Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 2 701 fois
  • 75 J'aime
  • 2 Commentaires

Faye et Nellie

Chapitre 1

deux vieilles dames

Erotique

Je viens d’emménager avec deux dames plus âgées. L’une a cinquante-cinqans Faye, l’autre a cinquante-deux ans et elle s’appelle Nellie. Dans une annonce dans le journal: deux dames mûres à la recherche d’un jeune homme pour partager la maison et aider aux tâches de la ferme.


Elles possèdent une fermette. Il y a un verger, un jardin immense, une serre où pousse des tomates, poivrons et des plantes médicinales. Un poulailler avec une centaine de poules. Elles possèdent aussi deux magnifique chevaux qu’elles louent pour des amateurs d’équitation. La première tâche qu’elles me confient est l’agrandissement de l’écurie afin de louer des places pour accueillir des chevaux. Dès le lendemain de mon arrivée je me suis mis à la tâche.


J’ai préparé la dalle de béton qui fait quatre mètre sur huit mètres, pour avoir l’allée au centre de deux mètres et les deux cages ou box de chaque côté. J’ai donc brassé du ciment toute la journée, j’étais exténué de ce dur labeur. Demain je m’attaquerai à construire la structure des murs et du toit.


Elle m’ont toutes deux félicités de mon travail se disant impressionnées de l’avancement de ces travaux. Le repas fut délicieux et Nellie me faisait de jolis sourires durant le diner et plusieurs fois j’ai senti son pied qui semblait me caresser la jambe sous la table. Immédiatement après le repas je suis allé à la douche. Nellie est entrée, elle portait un string et un petit haut à bretelles.


-Tu veux que je te frotte le dos mon garçon?



Elle est blonde, un corps magnifique, mon érection fut spontanée. Elle entra avec ses vêtements sous la douche et s’agenouilla pour me prendre en bouche.


Je regarde ses seins qui débordent de son soutif, et elle passe ses mains sur mon sexe bien placé. Ma verge gonfle à vue d’œil, Elle me fait des bisous tout du long, pendant qu’elle libère ses seins. Elle reprends mon sexe en main, pour le sentir durcir entre tes doigts. De plus en plus excité, je vois mon gland grossir devant sa bouche qui s’ouvre de plus en plus, comme pour me lécher chaudement pour raidir encore plus mon membre.


Elle ne se prive pas, elle le suce goulument. Elle manges ma queue, sa langue fait le tour encore et encore. De temps en temps, elle me donne de grands coups de langue, et admire mon sexe tendu. Elle s’écarte et me dit que mon sexe est énorme, et qu’elle adore me voir comme ça, bander devant elle. Elle me dit qu’elle veut mon jus. J’allai pas tarder à exaucer son souhait.



Elle m’a sucé tous les jours suivants, discrètement en me rejoignant parfois au milieu de la nuit ou tôt le matin.


Cela fait environ une semaine et pour l’instant j’adore l’endroit. Faye est entrée dans ma chambre hier soir en chemise de nuit, sans soutien-gorge ni culotte. Elle entra dans la pièce et ferma la porte derrière elle. Il était environ vingt-trois heures  et Nellie dormait déjà.


Faye mesure environ un mètre soixante avec une très belle poitrine et une tête blonde, elle s’est assise sur mon lit et a commencé à me frotter la jambe. J’étais à me branler lorsqu’elle est entrée, m’interrompant, me surprenant dans ce moment d’intimité. Elle m’a demandé comment j’aimais vivre dans leur maison, elle remarqua rapidement le monticule de mon entrejambe.


-Tu te masturbais?


J’étais gêné et je n’osais répondre. Elle demanda si elle pouvait rester avec moi pendant un moment.


J’ai tiré les couvertures et accueilli Faye dans mon lit. Elle s’est allongée sur ma poitrine et a mis ses jambes sur les miennes. Elle a commencé à me masser mon entrejambe découvrant la rigidité de mon membre. J’ai commencé à lui frotter le cul ses seins mous sur ma poitrine me faisaient un effet foudroyant, jamais je n’avais connu un telle excitation. Ils sont petits et un peu affaissés et je ne pouvais pas m’empêcher de l’attirer vers le haut et les sucer. J’ai allongé Faye sur le dos et j’ai malaxé ses deux belles mamelles puis j’ai commencé à sucer ses deux seins.


 Faye se tortillait dans mon lit, j’ai lentement commencé à soulever sa chemise de nuit et à frotter sa chatte poilue. J’ai léché mes doigts et j’ai commencé à jouer avec sa chatte humide, j’ai mis trois doigts directement en elle et j’ai exploré dedans et dehors, sa chatte dégoulinait de mouille j’étais déjà nu avec une bite très dure.


Je suis monté sur Faye, relâchant lentement ma bite à l’intérieur d’elle, j’ai fait signe de ma tête vers elle et nous avons commencé à nous embrasser avec la langue alors que je la pénétrais de plus en plus profondément sa chatte humide. Après environ dix minutes, je me suis retiré sentant ma jouissance culminer et je me suis placé à genoux au dessus de sa bouche lui demandant de prendre mon jus. Elle ouvrit la bouche, sa langue en attente pendant que je me branlais au dessus jusqu’à éjaculer plusieurs giclées de sperme sur sa figure et sa bouche avide de ma semence.



Elle nettoie avec sa langue tout le qu’elle peut atteindre . Je la remercie de m’avoir laissé en profiter et je demande si elle viendra ainsi me border tous les soirs. Je me suis placé assis sur le lit adossé à la tête de lit, ma bite toujours en érection. Faye

caresse ma bite en regardant du côté de la porte, Nellie est là à nous regarder je ne sais depuis combien de temps. Faye me reprend en bouche et me suce doucement regardant Nellie qui s’avance vers nous.


Elle retire sa nuisette, ses seins sont magnifiques.


-Tu veux profiter de notre garçon?


-Ho oui!!!!


Elle se met en levrette pendant que je me déplace derrière elle. Je me mets entre ses jambes et glisse ma bite dans sa chatte déjà toute mouillée.


Faye observe en caressant sa chatte en regardant dans les yeux de Nellie. Je commence à la baiser durement. Elle commence à gémir plus fort et bientôt elle va jouir. Alors j’accélère le rythme. Elle gémit. Je martèle furieusement sa chatte. Elle hurle de plaisir. Et je perds le contrôle. Ma bite s’est vidée dans sa chatte en moins de cinq minutes. Je me suis effondré sur le côté du lit. « Lève-toi et retourne dans ta chambre ! » ordonna Faye.


Nellie est partie et Faye a nettoyé ma bite avec sa bouche. Puis allongé avec moi et dit "J’aime ton jus, donnes m’en plus."

Diffuse en direct !
Regarder son live