Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 4 315 fois
  • 11 J'aime
  • 0 Commentaire

Flavie et Fay

Chapitre 1

Lesbienne

Cette fois, c’est Flavie et moi qui recevons Fay à souper. Après son départ, l’autre soir où nous avons baisé tous les trois, (Voir l’histoire, La belle Espagnole) Flavie m’a confié qu’elle ne s’attendait jamais à aimer autant l’expérience avec une femme dans nos ébats sexuels. Ça l’a beaucoup excité et m’en a reparlé souvent.


Elle m’a dit que Fay l’attirait vraiment. Qu’elle croyait au départ, que l’attirance qu’elle avait eue pour elle l’autre soir, était due à l’excitation du moment mais, que plus elle repensait à cette soirée, plus elle avait le goût de recommencer. Elle voulait à nouveau sentir le corps chaud de Fay sur le sien, se faire lécher par sa langue douce.


On sonne à la porte, il est 18h. Flavie est fébrile, comme si elle attendait un grand évènement. Elle s’affaire dans la cuisine à terminer les entrées un peu nerveusement. Je vais ouvrir.


Fay est là, toujours aussi belle. Nous ne nous sommes pas revus depuis cette fameuse soirée. Elle a un petit sourire coquin, un peu timide. Nous nous serrons dans nos bras comme deux bons amis et nous nous donnons la bise. Je peux sentir ses gros seins fermes se coller contre mon estomac. Je dois dire que ça m’excite un peu.


Flavie a bien raison d’être attirée par Fay. Elle dégage une énergie sexuelle hors du commun. Une énergie presque palpable. Elle a un regard chaud et très profond et un sourire qui ferait fondre n’importe qui. Elle est vraiment très belle. Et aussi le fait qu’elle soit très à l’aise de discuter sexualité, ajoute à son charme. Elle raffole du sexe, mais ce n’est ni une salope ni une traînée. Cette fille est faite pour le sexe… tout simplement.


Nous rejoignons Flavie à la cuisine et Fay va vers elle pour lui faire la bise. Flavie n’ose se retourner. Je la sens nerveuse et fébrile. Fay la prend par la taille pour la tourner vers elle. Elle sent son malaise.


— Hey... c’est ok ma belle… T’as pas à être gênée de ce qui s’est passé entre nous tu sais.

— Ok… on n’en parle plus… c’est ok… Je…non, c’est ok…


Elles se font la bise, mais dans le regard de Flavie, il y a une étincelle que je n’avais jamais vue avant. Un regard d’envie… un regard sensuel… un regard sexuel… Je crois que Fay le remarque, parce que son regard à elle aussi change.


Le souper se passe très bien. La gêne du début s’est envolée. Nous discutons de choses et d’autres sans jamais parler de ce qui s’est déjà passé et le regard de Flavie sur Fay est toujours aussi intense, mais un peu plus discret.


Pendant que Fay passe à la salle de bains, je regarde Flavie d’un air amusé.


— Quoi, qu’est-ce qu’il y a?

— Rien Flavie, j’aime te regarder…

— Tu mens… Qu’est-ce qu’il y a?

— Tu as envie de Fay hein?

— Quoi?... ben… voyons… qu’est-ce qui te… je... ben non…

— Tu peux me le dire tu sais… Allez, dis le moi! Allez! Allez!


Après un moment :


— Oui!! Ok!… J’ai terriblement envie de Fay. T’es content?

— Tu sais que ça m’excite ce que tu me dis?

— Je sais, espèce de cochon!

— J’aimerais vous regarder baiser…

— Quoi?... Ah… oui? Vrai… vraiment? J’veux dire, tu ne serais pas fâché que je baise avec quelqu’un d’autre, sans toi?

— Non, même que ça m’excite beaucoup d’y penser. Je n’aimerais probablement pas voir un autre homme baiser avec toi, mais avec Fay, c’est différent… Oui, ça m’excite beaucoup.

— Tu me comble tellement sexuellement, tu sais que je n’ai pas besoin d’un autre homme, t’as pas à t’inquiéter. Mais une autre femme... J’sais pas pourquoi, mais ça m’excite vraiment.


Fay revient de la salle de bains et nous nous attaquons au dessert. Une fois le dessert terminé et avant de passer au salon pour discuter tranquillement, nous débarrassons la table.


Alors que Fay porte une pile d’assiettes sur le comptoir de la cuisine, leurs regards cochons se croisent à nouveau. Flavie la suit de près et après un très léger moment d’hésitation, elle enlace Fay par derrière et se colle contre elle.


— Mmmmm… Flavie… Qu’est-ce qui se passe?

— Je… j’ai… tu sais…

— Qu’est-ce que tu me caches?

— J’ai… j’ai terriblement envie de toi Fay.

— Vraiment?

— Oui… vraiment beaucoup. Ce qui s’est passé l’autre soir m’a marquée. J’ai envie de recommencer… tout le temps.

— C’est vrai que ça été intense… Tu sais, moi aussi j’ai vraiment envie de toi… Tout le temps… J’ai envie de te faire du bien… j’ai envie qu’on sa fasse du bien… Juste toi et moi…

— Oui… j’aimerais, Fay… beaucoup.


Fay se retourne et son visage se retrouve devant celui de Flavie. Elles se regardent dans les yeux, de ce regard plein de sexualité et s’embrassent avec ardeur. Leurs langues douces se chamaillent à l’extérieur de leurs bouches. En prenant Fay par la main et sans dire un mot, Flavie se rend au salon.


Elles s’agenouillent au beau milieu de la pièce et recommencent à se lécher la bouche, le menton, le cou. Je sens une excitation monter entre elles. Flavie relève la robe légère de Fay qui ne porte pas de petite culotte. Elle caresse ses fesses nues. Je vois Fay qui frotte sa grosse poitrine sur celle de Flavie. Cette dernière, retire la robe de Fay en la lui passant par-dessus la tête. Elle est nue. Seul un soutien-gorge cache un peu de peau foncée de ce corps magnifique. Je commence à être excité. Je m’assois sur le canapé pour regarder ces deux bêtes de sexe se caresser.


Rapidement, Flavie retire ses vêtements. Elle est complètement nue. Elle est magnifique. Quel corps incroyable. Son petit cul rond m’excite toujours autant. Elle pousse doucement Fay sur le dos, s’assois sur son ventre, ouvre le soutien-gorge et s’en prend à ses gros nichons. Elle les lèche, mordille les mamelons. Fay gémit doucement.


— Oui, lèche les bien… t’aimes mes gros seins ma belle. Masse les bien… ouiiii… j’adore… . T’aime que je prenne tes fesses pendant que tu bouffes mes nichons?

— Oui, caresse bien mes fesses... mmmm… oui…


Fay caresse doucement les belles fesses rondes de Flavie. J’entends leurs respirations s’accélérer. Elles sont vraiment excitées. Elles se désirent très fort.


— Tu veux que je bouffe ta petite chatte Flavie? J’aime bouffer une belle petite chatte… ça m’excite et tu sais quoi? J’aime enfoncer des doigts dans ma chatte pendant que j’en bouffe une… J’aime me faire jouir pendant que je lèche… Mmmmmm... Je veux ta petite chatte toute humide.


Flavie qui est assise sur le ventre de Fay, se relève un peu pour permettre à Fay de se glisser jusqu’à ce que son visage se retrouve dans l’entrecuisse de Flavie qui elle, se retrouve à quatre pattes au-dessus de Fay. D’où je suis, je peux très bien voir la langue de Fay lécher de haut en bas les lèvres mouillées de ma compagne.


J’ai sorti ma queue de mon pantalon et je me masturbe doucement en les regardant. Je peux voir entre les cuisses très écartées de Flavie, la langue experte de Fay lui lécher la moule. Fay descend sa main à sa jolie petite chatte et après s’être caressée un peu, enfonce d’un coup, trois doigts dans son vagin mouillé. Elle gémit doucement.


— Haaaaa… oui, c’est bon Fay... continue, lèches-moi bien… mmmmmm… c’est bon…


Après un moment, Fay retire les doigts de son vagin et les insère dans celui de Flavie qui pousse un long gémissement.


— Haaaaaaaaa….. Haaaaaaaaaa…. Tes doigts… oui… plus profonds… oui, c’est ça. Lèche bien mon clitoris… Ta langue est si douce Fay… Mmmmmmm… Je vais venir… ahhhhhh…

— Oui… Viens dans ma bouche… Je veux goûter ton jus d’amour… Je veux que tu dégoulines dans ma bouche… allez, viens ma belle… viens…


Dans un grand cri rauque, Flavie laisse aller un flot que Fay avale en gémissant. Je sens que ma queue va exploser.


— Oui… Fay…. Haaaaaaa. Que c’est bon… avales tout ma cochonne… tout… lèche bien ma petite chatte en feu… Mmmmm…


Maintenant, Flavie ondule du bassin pour frotter ses lèvres mouillée sur la langue de Fay. Elle va de plus en plus rapidement, elle veut jouir à nouveau.


— Tiens… lèches-moi bien… lèches moi… T’aimes lécher ma moule, hein? T’aime quand je viens dans ta bouche? Ahhhhhh…. Ouii…. Lèche bien… Ah mon Dieu que c’est bon… Bouffes moi… bouffe ta petite cochonne… Fais-moi venir encore dans ta bouche… Tu veux?


Fay enfonce trois doigts dans le vagin de Flavie pour décider sa jouissance. Elle les enfonce très profondément et fait un mouvement de va et vient très rapide tout en léchant son clitoris. Flavie se lamente maintenant très fort.


— Ahhhh… je vais venir… je viens encore pour toi… ouvre bien grand... Ahhhhh…. Ahhhhhhh… merde… ahhhh que c’est bon…. Je viens… avale tout... avale... tout…


Cette fois, le flot est éjecté avec plus de pression. Fay en a le bas de son visage tout mouillé et un peu du liquide se retrouve sur ses seins qui sont bien pointés. D’un mouvement rapide et dans l’excitation, Flavie se retourne et se couche sur Fay pour l’embrasser avec passion. Elle lèche le jus qu’elle lui a laissé sur le visage et descend à ses seins qu’elle prend dans ses mains pour mieux les lécher.


— T’as aimé Flavie? Oui… lèche bien mes seins… lèche ton jus… lèche bien. J’adore me faire bouffer les seins… mmmm… Tu aimerais que je te donne ma chatte à manger… Hein, tu aimerais?

— Oui Fay, je veux te dévorer la moule… je veux te faire jouir avec ma langue… je veux que tu viennes pour moi, je veux lécher ta chatte pendant que tu viens…


Fay se lève et s’installe sur le canapé, près de moi, les fesses au bord, et elle écarte ses cuisses le plus possible. Elle se caresse en regardant Flavie d’un air de défi.


— Tu la veux ma chatte… tu veux bien la lécher, la bouffer, la déguster… Y enfoncer ta langue et tes doigts. Tu aimes me voir me caresser, hein… Tu aimes… Ça te fait mouiller… petite cochonne… Allez, viens me bouffer la moule... viens me faire jouir, viens…


Flavie se met à quatre pattes et tout doucement, comme une lionne qui s’avance vers sa proie, s’approche de la chatte ouverte de Fay. Je n’ai jamais vue Flavie aussi intense, aussi cochonne… Ça excite Fay également, car je l’entends gémir de plaisir à l’idée d’imaginer à ce qui s’en vient.


— Je vais te bouffer la chatte… je vais la manger… la pénétrer… je vais te faire venir très fort Fay. Tu veux venir très fort…? Tu aimes jouir, hein ma cochonne? Tu aimes ça… tu aimes faire écarter tes lèvres par une langue cochonne comme la mienne? Tu veux que j’enfonce mes doigts Fay… Tu veux que je les enfonce au fond de ton vagin, tout en léchant ton bouton d’amour… écarte tes lèvres et montre-le moi… Je veux voir ton petit bouton tout rose et tout gonflé…


Fay écarte ses lèvres. Elle est vraiment très excitée par les propos de Flavie, qui a conscience de l’effet de ses mots sur l’esprit de Fay, qui maintenant gémit de plus en plus fort.


— Mmmmm… le joli petit bouton… tu veux que je le lèche… hein? Dis-moi que tu veux que je le titille avec le bout de ma langue… dis-le moi, je veux l’entendre.

— Haaaaa… Flavie… tu m’excites… Oui… lèche le… lèche le tout doucement… fait tourner ta langue tout doucement autour… Allez… lèche-moi… lèche-moi... tout de suite… je veux ta langue sur mon clitoris tout de suite… Je suis folle d’excitation… Je veux que tu me fasses jouir… maintenant…

— Non ma belle... pas tout de suite… Mais tu sais quoi? Je roule mon clitoris pendant que je dis toutes ces choses… ça m’excite de voir tes cuisses écartées, de voir tes lèvres ouvertes, d’entendre tes gémissement, de voir ton clitoris bien gonflé du désir que tu as pour moi. Caresse-le doucement… Oui… Titille le… pince le doucement. Écarte bien tes lèvre que je puisse voir ton vagin que je vais remplir avec ma langue… Tu aimes te faire prendre par une langue? Une langue longue et agile qui va fouiller dans les recoins les plus secrets de ton corps. Dis-moi, tu aimes?

— Oui… oui j’aime me faire enfoncer une langue dans ma petite chatte pendant que je caresse mon clitoris… Tu vas l’enfoncer ta langue Flavie? Tu vas me bourrer la chatte avec ta belle langue. Dis-le moi… dis-moi ce que tu vas me faire avec cette queue que tu as dans la bouche…


À suivre

Diffuse en direct !
Regarder son live