Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 33 933 fois
  • 172 J'aime
  • 4 Commentaires

La fille des cités

Chapitre 1

Hétéro

Salut a tous, je m?appelle Alexandra, j?ai aujourd?hui 22 ans, je suis blonde, 1m65, mince et du 90b et je termine une licence en sciences-politique, mais ma vie n?a pas toujours été rose. A l?époque de mon histoire j’étais en terminale dans un lycée de banlieue, je vivais dans une cité et je traînais avec les racailles du quartier, toujours dans les mauvaises bandes qui font des mauvais coups et se moquent des plus faible qu?eux. Surtout dans la classe de Laurent, garçon timide, intello, on se foutait toujours de sa gueule et on le rackettait.

Ce mardi, le prof d?histoire donne un travail par groupe de deux a lui rendre pour la semaine prochaine, et comme d?habitude j?arrive 10 minutes en retard au cours. Du coup, il ne restait plus que Laurent pour faire le travail. Je lâchais un ? fait chier ? en pensant aux autres qui vont se foutre de ma gueule a la fin du cours.

A la fin du cours, j?ai mordu sur ma chique et j?ai été voir Laurent pour lui demander ou il habitait pour que ce foutu travail sois vite fait. Sa réponse me surprit car il dit : ? Alexandra, je sais que c?est la gène pour toi d?être avec moi pour le travail, alors je vais faire le travail moi-même et tu mettras vite ton nom a la fin comme ça tu éviteras la corvée d?être avec moi ?. Et il partit. Je restai un peu sur le cul, je me disais en moi-même : ? Regarde, Alex, ce garçon a l?air si dégoûté de lui-même à cause de nos conneries ?, et je me suis dit ? Au diable la réputation, j?ai un putain de travail à faire, et bon si ça se trouve, Laurent est pas si neuneu que ça ?. Alors j?ai été voir le prof pour lui dire que Laurent avait oublié de me donner son adresse et elle me l’a donnée.

Le lendemain après-midi, me voilà en face de chez lui dans ce quartier résidentiel, (ça change de ma cité) et je sonne à la porte. Une dame m?ouvre la porte très gentille et pas en peignoir (je dis ça car ma mère vit qu?en peignoir). Je lui dis que je viens voir Laurent pour un travail scolaire, elle est très surprise et heureuse à la fois, à mon avis y a pas beaucoup de monde qui viens le voir. J?entre dans la maison, bien classe et tout (le jour et la nuit avec mon appart), je vois Laurent débouler et avant qu?il dise quoi que ce soit, je lui explique que je ferai ce travail avec lui que ça lui plaise ou non, et que j?y tenais. Il m?a dit oui et sa maman a dit qu?elle allais nous faire des sandwiches alors (la mienne, à part ouvrir le plastique des surgelés...).

Dans sa chambre, (classe aussi avec ordi, télé, dvd et aucune voiture au mur, mes ex y avait que ça), on commencé à travailler et on avance très bien, Laurent est très cultivé et il m?apprend beaucoup de choses. Sa maman nous apporte à manger et on fait une tite pause, je fais un peu connaissance, je comprends qu?il souffre beaucoup de nos moqueries et que dans sa chambre c?est son petit univers où il est bien, à l’abri comme il dit, puis à ma demande on surfe un peu sur le net car au lycée il faut un siècle pour que ça se connecte. Il partit quelques instants et je me suis dit un mec tout seul comme lui ça doit surfer sur des sites olé-olé et mon ? côté obscur ? me pousse à voir ses favoris et son historique, et bien à ma grande surprise rien du tout. Il est pas vicieux, me dis-je ça change de mes ex.

On a retravaillé et sans m?en rendre compte il était 20h, sa maman me demande si je veux dîner et voyant l?approbation de Laurent je dis oui, mais que rentrer tard dans une cité c?est dangereux, alors elle me proposa de passer la nuit si mes parents étaient d?accord (mais comme je découchais souvent et qu?ils s?en foutaient y a pas de stress), entre-temps le papa de Laurent était rentré et on mangea à table un bon repas (ça me fait drôle car j?ai vraiment pas l?habitude, mais la gentillesse de ses parents font que mes bêtises sont vite oubliée).

Après Laurent et moi retournions dans sa chambre pour écouter une de nos passions communes pour Max, célèbre animateur nocturne d?une radio très fun. On a beaucoup rigolé et la carapace de Laurent tomba avec le temps, je découvris son côté sensible et plein d?humour, il me prêta à grand t-shirt et je partis me changer et me laver. Quand je suis revenue, Laurent avais préparé le canapé de sa chambre pour lui dormir dedans, (putain un mec qui veut pas dormir avec moi, c?est fou ce truc ! ! !). On s?endormit après le bonsoir de ses parents, même moi j?ai eu droit a un bisous sur mon front. (Ca change des ? je t?emmerde ? des mes vieux).

De la nuit, je me suis réveillée pour un petit besoin nocturne. En revenant je vis que Laurent était réveillé, il avait froid alors je lui ai dit de venir avec moi car le lit était grand et que je n?allais pas le manger. Tout gênés, on s?est rendormi sagement.

Le lendemain, plutôt qu?une radio c?est sa maman qui nous réveille avec, encore, un bisous sur le front. Elle fut un peu surprise de nous voir dans le même lit mais c?est plus de la joie qui s?installe sur son visage maintenant et puis on est habillés tous les deux. (J?allais pas le violer son fils, je suis peut être racaille mais pas a ce point là). Après le déjeuner on se mit en route pour le lycée, mais il me dit qu?il fallait qu?on se sépare car ça pourrait être laid pour moi que je sois son amie et donc de la journée on s?est pas parlé mais pour la première fois j?engueulais mes copains quand ils se foutaient de Laurent, qu?on devrait s?en prendre à quelqu?un d?autre. Le vendredi se passa cool aussi. Laurent avait son air toujours aussi triste et moi ça me démangeait de lui parler et de montrer aux autres que c?était pas un monstre.

Samedi matin je suis retournée chez Laurent, on a beaucoup travaillé et on a vite retrouvé notre complicité de mercredi, on a mangé une pizza a midi et on a encore bossé l?après-midi (j?ai jamais autant bossé de ma vie).

Au soir après le dîner avec ses parents, vraiment hyper gentils avec moi, on a regardé mon film préféré et le sien : l?exorciste, comme d?hab. J?ai flippé et je me suis blottie contre Laurent, ça lui a fait drôle car son c?ur battait a 100 à l?heure, après on s?est couchés. Je mis mon bras autour de lui, je me collai, j?étais bien et lui par contre il était tendu comme tout le pauvre.

Le dimanche se passa comme le samedi mais je lui tenais beaucoup la main, on a travaillé, on a assez glandé, on a surfé et puis au soir on a regardé un film et on s?est embrassé, timidement du bout des lèvres et avec le temps ma langue a pu toucher la sienne, son premier baiser sans aucun doute (je trouve ça très beau, donner le tout premier baiser de sa vie à l?homme qu?on aime). J?étais toute fière de moi, on a flirté toute la soirée j?ai touché son tit ventre tout rond, son dos. Lui a juste déposé ses mains sur me hanches ; puis on a entendu ses parents et on a arrêté pour leur souhaiter bonsoir et on s?est mit au lit. (si les autres me voyaient... enfin je suis heureuse, ce garçon est différent des autres, il est pur dans tous les sens du terme)

Laurent tremblait beaucoup, on s?est beaucoup embrassés, pour le détendre je caressais tout son corps et pour la première fois son sexe bandé, comme je m?y attendais. Il est pas bien gros mais je lui souriais car je sentais en moi que ça avait aucune importance. Je me calmai un peu et je lui dis d?enlever mon t-shirt, après je pris ses mains et les posai sur ma poitrine. Il me pelota doucement mais fermement, je lui dis qu?il pouvait les lécher, et il me téta, c?était mon bébé en quelque sorte. J?étais hyper excitée, je lui dis de descendre doucement et il le fit tendrement embrassant chaque cm? jusqu’à mon minou et calmement il commença à ma lécher. Je lui ai montré chaque zone et comment il devait s?en occuper surtout de mon clitoris, il m?a donné le premier orgasme de notre couple. (Et le plus mémorable de ma vie).

Repue, je me reposais contre lui. Il était heureux de lui, il ne me demandait rien, alors moi je décidai de le remercier aussi je glissais sur lui en lui embrassant tout le corps, j?ai saisi son sexe (ça l’a fait gémir), je l?ai masturbé doucement, il fermait les yeux mon bébé, je l?ai pris en bouche et je l?ai sucé, ma bouche s?activais dessus car je voyais tout le plaisir qu?il prenait, il a vite joui sur mon visage. Je lui souris, je l?ai rassuré, il m?a nettoyé avec un mouchoir.

Cette nuit là, je lui ai pris sa virginité, j?ai compris que je l?aimais et que ce serait pour la vie. Au lycée je ne me gênais pas pour m?afficher avec lui et l?embrasser devant les autres, j?ai été baptisée madame neuneu et j?en suis fière car je sais qu?il ne l?est pas. Puis j?ai fait mon sac et j?ai quitté ma cité pour vivre chez lui (au grand plaisir de mes parents qui avaient une bouche en moins à nourrir). J?ai été accueillie à bras ouvert par ses parents comme leur fille, ça ma fait très chaud au c?ur. Après le lycée je comptais travailler car je n?avais pas les moyens de payer des études, eh bien ses parents me les ont payées et Laurent et moi étudions les Sciences politiques. Mon histoire paraît peut être bête mais c?est mon histoire, ma vie.

Diffuse en direct !
Regarder son live