Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 4 771 fois
  • 23 J'aime
  • 4 Commentaires

La Garçonnière

Chapitre 1

Travesti / Trans

La Garçonnière


C’est l’histoire d’un petit bout de paradis, un studio occupé par quatre amis d’enfance (Nico, ben, Xavier et moi). Une pièce majoritairement composée d’un écran plasma et d’un canapé. Le tout dans un style moderne, la cuisine quand à elle a l’aspect d’un bar, avec d’ailleurs plus d’alcools dans le frigidaire que de nourriture.


Ha y regarder de plus près c’est un joyeux bordel, des verres vides, des mégots de cigarette, des cartes Magics par terre, des shooter avec pour guise de dessous de verre des mangas (avec des hantais bien sûr), et un poster géant de Britney Spears. Bref un appartement de garçon. Mais il fallait bien l’entretenir un peu, alors nous avons eu l’idée des défis, le perdant du défi console était chargé de ménage pour l’année. Devinez qui a perdu…


Au bout d’une semaine j’ai lancé un contre défis pour annuler ma corvée. Bien sur ce n’était pas sans risque et le gage d’un contre défi ne voler pas en général très haut. Mais là ils avaient fait forts. Si je perdais je devrais faire le ménage déguisé en femme fatale. En général ce genre d’idée m’amuse mais devinez qui a reperdu…


Nico a piqué des affaires à sa sœur, et hop enfermé dans la salle de bain. Alors voyons voir : une robe rouge classique un peu sexy, un legging noir, bon passons, quoi un tanga rose bombons et un push up il pousse un peu. Mais bon bizarrement ça m’a un excité. J’enfile délicatement les vêtements, dis donc il a même pensé à une perruque rousse mi longue. Et en moins de temps qu’il en faut je me retrouve à m’amuser avec du maquillage. Soudain je regarde le miroir et c’est le choc, c’est que je suis bandante, j’en ai un début d’érection.


Je me décide à sortir, je suis ravie de l’effet que j’offre à mes amis qui en reste sans voix. Bon même si les blagues finissent pas fuser rapidement tout comme les pelotages de fesses. Je finis mon ménage tranquillement, puis vais rejoindre mes amis pour continuer la soirée normalement. Comme d’habitude, pizzas, consoles, débat sur Marvel et oups le film porno du soir.


Très mauvaise idée, je suis dans un canapé en femme fatal au milieu de 3 hommes en chaleur. Sans compter que ce film est diablement excitant. Je sens Nico se rapprocher et se coller puis c’est au tour de Xavier de me peloter discrètement, puis moins discrètement. Je le sens de moins en moins biens mais bizarrement je reste tactile et rouge d’excitation je me laisse faire. Sans m’en rendre compte ma main dérape vers l’entre-jambe de Xavier, il me faut bien trente secondes pour réalisais ce que je suis en train de faire.


Je n’oublierais jamais la manière dont il s’est penché vers moi et m’a susurrer « suce moi salope ». Alors sans réfléchir j’ai sortis fébrilement son sexe dur et fier devant moi, l’odeur m’a rendu folle. J’ai délicatement smacké son gland de ma bouche glossé avant de mettre quelques coûts de langue. Puis m’enhardissant ma lèvre a recouvert celui-ci et j’ai commencé des vas et viens sur la bite. C’était si bon.


Puis redressant la tête j’ai remarqué Ben et Nico en train de se masturber en me regardant. Ce spectacle m’a offert une formidable érection. Puis sans réfléchir mes mains aux vernis rouges carmin ont agrippé leurs queues et je les ai masturbées pendant que je suçais. Je devais ressembler à une vraie petite pute.


Puis sans me prévenir Xavier m’a enfoncé sa bite au fond de la gorge, manquant de m’étouffer, je l’ai sentie se raidir et un liquide chaud envahir les profondeurs de ma bouche, sans réfléchir j’ai avalé. Puis il s’est levé et est parti dans la cuisine pour revenir avec du beurre. Il s’est assis, s’est beurré la queue et m’a demandé d’un ton sans appel d’enlever mon legging et d’écarter mon tanga. Il m’a attrapé par les hanches et d’un coup sec empalé sur sa bite, j’ai poussé un cri à réveiller tout l’immeuble, j’étais en pleure. Et ces salauds de Ben et Nico n’ont rien trouvé de mieux que de venir me biffler. J’étais en feu ne sachant ni si je devais ressentir du plaisir ou de la douleur.


C’est alors qu’à peine après avoir commencé à me ramoner Xavier éjacula en moi, m’arrachant un gémissement de plaisirs au milieu de mes pleurs. Sans crier gare les deux autres m’éjaculèrent sur le visage, m’arrachant moi aussi une éjaculation dont le sperme atterrit sur un manga.


A peine la bite de Xavier sortit de mon cul que je m’effondrais au sol. Je venais de passer une soirée inoubliable et ce n’était que le commencement...


kiss


Diffuse en direct !
Regarder son live