Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 74 431 fois
  • 101 J'aime
  • 2 Commentaires

Fourrée par le plombier

Chapitre 1

Hétéro
101
5

Je m’appelle Josée et j’ai 24 ans. J’aime bien votre cyber-magazine. J’adore lire les fantasmes des gens, ça m’excite beaucoup. Au point où j’ai eu envie de vivre quelque chose de pas ordinaire. Je vais vous raconter.


La semaine dernière, je suis allée en visite chez mon frère au Saguenay. Le premier matin, j’étais seule; mon frère était parti travailler avant que je me lève. À mon réveil, j’avais une immense envie de baiser. Mais comme je n’avais pas d’homme pour me satisfaire, je me suis glissée sous la douche, pour assouvir mes ardeurs.


Soudain, la douche s’est arrêtée. Le jet d’eau s’est tari. Je n’ai pu retenir un : ’ Merde! Juste au moment où j’allais jouir! ’ Je suis sortie de la douche, j’ai enroulé une serviette autour de moi et je suis descendue au sous-sol de la maison pour voir ce qui se passait.


En arrivant dans la pièce où est le chauffe-eau, j’ai vu un homme qui travaillait. Il y avait des outils partout. Je lui ait dit : ’ Qu’est-que vous faites là? ’ Il a sursauté et il s’est retourné.


C’était un gars dans la trentaine aussi grand que moi, il faisait six pieds très facilement. Il avait les cheveux bruns foncés et assez courts. Il m’a répondu, un peu gêné : ’ Ben, il faut que je change le chauffe-eau, il marche une fois sur deux. Pierre t’as pas avertie? ’ Je lui ai répondu : ’ Non, il ne m’a rien dit. ’


Tout d’un coup, j’ai eu envie de lui. Plus je le dévisageais, plus je souhaitais qu’il me prenne, là, tout de suite. Je me suis sentie devenir toute moite entre les jambes. Je me suis approchée de lui lentement, langoureusement. Sans réfléchir, je l’ai embrassé à pleine bouche et j’ai laissé tomber ma serviette.


Ses mains sont venues se poser sur mes jolies petites fesses et il s’est mis à les caresser doucement. J’avais ma cuisse entre ses jambes et je sentais que je commençais à lui faire de l’effet.


Je voulais sentir son doigt dans mon sexe enflammé


Ses lèvres se promenaient sur mes joues, dans mon cou et sur mes oreilles. Il s’est mis à les mordiller, j’étais exhaltée. De ma main, j’ai cherché sa braguette, son membre était déjà rigide. Je l’ai sorti de ses pantalons et je l’ai masturbé doucement. J’ai dirigé une de ses mains sur ma chatte. Je voulais sentir son doigt dans mon sexe enflammé.


Il a fait pénétrer tout doucement un doigt dans ma fente mouillée et, avec son pouce, il pressait mon clito avec une infinie tendresse tout en le faisant tourner lentement. Nous nous sommes pelotés comme ça pendant de longues minutes. Il ne semblait pas pressé de me baiser. C’est même moi qui lui ai dit dans l’oreille : ’ Et si tu me faisais l’amour, mon chou? ’ Il s’est placé face à moi, debout. En écartant ma fente, il y a fait entrer son membre chaud. ?a a été une véritable délectation.


Ses mains se sont posées sur mes hanches et il s’est mis à bouger lentement, puis plus vite. Le plaisir m’envahissait de plus en plus. Je tenais ses épaules en lui tendant ma chatte. Je donnais des coups de hanches moi aussi. Il râlait doucement. Nos sexes se joignaient en même temps.


Je me sentais en possession de sa queue. Il me pompait vigoureusement. L’orgasme m’a prise toute entière. J’ai gémi de bonheur en m’agrippant à lui. Il a joui à son tour en pousant un long soupir. Lorsqu’il a sorti sa queue de ma chatte, j’ai sursauté. J’étais déjà prête à recommencer!


Je frottais son gland sur ma langue


Je me suis penchée pour lui donner un petit bec, puis un autre, et encore un autre. J’ai chatouillé son gland avec ma langue. J’ai saisi son membre d’une main et ça a été à mon tour de le pomper. Ma bouche montait et descendait sur son membre. Il aimait bien ça quand je frottais son gland sur ma langue. Il ne détestait pas ça non plus quand j’enfonçais toute la longueur de sa queue dans ma bouche. Quand je l’ai senti sur le bord de jouir, j’ai arrêté brusquement. Je lui ai dit en souriant malicieusement : ’ Non, non! Pas tout de suite!


Dans le sous-sol de mon frère, il y a une solide barre de fer qui traverse le cadre de porte. Je me suis approchée de cette barre et, en me retournant, j’ai fait signe à mon beau plombier de venir me rejoindre. J’ai agrippé la barre, je me suis soulevée et j’ai passé mes jambes autour de sa taille. Il m’a prise debout et il a fait pénétrer son membre en moi.


Il me soulevait et me redescendait en me tenant sous les cuisses, ses mains sur mes fesses. Je l’aidais en forçant un peu des bras. Je donnais des coups de bassin pour bouger sur son pieu. Je le sentais au plus profond de moi. Il s’est mis à me lécher les seins. Ses lèvres suçotaient mes mamelons. J’avais l’impression que son mât allait me défoncer de plaisir.


J’ai lâché la barre, j’ai repris mon souffle. Mon plombier m’a retournée doucement pour que je sois face au cadre de porte et il m’a pénétrée par-derrière. Sa vigueur était impressionnante. J’ai écarté les jambes et je lui ai tendu mon cul pour mieux le recevoir. Ses mains ont palpé mes seins. J’ai retourné ma tête pour qu’il m’embrasse à nouveau. J’ai commencé à percevoir ses doux coups de hanches en moi.


Je bougeais du bassin autour de sa queue. Je m’appuyais sur le cadre de la porte pour mieux me déhancher. Il m’a saisi par les hanches et il a commencé à me ramoner solidement. Chaque pompe me procurait une délicieuse jouissance. Je me suis mise à crier de plaisir. Je lui ai dit : ’ Oui...! Oui...! Continue...! C’est bon! ’ Il ne lâchait pas. J’ai crié ma jouissance. Il a grogné et j’ai senti son sperme gicler à l’intérieur de ma chatte.


Après, j’ai été obligée de le laisser travailler, mais j’avais bien envie de le revoir. J’ai su qu’il était célibataire. Je l’ai invité à venir passer quelques jours chez moi. En attendant sa visite, je continue de me procurer du plaisir sous la douche

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder