Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 44 907 fois
  • 215 J'aime
  • 5 Commentaires

Ma femme et les ados

Chapitre 1

Erotique

Avec ma femme, nous sommes partis en vacances au bord de la mer.

Rien de bien original, d’autant que, contrairement à ce que vous espériez, nous étions dans un camping "textile"; donc, non naturiste.


Ma femme, 30 ans, bien faite, est assez prude et je ne suis pas encore parvenu à l’emmener se dévêtir en public.


  Dommage car sa moule rebondie et rasée ( à ma demande insistante je dois dire) est à tomber par terre. Ses grosses lèvres sont bien enfouies dans le pli bombé et une simple et fine ligne de partage est visible; C’est propre, net et tout lisse.


Je rêve de la prendre en photo tout le temps et l’un de mes fantasmes serait de ... la montrer à d’autres hommes.

L’envie de partager les bonnes choses sans doute...


Donc, nous avons passé beaucoup de temps sur cette plage bordée d’une grosse dune au pied de laquelle s’étend un banc de galets, puis du bon et beau sable bien chaud jusqu’à la mer.


Comme tous les jours, on se baigne et on amène une glacière avec quelques sandwichs et boissons, des serviettes, un parasol et même deux sièges pliants, le style de ceux sans pieds où on est assis presque au niveau du sol. Chapeaux, crème solaire et en avant.


Comme tous les jours, on alterne la baignade et le farniente. Et comme souvent, lorsqu’on remonte à notre chalet, nous finissons l’après-midi en séance torride sous la douche et dans notre lit, à l’abri des regards.


Bref, le train train à tous les niveaux.


Parfois, on rencontre d’autres plagistes avec qui on fait quelques jeux de ballons ou frescobol. Aujourd’hui, on a joué dans les vagues avec quelques autres personnes. Un couple de nos ages et deux ados qui visiblement ne regardaient pas que le ballon.


Il est vrai que ma femme, en bikini en train de sauter en l’air pour attraper la balle vaut le détour. Car son ample poitrine qui saute de haut en bas à l’intérieur de son petit haut de bikini qui essaye de la contenir attise bien des regards.


On a joué ainsi une petite heure, bien innocemment, puis ma femme est remontée la première s’allonger sous notre parasol.

Les ados, de seize ans tout au plus se sont également éclipsés et c’est à trois, avec le couple que nous avons fini un bon quart d’heure plus tard.


Je rejoins alors ma femme, allongée sur le ventre et constate que l’un des deux ados s’est installé non loin de nous.

Entre nous et la mer en fait, et dans l’axe de nos serviettes.


Sur le moment je n’y ai pas prêté attention, mais dans sa position également allongé sur le ventre et faisant mine de consulter ses messages, à moins de dix mètres, il avait une vue directe et imprenable sur l’entrejambe de ma femme, à moitié endormie sur son livre ouvert.


Intrigué, je m’allongeais à mon tour tout en surveillant l’ado qui ne manquait pas de jeter des coups d’œil furtifs dans notre direction.


Je me mets alors à échafauder quelque chose car l’occasion est trop belle.


La plage, très grande, n’est pas spécialement bondée. Nos voisins de gauche et droite sont à près de dix mètres. Je manœuvre alors pour nous cacher d’eux en positionnant le parasol, la glacière, les sièges de telle façon qu’ils ne peuvent plus voir ma femme.


Elle ne reste visible que vers la mer où se trouve l’unique plagiste voyeur: l’ado...


Il passe bien quelques promeneurs de temps en temps entre nous et la mer mais souvent, ils marchent dans les vagues à plus de 20 mètres de nous. De toutes façons, je me munie d’une serviette au cas où....


Je prends de la lotion solaire et sans même demander à ma femme, j’en étale sur son dos. Elle murmure quelque chose dans son demi-sommeil.

Je commence à étaler la crème et surveille l’ado qui semble très intéressé.

Mais je ne fais pas que de l’étaler. Je lui masse bien les épaules et le creux des reins.

Puis je m’attaque aux jambes. L’ado ne regarde plus son portable mais détourne les yeux dès que je le regarde.

Je masse ses jambes en remontant sur ses cuisses et en massant sensuellement l’intérieur de ses cuisses.

Je commence à bander et je suis sûr que l’ado aussi.


Ma femme s’est réveillée et gémit doucement. Je m’ aventure alors plus haut et effleure son slip, puis masse ses hanches et retourne dans le bas du dos. Bref, je tourne autour du pot !


Voyant ma femme bien détendue, je glisse mes doigts sous son slip dans son dos et commence à masser ses globes fessiers. L’ado voit la forme de mes doigts glisser sous le slip. Il prétend regarder ailleurs mais ses yeux détournés sont rivés sur ma femme.


Doucement, de mon autre main je défaits les deux nœuds du string au niveau de ses hanches. Elle ne s’en aperçoit pas et continue de profiter de mon massage divin mais toujours sage.

  Sentant le string se détacher doucement, mes doigts peuvent se mouvoir plus loin; en fait... partout !

Et c’est ce que je fais. L’ado n’essaye même plus de feindre de regarder ailleurs tellement il est subjugué par le spectacle.

Je le regarde directement et nos regards se croisent. Je lui souris...


Il comprend.

Il est affreusement gêné mais il comprend que je vais lui en donner pour son argent !

Ma femme, cependant, se met à s’inquiéter lorsque mes doigts progressent dans la raie de ses fesses et qu’elle sent que son string est distendu.

J’avance toujours et mon index descend vers sa fente.


Là, elle se réveille brusquement. Je fais signe à l’ado de dégager.

Il prend sa serviette et sort de notre champ de vision en un éclair au moment ou ma femme se retourne en me demandant ce que je fais.

" T’inquiète et laisse moi faire "

"T’es fou, t’as détaché mon string ! Si quelqu’un nous voit !"


"Mais, non, regarde, il n’y a personne; tiens, je vais mettre un pliant derrière toi si tu veux. Allez, rallonge toi et profite; tu vas voir, tu ne vas pas le regretter"


Ma femme, rassurée par le siège pliant que j’ai positionné derrière elle, se recouche sur le ventre et ferme les yeux, docile et désormais offerte.


Je fais signe à l’ado. Il revient mais le siège cache ma femme. Je lui fais signe de venir... s’asseoir carrément sur le pliant ! Tout en lui intimant le silence.

Il marche avec la serviette devant lui pour cacher son érection et il s’assoit en silence, juste devant le cul de ma femme. A deux mètres !


Je reprends alors mes caresses et au fur et à mesure que mes doigts descendent sur sa fente, le string sans aucune attache, glisse doucement sur le dessus de ma main et s’échappe par petit mouvements, révélant les fesses nues de ma femme à ce jeune adolescent aux yeux exorbités.


Je bande comme un fou et m’allonge dans l’autre sens auprès de ma femme. Son bras touche ma verge gonflé dans mon maillot. Elle ne peut résister, et toujours allongée les yeux fermés, elle pose sa main dessus et commence à me frotter.

De mon autre main, je retire complètement le string.... L’ado n’en peut plus et se caresse au travers de son maillot qui ressemble à une tente. Je vois ses jeunes bourse dans l’échancrure.


Je masse maintenant le clito de ma femme qui se tortille de plaisir et gémit plus fort.

Elle écarte elle même ses jambes sous les yeux brillants d’excitation de l’ado.

Elle lui offre une vue imprenable sur son intimité humide sans le savoir.


Ça me rend fou d’excitation et je baisse mon maillot, libérant mon sexe que la main avide de ma femme agrippe et masturbe immédiatement. Ma respiration s’accélère.

  L’ado, voyant cela, prend le risque de sortir son engin également. Il se masturbe devant moi mais à l’abri des regards de nos voisins.

Sa verge est fine et longue, imberbe et incroyablement dure.

Il décalotte son gland brillant de mouille.

J’enfonce alors deux doigts dans la chatte trempée de ma femme qui lâche un petit cri.

Elle remue son cul, soulève ses hanches, mime l’acte d’amour en poussant sa chatte sur mes doigts qui la baisent littéralement en glissant dans son jus visqueux avec un bruit obscène qui porte l’excitation de l’ado à son paroxysme.


  Je n’en peux plus et attrape la main libre de l’ado....


Je l’amène près de la chatte de ma femme. Il essaye de résister quelques secondes. Mais devant mon insistance et son envie irrépressible de toucher le con de ma femme, j’échange mes deux doigts avec les siens !


Ma femme, au bord de l’orgasme, ne réagit pas.

J’enfonce ses doigts dans la chatte de ma femme, lui prend le poignet et imprime le mouvement avec la même cadence puis le laisse faire.

De son autre main, il continue de se masturber alors qu’il est en train de baiser ma femme sous mes yeux sans qu’elle le sache.

C’en est trop! Je vais tout lâcher!


Mais ma femme me devance ! Elle jouit sous la main de l’ado. Elle pousse un cri et se convulse.

Le jeune garçon continue de la triturer mais sa moule se contracte et emprisonne ses doigts. Il ne bouge plus. Elle non plus. Elle jouit pendant de longues secondes plus se relâche.


Je me mets alors à genoux, la queue pointée sur le cul de ma femme. Elle continue de me branler alors que l’ado souffle comme un bœuf mais le bruit des vagues le couvre. Il se met lui aussi à genoux entre les jambes de ma femme.

Son ventre se creuse une dernière fois et soudain, simultanément, l’orgasme nous submerge.


Nos queues se mettent à cracher en même temps.

Il tire quatre longues salves identiques et puissantes qui s’écrasent sur la vulve béante tandis que ma queue décharge en saccade mon épais foutre qui vient zébrer le cul de madame en travers.


"Ohh t’avais vraiment envie dis-donc !" fait ma femme alors que son cul et sa moule sont couvertes de sperme.


Toujours allongée, elle passe sa main sur ses fesses et récoltent une quantité impressionnante de sperme.

Elle rigole tellement elle est surprise que j’ai pu en éjaculer autant.

Elle est ravie que j’y ai pris tant de plaisir et suce nos spermes mélangés....

Je fais signe à l’ado de fuir avant qu’elle ne réalise. Il renfile son maillot en catastrophe et court direct dans la mer.


Elle se retourne sur le dos et me sourit, rassurée de voir le siège pliant - vide- la cacher d’éventuels regards intrus.


Il y a tellement de petits pervers de voyeurs sur les plages...et de maris complices....

Diffuse en direct !
Regarder son live