant de plus en plus son anus.


Subitement, un long jet sortit de son sexe, en expulsa son gode !! Sa tête se cambrant en arrière en gardant la bouche ouverte contenant sa culotte ! Elle continua de masturber ses deux orifices simultanément ! D’autres jets jaillirent, certains allèrent jusqu’à son placard en face du lit, d’autres sur un poster accroché sur le mur ! Elle se rallongea dans le lit quelques secondes, puis elle porta ses doigts à sa bouche afin de les sucer. Ce bruit de succion le rendit fou !! Je l’imaginais capable de sucer des bites d’hommes à genoux ! Elle n’arrêtait pas de faire des allers-retours avec ses doigts trempés entre son vagin et sa bouche ! Elle se comportait comme une accro à son jus ! Elle prit ensuite le bol, contenait une partie de son élixir sexuel et le porta à ses lèvres ! Elle le but en quelques gorgées ! Je n’ai vu aucune hésitation dans son geste et j’en ai déduit que ce n’était pas sa première fois !


Elle mit le bol et la serviette sous le lit puis elle a rabattu le drap sur son corps nu et transpirant de plaisir ! Cela ne l’a pas dérangée de rester dénudée à côté de moi !


Avant de s’endormir, elle a dit « J’espère que tu as aimé, c’est dommage que tu ne t’es pas masturbé en même temps ».

Je n’ai pas réagi ! Je ne savais pas quoi faire ! Le sommeil fut difficile, je n’arrêtais pas de penser à ce qu’elle venait de me dire !


***

Le lendemain matin, j’étais le premier à me réveiller ! Mon sommeil a été agité pendant la nuit, je n’arrêtais pas de repenser à la dernière phrase de ma cousine « J’espère que tu as aimé, c’est dommage que tu ne t’es pas masturbé en même temps ».


Ma cousine était toujours en train de dormir, mais son drap ne couvrait plus son corps nu ! Je pouvais voir des marques de cyprine séchées de la vieille sur son sexe, ses mains, sa poitrine et sa bouche ! Je ne revenais pas de son état et j’avais du mal à la reconnaître ! Sa jouissance a été des plus puissantes ! J’ai senti mon érection revenir ! Mais cette fois-ci, je ne pouvais pas prétendre que j’étais en train de dormir ! Mon cœur s’est mis à se battre de plus en plus vite !

Diffuse en direct !
Regarder son live