Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 5 808 fois
  • 107 J'aime
  • 53 Commentaires

Fantasmes interdits

Chapitre 1

Erotique

Je m’appelle Aude, j’ai 18 ans et je suis toujours vierge. Je souhaite offrir ma virginité à un homme en particulier. Il s’appelle Stephan. Cet homme me rend toujours toute chose. Mon cœur se serre quand je pense à lui, mais mon corps agit aussi, c’est la fête entre mes jambes. Je vis en colocation avec deux amies de mon ancien lycée. Nous avons chacun notre chambre. Je me trouve dans la mienne avec une musique douce et délicate assez forte pour que mes copines ne m’entendent pas. J’ai fermé la porte à clef, et ce moment est tout à moi... et à Stephan (enfin dans mon imagination). Je m’allonge sur mon lit et mes idées vagabondent vers cet homme qui me trouble et m’exorcise à la fois. Au gré de mes pensées, le bout de mes seins commence légèrement à pointer, j’aime ce moment, je n’ai pas une grosse poitrine, un petit 80 b, n’empêche que je suis très réactive... ma main passe sur mon haut... et commence à caresser ma poitrine, mon souffle a tendance à s’accélérer.


Je prends l’initiative d’ôter mon haut, je me retrouve en soutien-gorge sous lequel on devine déjà les bouts en excitation. Je me masse le ventre, mon souffle s’accélère encore un peu, puis je passe ma main sur mon soutien-gorge et je ferme les yeux, en pensant à cet homme... besoin de son amour. Je fais glisser la bretelle droite. Toute la journée, je n’ai pensé qu’à ce moment précis... humidifiant (pardon mouillant) parfois (pardon souvent) le fond de ma culotte qui en garde les stigmates, Stephan, mon homme, mon fantasme dont je suis la seule à le savoir, toi et toi seul arrive à faire dégouliner ma cyprine sans même me toucher, juste en pensant à toi ! Je fais à présent glisser la bretelle gauche, mon corps commence à bouillir sous mes caresses, envie de goûter ce fruit défendu pour la première fois. Je désagrafe mon soutien-gorge libérant ainsi ma poitrine qui est gonflée de désir, j’y souffle dessus pour augmenter encore un peu plus le désir que j’ai pour Stephan... mon homme.


Je rêve qu’il vienne prendre ma virginité, même s’il ne le sait pas, c’est l’objet de mes désirs. J’ai bien fait de monter le son de la musique, car mes gémissements se font de plus en plus fort en passant avec délicatesse la main sur ma poitrine. Je me mords les lèvres, puis je remonte ma petite jupette, ma culotte est à nouveau toute mouillée. Je la caresse avec douceur, mes cuisses ont tendance à s’ouvrir. Je glisse ma main dans ma culotte, mon minou est soigneusement taillé en ticket, ce dernier porte la couleur de mes cheveux, il est roux, je me touche donc en surface juste, je veux laisser le soin de me pénétrer à Stephan, rien que lui... je veux lui offrir ma virginité complètement. Je suis toute mouillée... déjà proche d’un premier orgasme...


Je gémis de plus en plus fort, mon sexe se gonfle à son tour de désir, et les premières vibrations sont là. Je quitte avec délicatesse ma culotte, je prends mon long traversin en plume et le glisse sur moi, je suis là ! Couchée sur le dos, les cuisses grandes ouvertes et le traversin entre mes cuisses également contre mes seins et contre mon visage. Je m’imagine que c’est Stephan, et le frotte tout contre moi, le second orgasme arrive, je garde l’oreiller contre moi, le caresse et l’embrasse. Je suis complètement folle de lui, malheureusement, lui et moi. C’est impossible. Il est...


— Aude ! fait une voix à la porte de ma chambre.

— Oui, Clara ! fais-je en me redressant, un peu embarassée.

— On y va, tu te dépêches.

— J’arrive !


En effet, Stephan est marié, et c’est le père de ma meilleure amie, Clara.

Diffuse en direct !
Regarder son live