Le site de l'histoire érotique

famille unie

Chapitre 2

23
5

Une histoire érotique écrite par

Histoire vraie
publiée le
Histoire lue 5 002 fois

23

1

Voila la suite.

Le reste de l’après-midi à été vite expédié le travail fini je suis rentré à la maison, Lucie était en peignoir, elle sortait de la douche et là elle c’est approchée de moi et comme une femme qui accueille sont mari elle m’a embrassée elle m’a dit:

"Va prendres une douche je prépare à dîner dépêche toi mon grand frère chéri je te sert un apéro".

Après ma douche j’ai enfilé un short et je suis allé dans la cuisine je me suis approché d’elle et j’ai posé un bisou sur sa bouche elle m’a entraîner au salon je me suis assis dans le canapé elle aussi, son peignoir qui n’était pas noué très serré c’est écarté me laissant voir ses cuisses et sa toison ma bite c’est mise à durcir déformant mon short, là une question me brûlait les lèvres et j’ai décidé de la lui posé.

"Dis moi Lucie j’aimerai te poser une question tu n’est pas obligée de me répondre ça fait longtemps que tu n’es plus vierge et qui a eu cette chance?"

"Tu sais je n’est rien à te cacher ça fait 6 mois, quand je suis allée au ski avec tonton et tati" (notre oncle est le frère de notre mère)

"Ils ne te surveillaient pas"

"Si bien sur de très prés puisque c’est tonton qui m’a dépucelée "

Son aveu m’a laissée quelques secondes sans voix mais je n’était pas au bout de mes surprises.

"A bon et tati n"a rien vue"

"Disons qu’au moment ou tonton me pénétrait je faisais jouir tati avec ma langue mais tu sais c’était pas la première fois tati m’a fait découvrir l’amour entre fille à 14ans j’aurai aimé que tonton me baise plus tôt mais il voulait pas il disait que j’étais trop jeune il voulait attendre mes 18 ans mais ce soir là il n’a pas pu résister: à ce que je vois ça te fait de l’effet ce que je te raconte "

J’ai dénoué la ceinture de sont peignoir en disant:

"Tu sait soeurette y a pas que ce que tu me raconte qui me fasse de l’effet"

Elle a retiré son peignoir puis elle c’est agenouillée, elle a fait descendre mon short libérant ma bite raide, un fois débarrassée de mon short elle a pris ma bite en main a posé de petits baiser sur le gland puis elle l’a léché avec gourmandise elle m’a dit de m’allonger elle c’est mise au dessus de moi m’offrant sa chatte alors que ma langue fouillait sont intimité elle me suçait ne voulant pas jouir trop vite j’ai mis fin au léchage et je lui ai dit.

"Ho Lucie viens t’empaler sur ma queue je veux voir ma bite t’ouvrir la chatte et me dire que je ne rêve pas que c’est bien ma petite soeur que je suis en train de baiser"

"Avec plaisir grand frère tati avait raison pourquoi aller chercher ailleurs ce que l’ont a à portée de main"

Sur ces paroles elle c’est accroupie au dessus de ma bite, l’a guidée à l’entrée de sa grotte d’amour elle est descendue doucement me donnant l’impression que sa chatte aspirait ma bite.

"Ha oui vas y petite soeur descend doucement, ha comme c’est beau de voir ta moule s’ouvrir sur ma bite, ho oui Lucie empales toi à fond"

Lucie est descendu d’un coup faisant buter ses fesses sur mes couilles en criant.

"Ha oui c’est bon salaud comme tu me remplis bien ça te plaît cochon non tu ne rêve pas c’est bien dans la chatte de ta petite soeur que tu enfiles ta bite"

La Lucie c’est mise à monter et descendre sur ma bite, trois minutes plus tard ma jouissance montait Lucie à du le sentir.

"Allez! grand frère, baises moi à fond, plus vite défonces moi, j adore "

"Ha oui tiens je jute prend tout ha comme c’est bon de remplir ma soeur"

"Ho oui mon chéri j’aime ça je jouis moi aussi"

Lucie c’est écroulée sur moi sa bouche sur la mienne après ce baiser Lucie m’a dit:

"Tu sais Didier, avec toi c était encore mieux qu’avec tonton et tu sais tu n’as pas été le premier à me faire l’amour mais tu es le premier à jouir en moi"

"Ha bon ça me fait plaisir"

"Oui comme je ne prenais pas encore la pilules tati n’a pas voulu prendre de risque et je ne le regrette pas, je suis heureuse que se soit toi qui l’ai fait "

Ensuite on a dîné mais la soirée n était pas terminée, cette nuit là, Lucie m’a encore fait jouir 3 fois .

nos cochonneries incestueuses ne faisait que commencées.