Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 20 178 fois
  • 182 J'aime
  • 4 Commentaires

Fiona journaliste sportive

Chapitre 1

Embauchée!

Hétéro

Fiona est une belle blonde de 28 ans. Elle est journaliste. A la sortie de l’école de journalisme, elle s’est faite embaucher dans une radio locale. Après cinq ans au service vie locale, elle en avait assez de couvrir les faits divers sans grand intérêt.

Justement, sur Radio Maxi la chaîne de plus grande audience, le légendaire Max Blandin allait prendre sa retraite après trente ans passés au service des sports. Fiona qui avait de l’ambition voyait là l’occasion de faire faire un bond à sa carrière. Seulement ce n’était pas chose aisée de se faire embaucher à ce poste prestigieux et lucratif.

Heureusement pour elle, elle avait une amie qui travaillait dans la radio. Elle réussit à lui obtenir un rendez-vous avec Jean Cadart, le propriétaire de la chaîne.

-Ça va se passer chez lui, lui dit son amie.

-Ah super ! Merci ma belle !

-De rien, mais sois à l’heure, il apprécie la ponctualité. Et fais attention, c’est un chaud lapin !

-T’inquiète..

Les chauds lapins, ça lui faisait pas peur à Fiona. Elle aime le sexe et, de plus, malgré ses soixante ans, Jean Cadart est resté bel homme.


C’est aujourd’hui que Fiona a rendez-vous. Elle s’habille avec goût : une belle robe à fleurs bien décolletée qui laisse bien voir le sillon mammaire entre les deux gros seins. En dessous, un string et des bas tenus par un serre-taille à huit jarretelles. Elle décide de ne pas mettre de soutien-gorge. Elle est prête à coucher pour obtenir le poste et cherche à mettre tous les atouts de son côté. Pour parachever le tout, un soupçon de parfum envoûtant..

A 15h00 tapantes, elle sonne chez le grand homme. Celui ci vient lui ouvrir.

-Bonjour Monsieur..

-Bonjour, mais appelez-moi Jean je vous en prie..

-Entendu Jean, moi c’est Fiona..

-Entrez Fiona, vous êtes ponctuelle c’est bien !

Il la fait asseoir à côté de lui sur le canapé du salon.

-Alors Fiona, vous voulez intégrer notre maison c’est bien ça ?

-Oui Jean, tout à fait..

-J’ai entendu plusieurs de vos reportages. Vous avez déjà du métier...et du talent !

-Merci Jean.

-Dites-moi dans quelle rubrique voulez-vous travailler ?

-Au service des sports...Il y a une place libre maintenant.

-Bigre ! Vous croyez qu’on remplace Max Blandin comme ça ?

-Je ferais de mon mieux.

-Mais on met plutôt des hommes aux sports.

-C’est peut-être une erreur...C’est essentiellement un public d’hommes alors...la sensualité d’une voix féminine..

-Moui...Mais vous vous y connaissez ?

-Très bien, je m’intéresse aux sports depuis longtemps et, de plus, j’en pratique plusieurs : jogging, natation, gym..

Elle ajoute avec un sourire malicieux :

-Et...le sport en chambre naturellement ! Hi hi !

Depuis un moment, Jean jette de fréquents coups d’œil sur le décolleté provoquant ce qui n’a pas échappé à la belle blonde ! Celle-ci pose négligemment une main sur le genou de l’homme et susurre :

-J’aime rire ça ne vous choque pas au moins ?

-Du tout ! J’ai beaucoup d’humour et...j’aime le sport en chambre aussi.

Fiona remarque une belle bosse au niveau de la braguette du magnat de la radio. En même temps, un sourire lubrique éclaire son visage. Elle s’approche pour murmurer :

-Je serai une collaboratrice d’agréable compagnie vous savez ?

En disant cela, elle empoigne carrément le membre viril à travers le tissu léger.

-Ooh ! Vous êtes en forme Jean..

-Toujours en présence d’une femme sexy..

-Mhh ! Vous permettez que je regarde ?

-A votre disposition ma belle !

D’un geste habile, la belle blonde déboutonne la braguette et fait glisser la fermeture éclair. Elle sort une belle queue pas très large mais bien longue avec un joli gland bien décalotté.

-Dites-donc ! Vous êtes bien équipé Jean ! Vous permettez que j’y goûte ?

-J’allais vous le proposer..

Elle s’agenouille devant l’homme remonte la hampe avec sa langue et fait quelques allers et retours.

-Délectable Jean !

-Vas-y suce salope !

Fiona entame une fellation de toute beauté alternant des petits coups de langue et des gorges profondes. Puis se redressant :

-Tu aimes ça hein cochon ?

-Oui tu suces comme une bonne salope !

Elle se redresse et ôte sa robe par le haut dévoilant notamment ses gros seins bien ronds, bien fermes, en forme de poires aux larges aréoles brunes. Elle s’en empare pour entourer le pieu de Jean.

-Putain c’est bon ça ! T’as vraiment du talent !

Elle s’installe sur le canapé sur le dos, écartant bien ses jambes offrant à l’homme une belle chatte, charnue bien humide agrémentée d’un bon triangle de poils sur le pubis. Jean s’agenouille, d’abord pour lécher la cramouille puis pour la pénétrer d’un bon coup de reins.

-Oui baise-moi salaud ! Elle est bonne ta bite !!

Jean la baise étonnamment bien pour un sexagénaire. Son érection est vigoureuse et arrache des couinements de plaisir à Fiona. Bientôt, la belle blonde prend son pied..

Jean se retire et, comme Fiona reste dans la même position, il s’approche de nouveau.

-Prends mon cul maintenant !

Il s’approche et pénètre facilement le fourreau anal. Tout en se faisant enculer, la friponne se tripote la chatte frénétiquement.

Changement de position : Jean s’assied dur le canapé et Fiona s’assied sur lui, dos à lui. Elle saute sur lui comme une folle jusqu’à atteindre un deuxième orgasme.

Nouvelle fellation pour redonner sa pleine vigueur à la longue pine. De nouveau, Jean est au top ! Alors Fiona se met à quatre pattes en tendant bien son gros cul, les jambes légèrement écartées. Elle se dandine bien. L’anus est bien dilaté et Jean s’y enfonce de nouveau en grognant de plaisir.

-Tu la sens bien ma queue petite pute ?

-Ouais salaud, tu bandes comme un âne ! Allez donne moi des grands coups de queue !!

Et Jean se déchaîne dans le fion accueillant tout en doigtant la chatte trempée. Le résultat ne se fait pas attendre : troisième jouissance pour la friponne.

-Oh putain, je vais décharger ! crie le sexagénaire.

-Remplis moi le cul !!

Et aussitôt elle sent des puissants jets de foutre qui lui envahissent le cul. L’homme se retire épuisé. Le sperme coule le long de la chatte et sur les cuisses. Fiona se l’étale sur la peau puis lèche ses doigts.

-Mhh délectable patron ! Je peux t’appeler patron ?

-Ouais ma salope t’es engagée !

-Mhh merci patron chéri..

Diffuse en direct !
Regarder son live