Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Lue 2 692 fois
  • 8 J'aime
  • 0 Commentaire

farid et les autes

Chapitre 3

Hétéro

Samedi 14.02

Aujourd’hui c’est la st valentin, je veut être fidele a mon mari je ne me rends pas dans la buanderie. Je suppose que Farid doit m’attendre mais tant pis pour lui, après tout je ne suis pas a son entière disposition. Je me prépare, se soir franck m’emmène au restaurant pour fêter dignement la fête des amoureux, je m’habille d’une jupe noir très sexy et d’un chemisier en satin bleu il est 20h25 on est fin prêt quand quelqu’un sonne .


-Franck va ouvrir s’il te plait je fini de me maquiller. Il revient 3 minutes plus tard et me dit,

-c’était Farid il était gêné mais demande si tu ne pourrais pas lui repasser sa chemise ce soir il sort avec sa copine.

Je savais très bien que ca n’était qu’un prétexte pour m’attirer dans la buanderie et pour me baiser. Il avait vraiment de l’imagination.


-Ecoute franck T’avais qu’a lui dire non, on sort ce soir


-ca va chérie on peu attendre c’est pas grave et puis il est sympas , chaque fois que je lui demande un service il me le rend.


Mon pauvre chéri ne se doute pas qu’il vient de jeter sa femme dans la gueule du loup, qu’en fait de repasser une chemise je vais devoir m’agenouiller et faire une pipe au voisin.


-Va lui repasser sa chemise pendant ce temps je vais sortir la voiture du parking et je t’attends en bas dans 15 minutes ok chérie ?


Si je refuse il risque de se douter de quelque chose, j’expliquerais a Farid que pour ce soir faudra qu’il se contente d’une branlette.

Je rentre dans la buanderie et Farid les bras croisés debout contre la machine a laver m’attend, et ne cache pas son énervement.


-Salope tu te fous ma gueule ? Depuis une demi-heure je t’attends pour te la mettre.


-Farid aujourd’hui c’est la st valentin, je sors avec Franck je peu rien faire avec toi.


-ah oui aujourd’hui tu veux être fidele ? Et ben soit fidele a ma bite et suce-moi. En plus t’es super bandante j’ai envie de te faire ta fête pendant des heures.


-arrête tu sais bien que c’est pas possible,franck m’attend dans dix minutes en bas.


-he ben qu’est ce que t’attend, perd pas de temps et suce moi.


-bon ok juste une pipe mais tu me décoiffe pas. Comme un enfant a qui l’on venait de passer son caprice il avait l’air satisfait, et sans perdre de temps sort sa bite et me la présente devant la bouche. Je prends son gland en bouche, le lèche l’aspire, je le branle de ma main droite caresse ses couilles de ma main gauche, je veut en finir vite .


— lève-toi et penche toi sur la machine


-non farid c’était pas le deal, je te suce seulement .il me relève violement par le bras et me pousse vers la machine,


-putain mais ferme ta gueule, c’est pas possible ca t’es toujours en train de la ramener, t’es la pour me vider tu fait ce je dis ok ? c’est pas la peine que j’insiste, plus vite il aura fini plus vite je m’en irais. je me met en position relève ma jupe et baisse ma culotte. Il me fouille la chatte sans ménagement puis s’aventure vers mon anus encore vierge.


-non Farid pas ca c’est hors de question, pour toute réponse il m’enfonce au plus profond son doigt


-Attend je vais te mettre du gel tu sentiras rien


-non je te dis je ne veux pas, pas comme ca pas aujourd’hui, pas avec toi.


-vas y ferme ta gueule laisse toi faire. De sa main gauche il me tient les deux bras dans le dos , pliée sur la machine a laver et de l’autre main, enduite de gel il entreprend de me doigter le cul en tournant a l’intérieur, je sens qu’il se met en position, il va rentrer.


-arrête Farid arrête tout de suite, aaahhhrrrgggg nooonn, j’ai mal arrête, il sent que ca rentre pas mais il force, il me fait mal. Il se couche sur moi et me dit


-écoute salope de deux choses l’une, soit tu résiste, tu te crispe et tu vas souffrir car je vais quand même te casser le cul de gré ou de force. Soit tu te relaxe tu t’ouvres et tu te laisse faire gentiment et la je te promet que ta douleur va se transformer en plaisir et je prendrais soin de toi.


-bon d’accord mais fait doucement, tu me fait trop mal. Il ressort sa bite, remet du gel et me doigte, me visite l’anus en profondeur avec ses doigts puis remet son sexe. Il rentre doucement, j’ai mal mais moins que tout a l’heure, je fait comme il me dit , je me détend, essaie de m’ouvrir et le laisse rentrer sortir , rentrer plus profond. Sa cadence s’accélère mais mon anus endolori ne souffre plus. Je ne ressens pas de plaisir sinon celui de satisfaire son instinct bestial.


-tu vois salope ca le fait bien si tu te soumet comme il faut, vas y lève ton cul, donne le bien , je vais te le démonter, ses coups de boutoirs me soulèvent il va jusqu’au fond, ses couilles tapent sur ma chatte. Maintenant la douleur est complètement parti, juste un engourdissement, comme une anesthésie, j’ai toujours pas de plaisir mais je ne pensais pas que mon anus puisse s’ouvrir et se donner aussi facilement.


Aujourd’hui st valentin je me fais enculer sur la machine à laver par un arabe alors que mon mari m’attend dans la voiture, d’ailleurs en parlant de st valentin mon portable sonne, c’est franck.


— arrête-toi Farid, Franck appel il doit s’impatienter


-et alors t’as qu’a répondre, il nous voit pas. Ca m’excite de te bourrer pendant que tu parles a ton mari.


— florence, et alors je t’attends en bas dépêche toi


-oui heuu c’est parce que ma sour vient d’appeler, j’ai perdu du temps au téléphone


-t’as l’air essoufflée chérie, tout va bien ? (évidement c’est pas facile d’avoir une conversation téléphonique avec son mari pendant que le jeune voisin vous encule comme un sauvage, en plus il profite de ma situation pour y aller encore plus fort, plus rapidement )


-ca va ca va, c’est juste que je me dépêche, j’arrive dans 5 minutes chéri, ne monte pas j’arrive.


-l’appel de Franck a été comme un simulateur pour Farid, enculer sa voisine je jour de la st valentin alors que le mari est au téléphone et attend en bas, ca a accéléré et décuplé sa jouissance, j’ai bien cru qu’il allait m’incruster dans la machine a laver tellement il voulait rentrer dans moi.


-haaa putain, sale chienne, je te démonte ta race haaaaaaaaa ouiiiiiii. Il se laisse tomber sur la chaise essoufflé, heureux victorieux.


-c’était trop kiffant de te niquer comme ca avec ton cocu au téléphone, faudra qu’on le refasse.


-Farid j’ai le cul en compote, tu me parlera de tes kiffs une autre fois, en tout cas si toi t’as pris ton pied c’est pas mon cas.


Franck m’a pas trouvé très en forme ce soir, au restaurant je me suis levée plusieurs fois pour aller aux toilettes, mon cul n’arrêtait pas de couler, le gel le sperme. Ce soir je m’en veut d’être aussi soumise à ce rebeu. Arrivés a la maison on a fait l’amour tendrement, c’etait tellement bon de se sentir aimée, la brutalité de Farid me fait aimer la tendresse de Franck (et vice versa), j’ai pris un pied énorme. Et me suis endormis dans les bras de Franck en pensant a ce que Farid va me faire demain. Hummmmm


Envoyez vos commentaires s’il vous plait. Y compris sur ma boite e mail

Florence.

Diffuse en direct !
Regarder son live