Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 3 321 fois
  • 17 J'aime
  • 4 Commentaires

Le frère caché de Cupidon

Chapitre 1

Divers

Bonjour à tous, voici ma première histoire. J’espère que vous l’apprécierez et je serai à l’écoute de vos commentaires que j’attends avec impatience.


Tom est un jeune homme brun de 19 ans, actuellement étudiant en deuxième année de licence d’économie dans une université française. D’un naturel discret, il est d’un tempérament assez solitaire, bien qu’il ne soit nullement timide. Cela fait donc qu’il ne s’est fait aucun ami à la faculté. Concernant ses résultats scolaires, il s’en sort sans trop de difficulté. Quant à son apparence physique, il a tout d’une personne lambda, n’étant ni particulièrement laid, ni particulièrement beau et n’étant pas particulièrement sportif mais ne se laissant pas aller non plus

Il vit actuellement dans une résidence étudiante à proximité de son lieu d’étude, ses parents étant dans une autre ville où le niveau des universités est moins élevé, ce qui fait qu’il est libre d’aller où il veut, quand il veut.

Un vendredi soir, revenant d’une journée de cours qui a été particulièrement éreintante, une fois rentré dans son appartement, il se jeta sur son lit, chose qu’il ne fait jamais habituellement. Le choc du saut fit tomber un coffret qui se trouver en haut de l’armoire qui était adossé à son lit. Par chance, il tomba au pied du lit et n’heurta pas Tom. Cependant, ce dernier ne se rappelait pas avoir posé un coffret sur cette armoire et ne l’avait de toute façon jamais vu. Tom descendit donc de son lit pour la ramasser, étant intrigué.



— J’espère que c’est pas Jumanji, pensa-t-il en riant intérieurement.


Il ouvrit le coffret et ne vit rien à l’intérieur. Il le reposa et retourna vers son lit afin de dormir.

Au beau milieu de la nuit, Tom fut réveillé par une lumière éblouissante. Une fois habitué à cette lumière, il fit qu’un petit ange, se tenait assis sur le coffret.



— Salut, ça va ? Dit l’ange. Pas trop surpris ?


— Qu’est-ce qui se passe ? Répondit Tom.


— Je me présente, moi c’est Kupidon. Toi, je sais que c’est Tom.


— Cupidon, l’ange de l’amour ?


— Ah non, ça, c’est mon frère. Moi, j’ai d’autres pouvoirs. Après, je dis pas qu’ils ne peuvent pas créer l’amour à plus ou moins long terme mais c’est pas mon domaine. Et ces pouvoirs, je vais en faire usage sur toi.


— Mais j’ai rien demandé, moi, cria Tom.


— Il ne fallait pas ouvrir le coffret alors. Tu n’as pas le choix et tu peux rien faire pour m’en empêcher.



L’ange claqua des doigts et Tom se retrouva paralysé assis sur son lit.



— Tu vois, tu ne peux rien faire contre moi, dit Kupidon en s’esclaffant.


Une goutte de sueur coula sur la tempe de Tom.


— Quels sont tes pouvoirs ? dit-il la voix tremblotante.


— Bonne question, mon cher, répondit l’ange. Mes pouvoirs consistent à changer le sexe d’une personne.


— Quoi ? Hurla Tom. Mais c’est hors de question.


— MOUAHAHAHAHA, si tu crois que tu as le choix.


— Mais comment je vais faire pour expliquer ça à mes connaissances, à mes parents. Personne ne voudra croire ça.


— Disons plutôt que je fais changer le sexe de la personne en changeant également son identité passée et présente. Donc, pour les gens, tu auras toujours été une personne du sexe féminin. Cela permet à l’auteur d’éviter de partir dans un scénario beaucoup trop complexe.


— Hein ? S’étonna Tom.


— Laisse tomber la dernière phrase que j’ai dite. Bon, je vais commencer la transformation en me basant sur tes critères d’idéal féminin. Ne t’inquiète pas, ça ne sera pas douloureux.



Kupidon claqua une nouvelle fois des doigts.

Tom commença à sentir des changements dans son corps. Au niveau de son entrejambe, il sentit son sexe en train de rétrécir jusqu’à disparaitre et laisser place à un clitoris en même temps qu’une ouverture se fasse juste en dessous. Il se sentit ensuite de plus en plus à l’étroit dans son t-shirt et pencha sa tête pour voir pourquoi. Il vit sa poitrine prendre de l’épaisseur et laisser place à deux magnifiques seins à rendre fou toute personne attirée par le sexe féminin. Ensuite, il sentit ses hanches s’élargir, ses jambes s’affiner, ses pieds rétrécir un peu et son fessier se développer, donnant lieu à des fesses rebondies parfaitement et une silhouette féminine envoûtante. Pour finir, il sentit ses cheveux s’allonger et il vit qu’ils devinrent blonds ainsi que la forme de son visage se modifier.



— Je vois que monsieur, enfin mademoiselle, a des goûts raffinés, s’exclama Kupidon en faisant apparaître un miroir de 2 mètres.



En se regardant dans le miroir, Tom aperçut une magnifique femme d’1m70, qui aurait été son fantasme absolu si elle avait existé auparavant. Il ne put s’empêcher d’être admiratif mais il se reprit et commença à traiter l’ange qui lui paraissait être un diablotin de tous les noms d’oiseaux possibles et inimaginables. La réponse fut immédiate et un claquement de doigts plus tard, Tom se retrouva aphone.



— Ah, c’est bien mieux comme ça, ricana Kupidon. Bon, il faut que je te donne des informations complémentaires. Tout d’abord, j’ai modifié une grande partie du contenu de ta garde-robe. Comme ça, tu n’auras pas besoin d’aller t’acheter des vêtements féminins ce week-end et ça évitera à l’auteur de se fatiguer à écrire quelques lignes dessus.


« Qu’est-ce qu’il raconte, en parlant d’auteur ? », pensa dans sa tête Tom.


— Ensuite, comme je te l’ai dit précédemment, mon pouvoir me permet de modifier la réalité et donc de faire croire à la Terre entière que tu as toujours été une fille. Cependant, pour ton identité, j’ai besoin que tu choisisses ton prénom de fille. Je t’écoute.


— …


— Ah oui, j’ai oublié ce détail.



L’ange claque des doigts de nouveau



— Alors, quel prénom choisis-tu ? Choisis en un qui te plait car tu vas le garder toute ta vie, dit Kupidon en souriant.


Tom, résigné, se mit à réfléchir à un prénom et sortit au bout d’une trentaine de secondes, du bout des lèvres, ce prénom : Chloé.


— Chloé ? très joli prénom, s’exclama Kupidon en claquant des doigts. Bon, maintenant, monsieur l’auteur, il va falloir parler de votre protagoniste au féminin et ne plus l’appeler Tom. Quant à vous, chers lecteurs, je vous souhaite une bonne lecture et vous me reverrez d’ici 3, 4 chapitres. Et pour toi, Chloé, je te dis bonne nuit.


Kupidon claqua une dernière fois des doigts et disparut tandis que dans le même temps, Chloé tomba sur son lit et s’endormit.



***


Le lendemain matin, Chloé se réveilla et au saut du lit, se précipita devant le miroir de la salle de bain et constata qu’elle n’avait pas rêvé : son corps était bien devenu celui d’une (magnifique) femme. Elle se déshabilla pour observer son nouveau corps et le désarroi se mélangea à l’émerveillement à la vue de sa nouvelle allure sculpturale.

Toujours nue, Chloé fonça vers son armoire pour voir si l’ange n’avait pas menti concernant les habits. L’armoire était maintenant rempli de sous-vêtements féminins plus ou moins sexy, de robes et jupes, de hauts avec des décolletés plus ou moins plongeants, … Il restait cependant quelques chemises et t-shirts qu’elle possédait déjà avant la transformation. Elle remarqua cependant qu’il y avait une boîte en bas de l’armoire, qui n’existait pas auparavant. La (nouvelle) jeune femme l’ouvrit et y trouva… Un godemiché de taille moyenne.

Chloé, troublée, referma la boîte et s’assit sur son lit. Elle ne savait plus quoi penser et se perdit dans ses pensées. Or, Tom, dans ces moments-là, avait l’habitude de se caresser lentement son pénis. Chloé, par réflexe, entrepris de faire de même et dirigea sa main vers son entrejambe. Or, elle se rendit compte que son pénis n’existait plus. Cependant, en effleurant son clitoris, elle ressentit un frisson dans tout son corps.

Intriguée, elle commença à se caresser doucement le clitoris er ressentit de nouveau des frissons. Ces derniers lui procuraient une sensation de bien-être inédite. Elle continua de se caresser à cet endroit-là et sentit une sensation de chaleur dans son corps. De son autre main, elle commença à caresser un de ses magnifiques seins, qui lui paraît à la fois ferme et moelleux au toucher. Cette main poursuivit ses caresses jusqu’au téton, ce qui lui fit ressentir encore plus de bien-être.

Elle sentit son téton se durcir suite au plaisir procuré par les multiples caresses et son autre main sentit aussi que son entrejambe commençait par être trempé. Chloé se demanda ce que cela ferait si elle insérait ses doigts dans son minou. Elle commença à s’en insérer 2 et à se caresser à l’intérieur et là, une nouvelle vague de chaleur et de bien-être submergea son corps.



— Mmmmmmm… Mmmmmmm… Oh putain mmmm… c’est mmmm… bon mmmmm… Commença-t-elle à gémir.



Chloé, tombant sous le charme de cette sensation nouvelle, laissa le plaisir prendre le contrôle de son corps. Les caresses de ses seins se firent plus actifs, le mouvement de ses doigts dans son entrejambe devint plus vif et avec son pouce, elle recommença à se caresser son petit bouton de plaisir. Elle sentit sur ses 2 doigts infiltrés son nectar dans lequel ils se noyaient.

Soudain, son corps fut pris de spasmes fulgurants, accompagnés du premier orgasme de ce nouveau corps.



— AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH AAAAAAAAAAAAH PUTTTTTTTTTAAAAAAAAAAAAIN AAAAAAH, s’écria-t-elle.



L’océan de plaisir dans lequel se noya Chloé la fit hurler à un point où toute la résidence universitaire a dû l’entendre. Sa jouissance fut telle que le drap de son lit en fut trempé.

Une fois l’orgasme passé, Chloé resta inerte sur son lit, reprenant son souffle après cette sensation extrême qui a parcouru tout son corps. Ayant repris un peu ses esprits, elle s’est mis à penser à comment cela se passera lundi, lorsque les cours reprendront.

Diffuse en direct !
Regarder son live