Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Lue 43 029 fois
  • 242 J'aime
  • 1 Commentaire

Le fils d'une amie

Chapitre 1

Hétéro

Nous sommes un vendredi soir d’été, moi Corine jeune célibataire de 30ans prend du bon temps devant une sérié à la télévision dans mon studio.

Cependant ce petit plaisir vient d’être arrêté par un coup de téléphone, bien sûr je me lève afin d’y répondre on se sait jamais :


— Salut Corine c’est Stéphanie je te dérange pas ?

— Non du tout qu’y-a-t-il ?

— Je voudrais faire un week-end coquin avec mon mari mais juste nous deux tu vois donc pourrais-tu héberger chez toi Timothé ?

— Oui pas de soucis amène moi le maintenant même si ça t’arrange ?

— Merci t’es trop forte !


Oui Stéphanie était ma meilleure amie et son fils, un ange de maintenant 14ans je crois. Bref j’arrangeai un peu mon petit studio afin de ne pas recevoir son fils dans un véritable bordel. Il faisait une chaleur à mourir c’est pourquoi j’ouvris la fenêtre.

Un bonne demi-heure après on sonna à ma porte et je vis Timothé monter les escaliers, j’adorais ce gosse, il était mince avec de beaux cheveux blonds courts, un sourire d’ange. Il était habillé simplement un short, des baskets et un t-shirt de son équipe de basket favorite je présume :


— Salut Corine !

— Salut Tim’ ! Comme j’aimais l’appeler.


Bref on ne tarda pas à ranger ses affaires puis venait l’heure de manger, heureusement pour lui mon frigo était toujours plein.

La chaleur de la cuisine mêlée à la petite superficie de mon studio donnait naissance à une véritable fournaise, on commençait tous deux à transpirer c’est pourquoi je lui fis une proposition dont il n’était pas contre :


— J’en peux plus moi mets toi à l’aise si tu veux car là ils annoncent une forte chaleur pour tout le week-end !

— Ouais j’avoue !


Le petit n’y allait pas de main morte, il se mit carrément en slip, moi j’avais chaud mais je n’osais vraiment pas enlever mon haut, me mettre en soutien-gorge sous les yeux d’un préado me gênait vraiment.

Bref nous mangions tranquillement, une fois le repas fini on parla de tout et de rien pendant que je faisais la vaisselle. Je voyais bien qu’il s’ennuyais, alors je lui dis une phrase des plus banales, quand vous avez des invités :


— Fait comme chez toi, y’a des chances que tu passes tous le week-end ici...

— Ok !


Là je retournais à ma vaisselle, une fois celle-ci finie je me retournai et eut une vision stupéfiante : Tim’ avait trouvé ma "collection" de mangas érotiques, c’était une série plutôt chaude, d’ailleurs ça le "stimulait" car il avait une petite érection, il était allongé sur le lit, ma seule place pour regarder la télévision tranquillement :


— Viens t’asseoir Corine y’a de la place ! Me dit-il

— Euh oui mais, ok j’arrive...


Je m’assis à côté de lui dos sur le mur, j’avais envie de lui dire que ces mangas n’étaient pas trop de son âge, mais il était vraiment à fond dedans, puis je n’osais pas lui dire car ce n’était pas mon fils. Bref une bonne heure passa puis j’étais décidée à dormir, lui avait toujours le manga dans la main :


— Bon ben par manque de place tu dormiras avec moi !

— T’inquiète je prends pas de place, je peux lire encore ?

— Non allez au dodo !

— Ben attrape-le !


Là il éloigna le manga de moi, j’essayai de l’attraper avec ma main mais je dus vraiment tendre le bras d’ailleurs je faillis tomber sur lui ce qui l’amusa, par contre au moment de retrouver vers ma position mon bras heurta quelque chose de dur : je devins rouge comme une tomate quand je compris que c’était son pénis. Timothé se leva devant moi pour exposer complètement son érection à ma vue, il voulait aller aux toilettes avant de se coucher, je lui indiquai la "route" puis je me couchai.

A son retour il sauta sur moi, je sentais une seconde fois son érection sur mon dos car j’étais couchée sur le ventre, il se bascula sur le côté pour dormir à côté de moi.

Manque de chance pour moi c’était un lit une place, forcément je vis seule, c’est pourquoi par la force des choses il dut se coller à moi, je pouvais sentir son "zizi" sur le côté de ma cuisse.

Ce n’était qu’un gamin alors je ne pense pas qu’il y ait du mal à cela mais bon cela me troublait quand même. Finalement ces pensées m’abandonnèrent quand je tombais dans un sommeil profond...


A mon réveil j’avais complètement mon bras puis un sein sur lui, lui avait les jambes écartées dans le lit c’est pourquoi une de ses jambes était sur la mienne. Cela me rappelait mon ex-copain que j’avais, c’est pourquoi cette scène m’excita un peu il faut l’avouer, je le regardais dormir tout en lui faisant des câlins sans arrières pensées, il représente pour moi le fils que je n’ai pas encore...

Diffuse en direct !
Regarder son live