Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 22 502 fois
  • 187 J'aime
  • 4 Commentaires

Ma femme et le plombier

Chapitre 1

Erotique

Bonjour,


Je me lance à raconter une histoire que nous avons vécue mon épouse et moi.


Nous commencions de connaitre la routine dans notre couple et nous avons décidé de lancer un jeu de

gage sexuel.


Nous devions prendre un mois pour préparer un gage à l’autre qu’il ne pourrait pas refuser et le gagnant

serait tiré au sort le soir de la saint Valentin.


Le soir venu nous étions angoissés et excités car c’était la première fois que nous osions faire cela.

Le sort a été sympa pour moi j’ai gagné, j’ai du expliquer la gorge serrée à mon épouse l’idée que j’avais eu.

La voir se faire prendre par un autre en étant caché.


J’étais allé voir les annonces coquines sur le net et un homme très bien membré, j’espère pouvoir vous

faire passer la photo de son sexe se présentait comme un plombier coquin, réel plombier, j’ai réussi

à retrouver ses coordonnées (merci Internet lol)

et se proposait comme amant aux femmes qui s’ennuyaient dans leur couple. J’ai bien sur caché à ma

femme la taille de son sexe.


J’ai donc proposé à ma femme le scénario suivant, je le contacterai pour un problème de plomberie dans

notre salle de bain (ce qui était vrai en plus) en tant que mari pour pas qu’il se doute de quelque chose non

plus, je l’accueillerai pour le devis et serai présent la première matinée de travail, puis je devrai aller bosser

(en fait me cacher dans l’appart l’après midi) et ce sera ma femme qui sera présente l’après midi de retour

de son travail, elle est directrice financière.


Le but de ce jeu est qu’elle soit séduisante sans être allumeuse mais que le but ultime elle finisse dans la

chambre d’amis avec lui car je serai dans la chambre puis dans le placard qui est pourvu de persiennes ....

Elle a d’abord refusé mais je lui ai dit que c’était le gage et qu’elle devait le faire, elle a donc fini par accepter.


Le premier RDV a été pris avec le plombier (via ses coordonnées professionnelles),

j’étais seul à la maison un soir et lui ai montré ce qu’il fallait faire, il m’a fait un devis que j’ai accepté et on a pris RDV pour la semaine d’après, je lui ai dit que je ne pourrai être présent que la première matinée et que ma femme prendrai la suite,

il m’a dit que ça le gênait pas du tout.


Nous étions très stressés ma femme et moi avant ce RDV, elle hésitait énormément mais voulait le faire pour nous.


Donc le matin, elle est partie travailler aussi classe et élégante que d’habitude, on a choisi sa tenue ensemble.

Tailleur jupe satin prune portefeuille au genou, chemiser en soie ivoire, string satin rouge,

porte jarretelle en satin rouge bas voile et escarpins noirs a talons hauts bouts pointus. Elle est blonde cheveux longs

1M75 60K 90B en poire petits tétons.


Le plombier se présente donc le matin prévu, je le reçois, lui offre un café et lui dit que je vais bosser dans mon bureau, qu’il me fasse signe s’il a besoin, il me dit que tout est OK.


Avant midi je descend, lui disant que je dois y aller et que mon épouse doit prendre la suite cette après midi qu’elle rentre vers 13H30, il me dit que ce ne sera pas la peine, il a presque fini si je peux attendre une demi heure. patatra tout se casse la gueule, je trouve donc un bon moyen, je lui dit que je vais être en retard et que je dois partir de suite, il insiste mais comprends et me dit que je suis le client et qu’il repassera.


Des qu’il est assez loin, je reviens chez moi et en voie un texto a ma femme pour lui dire que le chemin est libre.


Je suis allé me cacher sur la mezzanine de notre duplex donnant sur notre chambre et la chambre d’amis,

ma femme a prise un whisky pour se désinhiber. On a pas beaucoup mangé, trop stressés.



Moment fatidique, le plombier est de retour il sonne, elle va lui ouvrir je les aperçois entre les feuilles

des plantes, je vois à son sourire qu’elle lui

plait.


Maryse : "Bonjour Monsieur"

Lui "Bonjour madame enchanté de faire votre connaissance"

Elle : "vous souhaitez prendre un café ?"

Lui : "avez plaisir, est-ce vous qui avez fait la décoration de votre appartement ?"

Elle" oui pourquoi ?"

Lui" L’élégance de votre appartement se retrouve dans votre tenue madame"

Elle "Merci"

Puis elle prépare le café, lui apporte dan le salon juste sous moi, elle s’assoit sagement les jambes croisées dans un fauteuil

Lui "merci madame, votre mari vous a dit que j’avais presque fini" ?

Elle : 3nn je ne l’ai pas croisé, nous vous devons combien ?"

Lui "XX Euros madame"


Elle se lève pour aller chercher son chéquier je vois qu’il regarde beaucoup ses fesses;

Elle revient et fait le chèque.


Lui "Je peux vous demander votre prénom madame ?"

Elle "oui pourquoi ?"

Lui "Car j’aime savoir le prénom des femmes auxquelles j’ai envie de faire la cour"

Elle un peu gênée : "Je ’appelle Maryse"

Lui : "Enchanté moi c’est Mickael, me permettez vous de vous faire la cour ?" (prénom changé pour le respect)

Elle : "est-ce bien raisonnable ?" Elle sort une clope

Lui "une cigarette, déroutée par ma remarque ou troublée"

Elle "amusée" en souriant

Lui se passant la main sur le sexe doucement qui commence à déformer son bleu de travail "je vous propose un jeu Maryse,

oseriez-vous ?"

Elle : "lequel Monsieur ?"

Lui : "quel est votre alcool fort préféré ?"

Elle : "Le whisky pourquoi ?"

Lui : "Allez cherchez une bouteille a votre gout avec deux verres svp"


Elle se lève et reviens avec la bouteille et deux verres, il s’approche les remplit et se rassoit face a elle jambes croisées toujours sagement.

Lui :"je vous propose se vous faire des propositions et si je tombe juste vous buvez une gorgée cul sec cela vous va ?"

Elle amusée "Ok"

Lui :"Ok je commence vous êtes élégante, habillée avec gout avec cependant des touches sexy, un tailleur en satin, une jupe portefeuille mais tout cela reste sage car vous aimez plaire sans être abordée et ennuyée car vous avez un poste a responsabilité et vous ne voulez pas passer pour une fille de joie, je me trompe ?"

Elle souriante boit une gorgée cul sec, il remplit son verre.

Lui " je continue, a voir les deux attaches qui se tendent sous votre jupe vous portez un porte jarretelle, je me trompe ?"

Elle souriante boit une gorgée cul sec, il remplit son verre.

Il se masse sa bosse très en évidence a travers son bleu de travail "vous regardez ma bosse et vous vous dites que j’ai un gros sexe, je me trompe ?"

Elle souriante boit une gorgée cul sec, il remplit son verre.

Lui "pour continuer je dois vous demander quelque chose donc je bois une gorgée", il boit et se ressert "pourriez vous me passer votre sac a main svp ."

Elle se lève va le chercher et lui tend et s’assoit jambes croisées un peu plus haut.


Il l’ouvre fouille dedans et le repose "vous n’avez pas de préservatifs dedans donc pas du genre à faire des galipettes la sauvette, je me trompe ?"

Elle souriante boit une gorgée cul sec, il remplit son verre.

Lui : "Maryse, vous ne me trouvez pas bellâtre mais vous avez envie de faire l’amour avec moi je me trompe ?"

Elle amusée boit deux gorgées et repose son verre en écartant doucement les jambes.


Il se lève s’assoit a coté d’elle et passe doucement sa min sur son genou en remontant doucement pour lui faire écarter les jambes, elle se laisse faire en fermant les yeux, il découvre jusqu’à son string et passe son index sur son clitoris en faisant de petits va et vient latéraux qui la font respirer fort, il glisse doucement son index plus bas, le glissant entre ses fesses vers son anus, Moi voyant cela je bande comme un fou allongé sur la mezzanine entre les plantes.


Elle : "Non pas part la je n’aime pas" (je le confirme zone interdite pour moi !)

Lui : "peut être un peu trop vite en effet, venez que je vous montre les travaux",.


ils se lèvent je les perds de vue un bon moment et je les vois revenir lui la suivant en regardant ses fesses, elle va pour se rasoir, il la retiens par le bras "attendez Maryse", il lui passe la main sur les fesses a travers la jupe et passe son index le long de sa raie, elle se cambre un peu , il se rapproche enfonce doucement son index et lui mordille le lobe de l’oreille, je vois son doigt faire des ronds sur sa rondelle et il lui dit "toujours pas part la ?" elle ne répond pas.


Il passe sa main sous sa jupe et remonte entre ses fesses, je devine qu’il écarte son string et entre son doit doucement en elle, je la vois frémir, puis il retire son doigt doucement et sa main.


Lui : "Maryse, pourriez vous ôter votre string pour moi ?"


Il s’assoit prend une clope l’allume et la regarde faire, elle toujours debout passe ses mains sous sa jupe et descend son string le laissant au sol et elle s’assoit jambes croisées.


Lui, toujours fumant sa clope, "Et si vous alliez m’attendre dans votre chambre ?"


Elle : "non dans la chambre d’amis à l’étage mais vous ne venez pas ?"

Lui : "Allez y je finis tranquillement ma cigarette"


Elle monte doucement, me voit, rougis et entre dans la chambre d’amis me faisant de gros yeux du genre "que fais tu la encore .... ???"


Je reste dans ma position pour voir ce qu’il prépare.

Il se lève toujours fumant sa clope, va fermer la porte d’entrée à clefs, et se dirige à la cuisine, je le vois fouiller

dans le frigo et reviens avec la barquette de margarine à la main. je souris intérieurement et le voyant poser son bleu de

travail je rampe vite fait dans la chambre d’amis ou ma femme attend assise jambe assez croisées sur le lit la veste ouverte.


Je l’entends monter et avant d’entrer il dit "Maryse fermez les yeux svp", il passe la tête à la porte et s’assure qu’elle a les yeux

fermés et dépose la barquette de margarine au pied du lit sous le couvre lit et se remet debout face a elle en boxer très tendu mettant en évidence sa grosse bite très recourbée vers le haut et très large, il lui caresse un sein à travers son chemiser en soie et lui dit "C ’est bon Maryse

vous pouvez ouvrir les yeux."


Elle lève une main et la passe sur le boxer doucement et le fait descendre pour le prendre en bouche doucement, il lui caresse les cheveux, je bande comme un fou depuis le placard où j’ai une vue imprenable.


Il s’écarte un peu du lit elle le suis en le suçant et s’accroupit devant lui pour continuer de le sucer avec application.


Lui : "Maryse, mettez vous en levrette sur le lit que je jouisse de votre croupe".


Elle lâche son sexe a regret et se met en levrette, il passe son doigt sur sa raie a travers sa jupe, elle ondule

sur son doigt il le fait un peu entré dans ses fesses puis lui trousse doucement la jupe et insère doucement

son index dans son anus, elle le laisse faire.


Il se met à genoux derrière elle, toujours son index dans son anus et lui fait un cunni qui l’a fait vite grimper

en décibel, avec des "hummmm" langoureux.


Il ressort la barquette de margarine et l’ouvre d’une main toujours lui faisant un cunni. il en prend une petite

noisette sur son index sortant de son anus et la pose sur son anus elle frémis "c’est froid c’est quoi ?"

Lui : "Une surprise Maryse ...." il insère doucement son index avec son majeur dans son anus et reprend son cunni,

elle ondule de la croupe de plus belle en gémissant doucement.


il pose la barquette sur le lit a coté d’elle en se levant et lui met son sexe tendu dans le vagin elle

crie un "ooouuiiiiiii" immédiat, pendant qu’il la lime doucement, il reprend de la margarine et enfonce son pouce

dans son anus, elle laisse faire agréablement.


Il la lime pendant au moins 5 minutes, elle commence a venir prête à jouir et il se retire, se met de la margarine

sur le sexe et le présente sur son anus. Elle : "Non Mickael pas part la svp", lui : "laissez vous aller Maryse ..."

Il appuie un peu son gland entre en elle, elle met sa main derrière elle pour le repousser, il l’écarte gentiment

et à enfoncer très lentement en elle, elle grimace puis se met à onduler doucement, il la regarde et laisse faire.

Lui :" Vous voyez vous y prenez même goût Maryse."


Il passe sa main dans ses cheveux et lui tire un peu vers l’arrière et se met à la limer assez puissamment pendant

près de 10 minutes, elle crie sa jouissance qui parait sans fin, il s’écarte d’elle le temps de couvrir sa jupe de sperme en criant

lui aussi et il lui remet dans l’anus en s’effondrant sur elle.


Ils restent un bon moment allongés dans cette position pour reprendre souffle et il ressort et se met sur le dos

sa grosse bite mi molle pleine de sperme. Elle se retourne et la regarde et dit "je ne pensais pas être capable

de faire cela ...."


Lui :" vous êtes faite pour l’amour Maryse et votre jupe est tâchée, vous devriez en changer non ?"

Elle : "qu’aimeriez vous que je mette ?"

Lui : "Une jolie jupe de tailleur en satin droite, vous avez cela Maryse ?"

Elle : "Oui je reviens Mickael".


Elle ressort de la chambre je reste seul avec lui , enfin dans mon placard j’ai joui 3 fois lol et elle revient

avec la veste en moi mais avec une jupe de tailleur en satin noire très moulante, il lui fait signe d’approcher

et lui caresse les fesses à travers, sa grosse bite dodeline gentiment.

Elle se penche au dessus la prend d’une main et la suce doucement sur toute sa longueur, alors là j’ai failli

tomber sur le cul , la voir oser faire cela avec la bite qui vient de l’enculer !!!


Lui : "Maryse, chevauchez moi"


Elle trousse sa jupe et le chevauche en mettant son sexe dans son vagin et elle ondule comme une folle, il se redresse

pour lui mordiller les seins a travers le chemiser et la soulève du lit pour la plaquer contre le mur en la tenant

en l’air et lui dit "Maryse, je veux encore votre anus" , elle se soulevé un peu sur ses bras et prend son sexe en main pour le

guider vers son anus et il reprend un coit effréné la soutenant par les jambes et elle sautillant comme une folle

en hurlant de plaisir. Sa bite ressort et il laisse redescendre ma femme en lui appuyant sur les épaules.


elle s’accroupit et il lui décharge tout sur le visage, elle a la bouche fermée et cela coule sur

son chemiser en soie ivoire. Elle rouvre les yeux et suce son sexe jusqu’à la dernière goutte.


Il s’écarte la contemple et lui dit "maintenant je vais vous laisser remettre de l’ordre chez vous, je vais

récupérer mes outils et y aller , je ne tiens pas à recroiser votre mari ...."


J’ai trouvé le temps interminable avant de pouvoir sortir, je l’ai rejoins juste quand elle refermait la porte, je l’ai

trouvé très belle, elle m’a regardé et m’a dit "baise moi ici, encule moi !!!"


Je vos raconterai la suite dans un prochain chapitre ...


Que pensez vous de cette histoire ?


Merci

Diffuse en direct !
Regarder son live