Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Lue 35 542 fois
  • 210 J'aime
  • 1 Commentaire

Ma femme Bernadette se fait sauter par son copain

Chapitre 1

Voyeur / Exhibition

MA FEMME BERNADETTE SE FAIT SAUTER PAR SON COPAIN


Ceci, s’est passé il y a quelques années ….

Nous sommes un couple, Bernadette petite blonde de 1m 55, très jolie, assez fine 45Kg, petite poitrine 85B en forme de poire, assez jolie.

Moi, c’est Eric brun assez grand et sportif.

Ma femme travaille comme secrétaire dans une grande entreprise de la région, moi, je suis ouvrier dans une autre entreprise.


Un vendredi du mois de juin, alors qu’il y avait une panne d’électricité et que nous ne pouvions travailler, notre patron nous demanda de débaucher à 14 H au lieu de 18H.

Je regagne mon domicile, heureux que la semaine soit terminée, je gare ma voiture devant chez moi, où une voiture que je reconnais très vite y étais déjà, c’était la Renault de Christian, un copain de ma femme, divorcé de 48 ans qui travaille dans la même entreprise qu’elle.

D’ordinaire ils débauchent à 16H le vendredi, peut être ont-ils eu leur après-midi, comme cela leur arrive parfois.

J’ouvre la porte de la cuisine, et là je n’ose plus avancer devant le tableau qui s’offre à mes yeux : de nombreux vêtements d’homme et de femme sont sur le sol, je reconnais ceux appartenant à mon épouse, il y a aussi deux tasses à café sur la table.


Je suis abasourdi, car j’ai tout compris, elle a invité Christian à boire le café, et il est entrain de sauter ma femme, la salope dis-je.

Je tends l’oreille, quelques bruits me parviennent de notre chambre.

Je m’approche silencieusement et par la porte légèrement entrebâillée, je vois ma femme en string noir assise sur le lit entrain de faire une fellation à son copain, il a une queue assez imposante qui coulisse avec difficulté dans la petite bouche de Bernadette, pendant qu’elle le pompe, il lui il caresse et triture ses petits seins, dont les tétons sont bien gonflés, preuve de son excitation.

Après quelques instants, mon épouse se relève et embrasse fougueusement son amant dans un baiser assez long, je devine leur langues qui se mélangent.

Ma femme se couche sur le lit, les cuisses bien ouvertes, elle écarte son string et invite son partenaire à venir la sucer, caresse qu’elle apprécie particulièrement.

Christian est maintenant entre ses cuisses, il la lèche, mordille son clitoris je le vois faire pénétrer sa langue dans l’intimité de ma chérie, elle lui tient la tête et l’encourage à ce qu’il la pénètre plus profond, elle prend beaucoup de plaisir en soufflant et criant.

Brusquement elle se raidit, et se met à trembler en serrant ses cuisses, elle vient d’avoir un très violent orgasme, cela fait bien longtemps que je ne l’avais vue jouir avec autant d’intensité.


Son amant en profite pour se positionner entre ses cuisses bien ouvertes, sa petite chatte est toute luisante de mouille, il présente sa queue à l’entrée de sa jolie minette épilée, il n’a pas mis de préservatif, je vois avec stupeur et jalousie cette grosse pine pénétrer progressivement les chairs intimes de Bernadette, de plus sans protection.

Une fois bien planté dans le ventre de mon épouse, ils s’unissent par un profond baiser, puis il se met à la pistonner, lentement au début puis plus rapidement, ce qui arrache des cris de plaisir à sa partenaire.

Il remonte ses jambes sur ses épaules, ce qui lui permet de la pénétrer encore plus profondément, à chaque coup de bite, je vois maintenant son anus qui est dilaté et qui s’ouvre progressivement sous les assauts répétés de Christian.

Je vois cette queue imposante et toute luisante fouiller avec vigueur sa jolie minette, je suis surpris, car malgré ma colère, je prends plaisir à les regarder, pour preuve, je viens d’éjaculer dans mon slip.


Christian fait mettre maintenant sa maitresse à quatre pattes, il la fait se cambrer assez fortement et pointe son dard tout rouge à l’entrée de cet abricot qui coule légèrement.

Il la pénètre avec force, la faisant reculer, il la prend aux hanches et la pénètre maintenant plus fortement, en lui écartant les fesses, elle souffle et crie, elle se bloque et se met à trembler en couinant, elle vient d’avoir un deuxième orgasme assez violent.

Pendant qu’elle reprend son souffle, je vois son partenaire qui a sorti son membre, faire coulisser deux doigts dans son vagin qu’il introduit facilement dans son petit trou.

Et là, il s’apprête à la sodomiser.

Sa grosse queue s’enfonce lentement sans trop de difficulté dans les entrailles de mon épouse qui semble apprécier le traitement en remuant son petit cul, comme pour aspirer ce dard qui est maintenant planté assez profondément et qui déforme légèrement son fessier.

Après quelques aller et retour, il éjacule en grognant, j’en profite pour m’éclipser avant d’être surpris. Je regarde ma montre, cela fait 1H30 que je les mate, entrain de s’envoyer en l’air et de me faire cocu.


Je regagne ma voiture, et me dirige vers un bar, où un bon remontant sera le bien venu, après ce que je viens de voir.

Tout en buvant ma vodka, je me pose certaines questions.

Depuis combien de temps sont-ils amants, selon ce que j’ai vu, ce n’est pas la première fois, car ils semblent bien s’entendre au lit ?

Certains souvenirs me reviennent : stages assez fréquents, déplacements avec des départs le dimanche, réunions de travail qui se terminent le soir assez tard, et cela depuis assez longtemps.

Elle met des tenues de plus en plus sexys, et porte des sous-vêtements très coquins, moi qui croyais que c’était pour moi !

Je suis cocu, ce n’est pas la première fois, mais elle m’avait promis de se consacrer à moi seul…. et j’ai encore pris du plaisir à regarder ma femme se faire sauter.

Ma femme adore faire l’amour, mais surtout, elle aime bien changer de partenaire, elle dit que ça donne du piment …..

Que dois-je faire ?


Vers 18 H, je regagne la maison, et trouve ma femme entrain de repasser, je lui passe la main aux fesses, elle fait un écart, en me jetant que ce n’est pas le moment, car elle est très fatiguée de sa journée qui a été très pénible, et pour cause, si elle savait !

Je vais dans la salle de bain et fouille dans le panier à linge, où je trouve son string qui est trempé.

Je décide de ne rien dire, et ainsi assister à d’autres ébats….

Diffuse en direct !
Regarder son live