Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 9 719 fois
  • 89 J'aime
  • 1 Commentaire

La fille au pair de ma tante...

Chapitre 1

Hétéro

Bonjour à toutes et à tous,


Je vais vous raconter ce qui m’est arrivé le week-end dernier lors de l’anniversaire de ma tante. Mes parents et moi étions invités en compagnie de quelques autres membres de ma famille. C’était une belle petite fête qui se passait tranquillement, même un peu trop à mon goût.

Une fête de vieux sans trop d’actions, ça me soûlait grave ! Mais bon, je fais avec. Ma tante avait une fille au pair de 25 ans, elle était mignonne, elle avait un petit quelque chose en elle même si ce n’était pas un canon, cheveux noire mi-long, mais elle avait un cul de ouf !! Un fessier bien arrondie, en chair et mouler à souhait. Un plaisir pour les yeux à regarder. Elle avait je pense un string, mais je n’en suis pas sur. Durs à distinguer dans son leggins noir. Sa poitrine était jolie, mais pas de quoi faire une succulente branlette espagnole. Juste de quoi s’amuser avec la langue.


Bon, la fête se déroulait dans le jardin, je me faisais grave chier, mais je ne voulais pas perdre une journée. Je demandais à mon oncle si j’avais l’autorisation de monter à l’étage de sa maison pour jouer à son billard. Il accepta mais me dit d’y faire attention. Je me dirigeais vers cette pièce sous les combles, je devais passer dans le couloir ou se trouvait les chambres. Quand je suis passé devant les chambres, toutes les portes étaient ouvertes même celle de la fille au paire de mon oncle et ma tante. Je rentra dans la chambre quelques secondes et je vis ses strings posé sur son lit. Je m’en approcha et je regarda ses bas. Elle a de toutes les couleurs la petite, des noirs, rouge, bleu, léopard,... A force de les regarder et de les toucher, je sentis en moi un début d’excitation. Je m’imaginais cette fille au paire les porter, je m’imaginais son cul habillé juste de ces strings. Enfin bref, j’ai eu une grosse envie de me masturber, je baissai mon jean puis mon boxer, et je frottai son string noir contre mon sexe. Je continuai à me donner du plaisir tout en m’imaginant son cul devant moi, lorsque j’entendis des pas dans les escaliers... de peur de me faire chopper entre un de me masturber, j’ai remonté mon jeans et lança le string par terre. Heureusement car c’était elle !


Elle me demanda ce que je faisais dans sa chambre, j’étais rouge de honte et j’essayais de ne pas me mettre en face d’elle, je n’ai pas eu le temps de remonter ma braguette ! Elle jeta un regard par terre et vis son string, elle me regarda et comme dans un réflexe fort logique, elle baissa ses yeux vers ma braguette : "Puis je savoir ce que tu faisais dans ma chambre ? Même si je pense avoir une idée, je ne suis pas une gamine de 16 ans, j’ai bien vue que tu me regardais dans le jardin enfin surtout mon cul !". Elle éclata de rire, moi, j’ose espérer qu’elle ne dise pas un mot à mes parents sinon, misère, je peux signer mon arrêt de mort !!. Elle s’approcha de moi et me dit que c’était naturel à mon âge de faire ça mais qu’on ne le fait pas dans les affaires qui ne sont pas à nous ! Je souriais mais j’étais toujours aussi coincé... Elle me regarda d’un air assez bizarre durant quelques secondes, elle fit monter et descendre son regard sur moi, comme si elle me regardait, recherchais quelques choses. Elle s’arrêta net en me fixant droit dans les yeux et me dit : " Cette fête est nul, je crois que tu t’emmerdes autant que moi...".


Sur ces dernières paroles, elle s’approcha de moi, avança ses mains et me baissa mon froc. Je ne compris pas ce qu’il se passa à ce moment mais je resta bloqué, je me laissa faire. Elle commençai à me masturber avec ses mains, je la laissa faire. Elle me donnait envie à mort ! Elle est douée de ses mains cette petite. Elle continua à me branler quand je sentis, un souffle chaud sur mon gland, je descendis mon regard et je vis qu’elle s’étais mise à genou devant moi. Elle commença à avaler mon gland et le lécha comme une folle. Elle avait l’air de vraiment apprécier. Au bout de quelques minutes de ce plaisir buccale, je pris les devants et lui dit de s’allonger sur son lit, elle s’exécuta. Je lui retira son pantalon moulant, puis son string en dentelle, il était déjà trempé ! Je la lécha doucement, je voulais lui donner autant de plaisir qu’elle avait pu m’en donner juste avant !! Je continua, ma langue fit des va et vient sur son clitoris, son nectar était délicieux. Je continua à la lécher tout en rentrant 1 doigt, puis 2 doigts en elle, elle gémissait comme une folle ! Elle mit ses mains derrière ma tête et m’embrassa à pleine bouche. Je pouvais sentir encore le goût de mon sexe sur sa langue. Elle enleva son haut puis son soutif, je lui mordillai les tétons. Elle me regarda faire mais elle me dit : " Pénètre moi, vas y, mon cul est à toi !", j’hésitai sur le coup, je n’ai jamais fait de sodomie, juste vue sur des films porno. Mais j’en avais vraiment envie. Après quelques secondes d’hésitations, je lui prit ses jambes, les souleva pour mieux la prendre, la pénétrer. C’était un peu dur au début, elle m’aida en dirigeant ma bite avec sa main, je commençais doucement puis elle me glissa à l’oreille quelques mots : "Tu peux m’enculer plus profondément et fort si tu veux ! ". Après quelques temps de va et vient lentement à prendre mes aises, je me fis pas prier et j’y allais de plus en plus fort, de gros coups dans son anus. Elle gémissais très fort !! Dans ma tête j’avais un peu peur qu’on nous surprenne avec ses cris. Je lui dit de prendre l’oreiller et de le mordiller mais elle avait l’air de vouloir en faire autrement.


Je la retourna et je l’a mit à quatre pattes, j’avais envie de goûter un peu à sa chatte aussi, mais pas pour longtemps malheureusement car je sentais que je pouvais tous lâcher à n’importe quel moment. Elle le comprit assez vite via mes gestes qui ralentissaient. Elle me dis de m’allonger et elle monta sur moi, dans cette position c’est elle qui contrôle tout, elle se mit assise sur mon engin et continua de me donner un plaisir et à en prendre ! Elle me dit : " Fais moi une facial, évite de me lâcher dedans, on s’est pas protégé". Je ne me contrôlais plus, en disant sa, elle m’excitait encore plus. Je la soulevais de mon pénis, je me suis mit à genou devant elle, et je l’attrapais par les cheveux. J’approchai mon sexe de son visage, elle l’attrapa, me branla vite. Je n’en pouvais pu, je me lâcha sur son visage. Il était remplit de sperme.


Elle me demanda si j’avais apprécié ce moment, j’acquiesçai, j’en pouvais plus, j’avais jamais baisé de cul aussi gros et bon, je m’étais surpassé. On se reposa un peu, et on se rhabilla, elle partit à la salle de bain pour se laver le visage. Elle me rejoignit ensuite dans sa chambre, elle me dit de prendre se string en dentelle comme souvenirs. On descendit pour rejoindre les membres de ma famille dans le jardin. Depuis, on ne l’a plus jamais fait ensemble malheureusement, je rêve encore des fois de cette journée et j’en ai toujours un souvenirs, ce string en dentelle noir...

Diffuse en direct !
Regarder son live