Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 10 489 fois
  • 4 J'aime
  • 0 Commentaire

Le Gage

Chapitre 1

Avec plusieurs hommes

Maintenant, j’habite dans un appart avec une fille et un mec. Mais la vie est moins intéressent sexuellement parlent. Hier soir, on fait une fête dans l’appart., on avait invité plusieurs personnes pour la fin des examens. A la fin de la soirée, quand la majorité des personnes étaient parties, on s’est retrouvé à quatre ( mes deux colocs, Nicole une copine de classe et moi) pour ranger. Alors on a commencé a discuter de tout est rien . Puis, comme on était bien saoul, on décidé de faire un jeu et celui qui perdait avait un gage. Et bien sur s’est tombé sur moi. Le gage était que je devais aller chez un ou une coiffeur et lui demander de me raser la chatte. J’ai donc protesté, mais j’ai du céder.


Je me suis rendu dans un salon de coiffure et quand je suis rentrés dans la pièce, j’ai vue une belle femme de 35 ans qui s’occupait d’une vielle dame, Alors je me suis dirigée vers elle et lui ai dis :


— Bonjours ! Est-ce que je pourrais prendre un rendez-vous avec vous ?


— Mais bien sûr !


Elle s’approche de moi


— Vous voulez pour quand ? Et quel coupe voulez-vous ?


— Alors, c’est un peu gênant, je voudrai que vous me rasiez ma chatte.


— Ah ! ! Alors je pense que se serait mieux que vous veniez ce soir après la fermeture vers les neuf heures.


— Ok !


Je suis repartie et je me suis dirigé vers le café d’en face. Où se trouvait Virginie ma colocataire et je lui est racontée.


Vers 20h45 je me suis rendue au salon de coiffure. Je regarde à travers la vitrine et je la voie qui est entrain de nettoyer la pièce. Alors je prend mon courage à deux mains et je rentre, et lui :


— Salut, je suis un peu en avance.


— Salut ! Entre et ferme la porte à clef et tire les rideaux, on ne sait jamais, si quelqu’un essayait de rentrer.

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)


Je ferme la porte à clef et tire le rideau. Puis elle me dis :


— Assieds-toi et détends-toi. Mais avant il faut que tu relèves ta jupe et que tu retires ta culotte.


Je retire entièrement ma jupe puis je retire ma culotte brésilienne, et là je me retrouve juste habillée d’un body, de porte-jarretelles et de mes souliers à talons. Je ne savait plus où me mettre, et restait là sans bouger, et elle me dis :


— Mais assieds-toi


— Ok ! Ok !


A peine je me suis assise, qu’elle s’approche de moi et me retire mes bas, puis elle m’attache les chevilles avec mes bas en me disant :


— Comme ça risque de te faire un peu mal alors je t’attache.


Elle est parti préparer les instruments et quand elle revient derrière moi, elle m’attache les poignets avec du gros scotch en prétextant que si j’avait mal elle avait peur d’une de mes réaction. Puis elle s’approche de moi avec la tondeuse, puis elle me tond ma chatte et me met une crème épilatoire me laisse un moment et me dis :


— Je veux que tu avance tes fesses jusqu’au bord du fauteuil, je vais aussi t’épiler la raie du cul.


Je m’exécute sans rien dire, et elle me met la même crème sur ma raie. Et elle me dis :


— Tu vas attendre là un moment ici sans faire un bruit, compris.


— ...


— Compris ! ! ! !


— Oui.


Cinq minute plus tard elle revient et m’enlève la crème et me met un baume sur ma vulve sur mon anus et commence à me masser


— Arrête, tu fais quoi ?


— ?a te plaît pas ?


— Arrête, je veux paaas ! !


— Je savais que t’était une petite salope, t’aime hein !


— Oh ! oui continue ! !


Aces mots elle descend son visage, et commence me lécher la chatte.


— Ohhhh ! ! OOOOuiii ! ! fait moi jouir ! ! !


— Dis-moi que tu es une salope.


— Je suis une vrai salope ! !


Elle enlève ses jeans et je constate qu’elle ne porte pas de culotte, et me dis :


— Je veux que tu me lèche.


Elle me renversa le siège comme pour me laver les cheveux et me plaça la tête sous son minou. Là je commençait à lui lécher sa chatte et son anus, elle qui dirigeait son bassin en avant ou en arrière, quand elle voulait je lui lèche un autre orifice. En me disant :


— Tu aime être soumise et qu’on te donne des ordres ?


— Oui, oui ! J’aime.


Après que l’ai faite jouir, elle se rhabilla et me laissa sur ma faim. Après m’avoir détachée, elle me dis de me rhabiller et de ne pas remettre mon string, puis elle m’ordonna de aller en ville avec le cul nu et de revenir après m’avoir fait bourrer par un mec et là elle me ferait jouir comme je le mérite, Car elle m’a aussi expliquée qu’elle adore lécher les chatte qui regorge de foutre.


Alors le cul a l’air sous ma jupe, je suis parti du salon de coiffure.....


La suite sera pour le premier numéro.

Diffuse en direct !
Regarder son live