Le site de l'histoire érotique

Ma fille et moi

Chapitre 3

36
5

Une histoire érotique écrite par Anonyme

Histoire lue 38 050 fois

36

0

Qu?elle est naïve et innocente... Elle a un corps de rêve et elle prend des poses dans son petit bikini comme si j?étais un photographe de mode et elle un mannequin, ça la fait rire comme une ado.

Alors que par certains aspects elle est déjà femme... J?ai beau être rempli de tendresse paternelle à son égard, je ne peux m?empêcher d?être en admiration devant son corps, fasciné par son sourire, je me retrouve comme un homme face à une très belle jeune fille.

Je lui dit que je vais prendre une douche pour me détendre, mais j?espère surtout ma changer les idées et ne plus penser à ma fille comme je le fais en la voyant si légèrement vêtue.

Il faut dire que l?été est très chaud cette année, et que le moindre vêtement peut sembler pesant les longues soirées de canicule.

Avant l?arrivé de ma fille, je dormais souvent nu, et seule la peur de la gêner m?oblige à rester habillé le soir à la maison.

  J?ai quitté une petite jeune fille qui jouait à la corde à sauter et je retrouve une femme fatale qui s?ignore, en maillot sexy qui tourne et défile devant moi... La douche fraîche me fait du bien, mais je ne peux m?empêcher d?avoir une érection au moment ou je pense à Sophie... Je me sens tout honteux, mais finalement, je suis un homme avant tout.

Ce ne sont que des fantasmes, elle n?en saura rien, et je fini par m?avouer que je suis fier en tant qu?homme d?avoir une si belle femme a mes cotés.

En sortant de la salle de bain je vois ma puce allongée sur le canapé du salon, en short et en t-shirt très large, qui regarde des séries américaines à la télé.

Je prépare à manger et après le repas, je lui demande si elle a envie de sortir manger une glace une ville.

Elle me répond que la chaleur à la plage l?a épuisée, et qu?elle a envie de rester tranquillement à la maison à regarder ses téléfilms préférés qui racontent des histoires d?ado américains.

On passe donc du temps à regarder des programmes légers, l?un contre l?autre sur le canapé, ses jambes posées affectueusement sur mes genoux.

De la pure tendresse... on ne se dit rien, mais on est bien ensemble.

Apres quelques heures, elle fini par s?endormir la tête sur mon épaule, je sens son petit corps contre moi.

Et essayant de la réveiller, je frôle ses seins, et là, je sens une explosion de chaleur qui me vient de cette poitrine ferme et brûlante. Mon Dieu, quelle sensation !

Elle se réveille et me sourit tendrement, alors que je suis encore tout ému d?avoir senti sa poitrine.

Je lui propose d?aller se coucher dans son lit et elle se lève en me disant qu?elle va se déshabiller pour dormir.

Cette phrase innocente dans sa bouche me fait un effet que je n?aurais jamais imaginé, s?agissant de ma fille.

Je la laisse se changer, puis je viens l?embrasser en lui souhaitant bonne nuit.

Une heure plus tard, encore tout troublé, je m?assure qu?elle dort et je me met un DVD porno, en pensant que ça m?aidera à penser à autre chose, ou plus exactement à une autre femme.

Je me mets en caleçon, et je n?ose pas vraiment me masturber, j?ai peur que ma petite puce se lève et me surprenne mais mon érection devient de plus en plus puissante.

Je m?endors épuisé, allongé sur le canapé que je n?ai pas défait en position lit, en caleçon sans même un drap sur moi.

Le lendemain, je me réveille avec une sensation presque douloureuse en bas du ventre, j?ai dû bander comme ça toute la nuit.

En ouvrant les yeux, j?aperçois Sophie qui feuillette un magazine, assise dans le fauteuil en face du canapé, en me regardant discrètement par moments.

pdakztx

Je suis en caleçon, une érection monumentale déforme mon seul vêtement, et ma petite puce est à coté de moi depuis peut être une heure, à contempler ce spectacle !

Je m?assoit précipitament et croise mes jambes en tailleur, de façon à essayer de cacher la bosse, mais sans trop me faire d?illusion.

 ?-Bonjour ma puce, ça fait longtemps que tu es réveillée ?

-Une demi heure, Papa, je n?ai pas voulu te réveiller, on va à la plage ce matin ?

-Oui, bien sur, on prend le petit déjeuner et on y va si tu veux, en face de la mairie, comme hier ?

-Oui, si tu veux, ou alors on va à la Pinède ?

-A la plage naturiste ? Je ne sais pas, ta maman en penserait quoi, d?après toi ?

-Ben, ça, je risque pas de lui dire, et puis tu m?as dit qu?on peut garder son maillot, hein ?

-Oui, bien sur, c?est une plage publique, chacun fait ce qu?il veut.

-Alors, on y va, et moi je garderai mon maillot...Et toi ? ?

Elle m?a dit ces 2 derniers mots avec une légère tension dans la voix, je me rends compte que pour elle ce n?est pas si simple que ça, même si elle veut jouer à la grande fille.

 ? -Eh bien ça dépend Sophie, quand j?y vais, en général c?est seul ou avec une amie, tu sais, Céline, que tu as connue il y a un an, mais depuis qu?on s?est séparés je n?y suis allé que quelques fois et toujours seul, là, avec toi, c?est différend.

Quand je suis seul je préfère ne pas le mettre, mais je ne voudrai pas te gêner.

-Ben tu sais, Papa, j?ai plus 12 ans non plus, fait comme tu veux.

-D?accord ma puce, merci, mais dis moi, entre nous, je pense que tu as déjà vu des hommes nus ?

-Pas vraiment, tu sais, je me méfie un peu des garçons de ma classe, j?au vu Aurélien une fois à la piscine, c?est un type de ma classe qui est bien obsédé, mais bon, j?ai pas trop regardé.

-Tu sais, Sophie, il n?y a rien de choquant, bon ce garçon a peu être manqué de tact, mais le sexe d?un homme, ou de la femme, c?est ce qui permet aux couples de s?aimer, et aussi de faire des bébés.

Mais bon, je ne sais pas si c?est à moi de faire ton éducation sexuelle, en plus, dans la tenue ou je suis, c?est pas très correct, tu en parles avec ta mère des fois ?

-Non, tu parles, elle est complètement coincée.

-Ah bon, c?est dommage, bon, écoute, là, c?est les vacances, tu as des choses à découvrir, si tu veux on peut aller à cette plage, mais je ne pense pas que ce soit une bonne idée que je me mette nu devant toi, en plus en public.

Mais si tu m?aperçois nu en sortant de la salle de bain, je pense que arrive au moins une fois à toutes les filles qui vivent avec leur père, là, ça ne sera pas dramatique, il faut prendre ça à la légère, tu sais.

-Oui, papa, d?accord, bon, on y va à la plage ?

La suite bientôt.