Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 18 537 fois
  • 108 J'aime
  • 3 Commentaires

Ma femme se lache avec des inconnus

Chapitre 1

Orgie / Partouze

MA FEMME SE LACHE AVEC DES INCONNUS



Cette histoire bien réelle s’est déroulée il y a quelques années.

Nous sommes au mois de septembre, j’ai été désigné par mon entreprise pour suivre un stage d’une semaine dans une grande ville du sud de la France.

Comme les jours sont encore très beaux dans cette belle région proche de la mer, j’ai demandé à mon épouse de m’accompagner.

Mon épouse Josette petite femme blonde de trente cinq, ans assez jolie, ne laisse pas indifférent les hommes, elle affectionne tous ce qui touche au sexe, elle aime aguicher pour se prouver qu’elle est encore désirable et surtout désirée, nos amis disent que c’est une chaude.

Nous adorons nous rencontrer entre amis, tantôt chez les uns ou les autres, ces soirées assez arrosées et festives sont surtout axées sur le sexe, elles se terminent bien souvent au petit matin.

Plusieurs fois nous nous sommes rendus à des invitations lors de soirées échangistes, ce qui n’est pas pour nous déplaire, tant ces soirées sont bien organisées et les invités bien ciblés.


Nous logeons à l’hôtel Ibis du centre hôtelier de cette ville.

Le lundi de notre arrivée nous avions comme voisins de table au dîner, deux représentants en informatiques qui manifestement étaient des habitués des lieux, ils échangeaient leurs expériences sur les activités qui se passent la nuit sur les grands parkings du centre des expositions. Ils ne se cachaient pas pour évoquer des moments très chauds qu’ils avaient passés dernièrement.

Nous étions très à l’écoute de ce que disaient nos voisins qui parlaient assez fort, je pense pour que nous entendions ce qu’ils disaient, ils nous faisaient des regards et petits sourires complices, plus particulièrement à l’adresse de mon épouse qui ne semblait pas les laisser indifférent.

Pour les chauffer un peu, je demandais de relever un peu sa jupe, ce qu’elle fit bien volontiers en croisant et décroisant ses jambes assez haut, les deux types n’en perdaient pas une miette.

Ils étaient très attentifs au moindre mouvement de ma chérie, essayant de voir toujours un peu plus, la belle s’amusait en leur jetant des regards, ce qui captivait les deux informaticiens.

Trouvant que le petit jeu avait assez duré, nous regagnons notre chambre, arrivée, je propose à Josette qui était excitée par ce petit striptease, si elle voulait bien aller faire un tour dans cet endroit dont les deux hommes parlaient.

Ce que nous avions écouté nous avait excités, surtout mon épouse qui se demandait si ce qu’ils disaient était réel.

Au début, elle n’était pas très enthousiaste et avait un peu peur de ce que nous allions découvrir.

Je réussis sans trop insister à la convaincre en la rassurant que la voiture resterait fermée qu’il y avait moyen de s’exhiber sans consommer…

Nous prenons une douche nous nous amusons à imaginer ce qui pourrait se passer : j’en profite tout en lui faisant des caresses qui ne la laissent pas sans réactions.

Je suis sûr que ces préliminaires sous mes doigts et ma langue la prédisposeront pour ce qui nous attend car moi je suis persuadé que ce dont ils parlaient été bien vrai.

Je lui demande de passer une robe assez légère et courte qui se déboutonne assez facilement, je lui demande d’être nue dessous.

Il est minuit nous longeons l’entrée du parc des expositions, tout en conduisant, j’ai la main entre les cuisses de ma femme, en tournant comme ils le disaient, nous découvrons les 3 grands parkings dont parlaient les deux représentants.

De nombreuses voitures tournent, certaines sont stationnées, quelques curieux s’aventurent le long des véhicules en stationnement, certainement des voyeurs.

Après quelques tours de repérages j’entre dans celui du milieu, c’est celui ou il y a le moins de monde et qui est le moins bien éclairé.

Je m’arrête dans le fond, il y a très peu de lumières, quelques minutes et aussitôt nous sommes entourés par cinq ou six hommes qui ne se cachent pas en exhibant leur sexe en érection.

Pour les aguicher je déboutonne la robe de ma femme pour montrer sa poitrine qui n’est pas très opulente mais bien ferme et très pointue comme des nichons d’adolescente.

Dehors c’est la folie les queues bandées sont agitées et crachent ! Josette n’en revient pas, elle est dans autre monde, elle fait mine de les lécher en collant sa bouche sur la vitre. Ils deviennent très entreprenants demandant de baisser la glace, maintenant il y a plus de dix hommes qui s’astiquent en regardant le corps dénudé de mon épouse qui se prête au jeu.

Je lui demande d’écarter les jambes, et de montrer son entrecuisse qui est luisante de mouille, l’effet ne se fait pas attendre, deux ou trois jets de foutre atterrissent sur les vitres latérales à quelques centimètres de ma partenaire.

Je passe mon doigt sur sa minette en insistant sur son clitoris, la belle sous la caresse se renverse en arrière en écartant son minou avec ses doigts.

Un mec qui semble apprécier le spectacle que la blondinette est en train de nous offrir, nous demande de le suivre il connaît dit-il avec un fort accent méditerranéen un endroit plus sécurisé, il n’y a aucun risque d’être dérangé par les rondes de polices.

Je démarre pour le suivre, d’autres font de même avec plusieurs occupants à leur bord.

Nous faisons un bon kilomètre et entrons dans petit chemin de sable qui longe une petite forêt de chênes, je stoppe derrière la voiture du type.

J’ai incliné le siège de ma femme et me mets à la caresser, je déboutonne complètement sa robe, la dénudant entièrement et je baisse mon pantalon. Pendant qu’elle me suce, je baisse à moitié la vitre de son coté, elle est à genoux les mains des voyeurs se font pressentes sur ses fesses et entre ses cuisses, la blondinette ne semble pas surprise et les laisse faire. Mieux, elle remue son petit cul en se cambrant un peu plus mettant bien en évidence son intimité !

Il me l’a mise me dit-elle un peu surprise, je regarde et vois un doigt planté dans son petit trou, l’homme le fait coulisser lentement dans son anus arrachant quelques couinements à la belle qui semble appréciée.

La portière s’ouvre et la première bite, celle du type qui nous a amené dans cet endroit, se positionne derrière ma femme, il insère un puis deux doigts dans sa chatte, qui tortille son petit cul en gémissant.

La sentant prête à se faire baiser, l’homme passe sa bite dans les lèvres toute gluantes de cyprine, et l’enfile en ayant soin d’avoir mis un préservatif.

La prenant aux hanches, après quelques va-et-vient dans son minou, il se lâche en poussant un grognement de satisfaction.

Il est rapidement remplacé par un autre et ce pendant une bonne heure.

Pour conclure, ils l’ont couché sur le capot, baisé, enculé ! Elle a sucé le sperme, avalé bon nombre de bites.

Je ne reconnaissais pas ma femme, elle était à la limite de l’hystérie, elle avait du foutre sur la figure et dans les cheveux!

Une bonne dizaine de types se sont succédés dans son ventre et dans sa bouche, même son cul y a eu droit, elle a joui plusieurs fois sous les coups de queues de ses amants.

Revenus dans notre chambre, après une douche et un sommeil réparateur, je peux vous dire que la semaine a été de plus en plus érotique, tous les soirs nous allions faire un tour.

Le dernier soir dans notre chambre nous avons invité les deux représentants, quelle soirée, d’autant qu’ils n’étaient pas venus seuls à l’invitation, ils étaient accompagnés de deux jolies filles asiatiques.

Quelle nuit d’orgie nous avons passée, heureusement que la semaine se terminait et que nous revenions chez nous…

Diffuse en direct !
Regarder son live