Le site de l'histoire érotique

Ma fille tient à moi

Chapitre 3

Jusqu'où ira-t-on?

102
5

Une histoire érotique écrite par

Fantasme
publié le
Histoire lue 28 232 fois

102

6

        La journée se termina tranquillement, je préparais le repas du soir et je ne m’empêchais pas de penser aux 2 jours qui venaient de passer. Je viens de vivre un ascenseur émotionnel assez perturbant. Diagnostiqué le matin, soigné l’après-midi grâce à ma fille, et ce d’une manière assez originale je dois dire. Je crois ne m’être jamais autant vidé de ma semence en aussi peu de temps de toute ma vie. Rien que de penser à tout ce que j’ai fait à ma progéniture pendant ces dernières 48h me fait légèrement durcir l’entrejambe. J’essaie de penser à autre chose au moins le temps du repas. Mais ma fille relance le sujet à table : 

— Tu sais papa, j’espère que ça ne t’a pas trop choqué tout ce que j’ai fait ? 

— C’est quand même très perturbant et inhabituel. Je me pose quand même plein de questions, et je me demande comment ça va terminer, j’ai l’impression de t’en avoir beaucoup demandé.

— Je comprends que tu dois être gêné mais c’est moi qui t’ai proposé au départ et tout ce que tu m’as fait m’a finalement donné du plaisir, alors ne t’en fais pas 

— Mais qu’est ce qui t’a plu finalement ? 

— Oh ben un peu tout, j’ai un peu été étonné quand tu m’as jouis sur la poitrine au début et ensuite j’en ai un peu profité quand tu as éjaculé sur mon visage. Sentir ton jus tout chaud au bord de mes lèvres m’a toute chamboulée. 

— Eh ben, je dois dire que ça fait tout drôle d’entendre ça de ta bouche. - Et sans vouloir te vexer, j’ai adoré te soumettre à mes envies. J’ai jamais autant mouillé que quand je t’ai masturbé tout contre ma chatte. Te sentir éjaculer sur mon minou m’a totalement excité, et te sentir en moi m’a terminé, c’était trop bon, j’étais tellement en extase que je t’ai demandé de me donner tout ton jus. 


         L’écouter parler avec ces mots crus m’a fait avoir de nouvelles sensations. Enfin quand je dis nouvelles sensations, je veux dire que j’arrive à bander rien qu’en l’écoutant. J’ai l’impression d’avoir retrouvé un « état normal », comme tout homme sain. A croire que la cure de jouissance gérée par ma fille porte ses fruits. Perdu dans mes pensées, ma fille me fait revenir à la réalité. 


— Papa tu m’écoutes ? 

— Hein… heu pardon ma fille, j’étais un peu dans mes pensées.

 - Ça va ? 

— Oui oui ça va, ça va même très bien. 

— Qu’est ce qui t’arrives? 

— Une bonne nouvelle, j’arrive à avoir une érection, lui dis-je tout sourire.

 - Oh, c’est vrai ? C’est bien ça , montre-moi. 

— Quoi? Mais…euh 

— Allez, c’est bon, fais voir, c’est pas comme si je l’avais pas eu entre mes jambes. 


        À l’écouter, je n’avais qu’une envie, c’est de la lui montrer. De toute manière elle n’avait pas vraiment tort. Je défais mon pantalon et sort mon sexe devant ma fille qui s’est approchée. 

— Whaaa ! Je suis fière de toi papa, elle est toute belle.

 - Je crois même que te la montrer la fait durcir encore. 

— Elle a l’air bien dure en tout cas. 


        Emma se rapproche encore et me chevauche carrément. Elle prend ma queue dans sa main et commence à la caresser. 

— Je vais pas te laisser dans cet état, tu sais. J’ai promis de t’aider, j’irais jusqu’au bout.

— Mmmm ma chérie, tes caresses me font vraiment du bien. Mais je sais pas ce que tu peux faire encore de plus que ce qu’on a déjà fait. 

- J’ai mes idées, me dit-elle en chuchotant au creux de l’oreille. Viens sur le canapé, je vais te montrer. 


        Je me lève et nous nous dirigeâmes vers le salon. Je m’assois et Emma se pose à genoux entre mes jambes. Elle continue de me masturber langoureusement, elle fait sortir mon gland jusqu’à son maximum, mon sexe est tendu comme pas possible, du liquide pré séminal commence à sortir de mon pénis, ce qui attire l’attention de ma fille 

  - Alors papa, on est vraiment excité à ce que je vois ! 

  - C’est à cause de toi ma chérie. 

 

         Emma rapproche son visage et passe sa langue sur mon urètre pour ramasser tout ce jus. Elle continue sa prestation en gobant le gland, puis en prenant toute ma verge en bouche. 


— Mmmm, Ahhhhh, c’est trop bon ma fille ! 


    Encore de nouvelles sensations pour moi. Ma fille commence ses va et viens avec sa bouche, je sens sa langue tournoyer autour de ma queue. Elle m’aspire littéralement, comme si elle voulait pomper tout mon jus.


 - Continue ma fille…han…mmmmm.


    Emma enleva son haut, découvrant sa poitrine sur laquelle je m’étais lâché auparavant et reprend mon sexe tendu en bouche pour continuer sa fellation. Pendant plusieurs minutes Emma me suce sans relâche jusqu’à qu’elle reprenne sa respiration. Elle se relève et retire son pantalon.


 - Regarde papa l’effet que tu me fais. 


       Elle descend lentement son string et me montre son minou tout trempé. Des fils de cyprine restent collés à sa culotte tellement elle est excitée.


 - Tu vas me nettoyer tout ça. 


       Emma m’allonge sur le dos et positionne son sexe sur mon visage. Sentir son intimité continue d’alimenter mon excitation et goûter son jus à mon tour me transporte ailleurs. Je glisse ma langue entre ses lèvres toutes lisses pour goûter à son jus et joue avec son clito. 


— T’arrêtes surtout pas papa, lèche-moi bien. 


      Je sens son bassin aller d’avant en arrière pour se frotter contre mon visage. Ça lui fait sortir quelques gémissements. Après quelques minutes de cunni intense, Emma retire sa vulve de mon visage et descend son corps le long du mien. Elle finit par s’empaler sur ma queue en me regardant droit dans les yeux 


— Haaannnnn, papa….ta queue est tellement dure. 

— Et toi ton sexe est si chaud, si doux, c’est exquis, continue… 


Emma me baise. Oui c’est bien ma fille qui me baise. Ses mouvements de bassins sont souples et langoureux, je suis au paradis. Je ne sais pas si ça suffira pour me faire jouir mais en tout cas je prends encore plus de plaisir que tout à l’heure. Ma fille se retire de ma queue pour se placer à quatre pattes. Une vision nouvelle pour moi. Ma fille me tend ses fesses, j’ai une vue inédite de ses lèvres grande ouverte par son excitation et également sur son petit trou.


 - Prend moi comme ça, fait ma fille.


    J’attrape ses fesses et insère ma queue dans sa chatte d’une seule traite. C’est à mon tour de la baiser. Mes mains sur ses hanches je la pilonne sans relâche. J’ai une vue sur son petit anus, je ne peux m’empêcher de lui caresser sa rondelle pendant que je la pénètre. 


— Hannn, papaaa, continue. Est-ce que t’as envie de jouir ?

— Pas encore ma chérie, malgré tout ce qu’on fait je sens que ça a encore du mal à venir… 

— N’en dit pas plus…


 Emma stoppa mes aller-retours pour prendre ma verge d’une main, et la plaça entre ses fesses. Elle la fait se caresser dans sa raie pour finalement mettre mon gland à l’entrée de son cul. 


pozovkm

— Vas-y papa, tu peux rentrer par là 

— Tu es sûr ma puce ? 

— Je sais que tu en as envie, moi aussi. Mon cul est à toi, pénètre-moi doucement s’il te plait. 


    J’appuie gentiment sur son petit orifice et voit mon gland disparaître progressivement 


 - Hannn, mmmm, ouiiiiii…. Vas y Papa, enfonce-toi bien. 

J’ai l’impression que ma queue se durcit encore à mesure que je m’introduis à l’intérieur de ma fille. Mais qu’est-ce qu’elle me fait faire ? C’est un moment sublime que ma fille me fait vivre. Bien au chaud à l’intérieur j’entreprends de nouveau mes aller-retours entre les fesses d’Emma. Emma, qui gémit de plus en plus fort. 


— Ouiii, Papa…..Continue….plus fort encore. 

— Oh ma chérie ! Tu m’excites trop 

— Continue…je vais jouir, papa…Fais-moi jouir, je t’en supplie ! 


J’accélère mes mouvements de bassin, je sens que je suis moi aussi proche de la limite. Je sens le cul d’Emma se serrer autour ma queue, elle est en train d’atteindre son orgasme alors que je la sodomise 


— Haaanhannnnhannnnn, ouiiiiii .Mmmmm. 


N’ayant pas terminé, je continue de la pénétrer sans interruption. Emma n’en peut plus, elle s’allonge sur le ventre et écarte ses cuisses pour me faciliter le travail. La sentir à ma merci, ma queue à l’intérieur de son cul, en train de la limer me fait monter le jus. Je décide alors de me retirer lentement de son anus. La vision de ces fesses soumises à mon instinct animal m’achève et, la bite dans la main, je déverse tout mon sperme au milieu de sa raie. Malgré tout ce que j’ai sorti aujourd’hui, il en reste encore. Mon jus dégouline sur sa rondelle et viens mourir à l’orée de sa vulve. Emma reprend sa respiration, se retourne et passe son doigt entre ses fesses pour ramasser le jus. Tout en me fixant, elle met ses doigts tout collant dans sa bouche et lèche ma semence. Elle ramasse tout ce qu’elle peut pour le porter à sa bouche avec un grand sourire. 


— Je ne sais plus quoi te dire ma fille. Je pensais pas qu’il était possible de faire tout ça. Je suis repu ! 

— Tu m’as bien défoncé papa. C’était cool. J’espère que tu en as bien profité. J’espère aussi que ça a aidé à ta guérison. 

— Tout à l’heure, j’ai pu bander sans aide…euh…manuelle. Je pense qu’on est sur le bon chemin. 

— Je suis contente d’entendre ça. 

— C’est grâce à toi, mon amour. Tu m’as donnée ton corps et sans ça j’aurais toujours mes évanouissements. 

— J’y prends aussi du plaisir tu sais. Te sentir me pénétrer, ça m’excite énormément. 

— Et jouir grâce à toi, c’est juste magique. Je n’aurais jamais pu éjaculer sans l’aide de tes seins, de ton minou et de tes fesses. Je n’aurais jamais pu imaginer pouvoir me vider sur ton visage sans la moindre gêne. Je t’aime ma chérie. 

— Je t’aime mon papa 


      Nous nous enlaçons tendrement. Emma prend mon visage dans ses mains et m’embrasse, j’entrouvre machinalement mes lèvres et je sens sa langue s’insérer dans ma bouche. Je lui retourne évidemment le baiser, un baiser au drôle de gout : 

— Mmm, je sens encore le goût de mon jus dans ta bouche, me fit Emma. 

— Et je sens le mien dans la tienne… 



**** 


Après quelques séances organisées par ma fille, nous sommes retournés chez le médecin afin d’effectuer de nouveau tests qui ont fini par confirmer mes impressions. La guérison est concrète et le ‘’traitement’’ effectué par ma fille fut très efficace. Jamais je ne remercierais assez ma fille pour ce qu’elle a fait. Et afin d’éviter toute rechute, nous n’avons pas cessé nos séances, la différence est qu’elles sont maintenant devenues…préventives. 


****** 

Merci de m’avoir lu ;-) 

S .