Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 2 639 fois
  • 19 J'aime
  • 2 Commentaires

La Garçonnière

Chapitre 2

Travesti / Trans

La Garçonnière 2.


    Envie et honte, voilà comment je définirais mes pensées après la dernière soirée. La honte d’avoir couché avec mes amis d’enfances. L’envie de les sentir à nouveau en moi. Or si Ben et Nico semblent le regretter, ce n’est visiblement pas le cas de Xavier. Pas vraiment une surprise tant il a été actif ce soir-là.


La semaine suivante il a rapidement tenté de se rapprocher. Il m’a suffi d’observer son regard sur mon corps pour comprendre ses intentions. La semaine fut d’ailleurs assez drôle à observer ses manœuvres. Une allusion coquine par-ci, une main qui effleure discrètement mes fesses par-là. Le plus risible dans l’histoire, c’est que cela fonctionne. Mes envies sont de plus en plus fortes, plus il insiste dans son délire, plus je le désire.


Le pire c’est que la chance est avec lui. Nos deux autres colocataires étant invités à un tournoi de cartes pour le week end. Nous voilà seule et moi sur le point d’exploser, voilà qui devrait grandement lui faciliter la tâche. Pourtant le samedi fut totalement morne, aucune allusion, rien, une journée classique. Je n’arrivais pas à croire qu’il me jouait maintenant la distance.

Bref une journée bien longue. Il est vingt et une heure je vais prendre ma douche, déçue du déroulement de la journée, secrètement j’espérais qu’il me fasse céder. Hors ma surprise est totale en sortant de la salle de bain. Le voilà une bière à la main en train de regarder un film pornographique parodiant Alice de Résident Evil. Discrètement je prends une bière et le rejoint sue le canapé.


_ Tu as vu le porno que j’ai trouvé ? Sympas non ?

_ Oui, tu as toujours eu de talent pour ce genre de choses.

Long silence gênée.

_ Tu ne trouves pas Alice bandante ? J’ai toujours grave fantasmé sur elle. J’adore la voir sucer, mais je la trouve moins doué que toi.

Silence

_ Je suis sûr que tu l’envie, tu aimerais avoir un sexe en bouche ? Tu crois que je ne vois pas ton regard insistant sur ma bite?

Silence gênée, je suis totalement perdue.

_ Tu devrais aller dans ta chambre, j’ai une surprise pour toi, sur ton lit.


Sans un mot j’obéis à son injonction. Et bien il avait vraiment prévu son coup, il a réussi à me trouver un cosplay d’Alice. Je peux encore faire marche arrière, mais l’excitation est la plus forte. Je commence par enfiler l’ensemble noir qu’il m’a réservé en guise de sous-vêtements. Puis le mini-short noir accompagné de la robe rouge et enfin une paire de cuissarde noire. Ne manque plus qu’à me passer un peu de maquillages et enfiler la perruque rousse. Xavier a même réussis à pousser le vice jusqu’à inclure dans la panoplie un pistolet en plastique.


Je suis magnifique, et c’est toute tremblante que je vais retrouver Xavier. Il ne m’a pas attendu et a déjà commencé à se masturber lentement. Le seul mot qui arrive à sortir de sa bouche est « ho la salope », je vais le prendre pour un compliment. Et me voilà devant lui à lui faire un show lascif et sexy.


Puis il me propose de jouer à un jeu de rôle, je dois le capturer, lui un employé d’Umbrella Corporation. Lentement je marche à quatre pattes pour le rejoindre et saute sur ses genoux de façon câline. Lui susurre à l’oreille « capturé ». Quelle ne fut pas ma surprise de le voir effectuer une clé de bras, me plaquer sur le sol, et s’emparer du pistolet avec son autre main.


_ Ha ha, j’ai enfin capturé la célèbre Alice. dit-il tout en me braquant avec le pistolet.

_ Ce n’est pas drôle, tu me fais mal, lâche-moi !

Sans me prévenir il me tire une bille dans la jambe, mince c’était un pistolet à bille, ça fait horriblement mal.

_ Silence chienne, ou je te transforme en zombie, tu vas faire ce que je te demande. Pour voir si tu es capable d’être docile, suce mon flingue comme si il s’agissait de mon sexe.


Lentement et avec appréhension je m’exécute. Je me trouve ridicule, mais visiblement vu l’effet que je produis sur son érection, lui non. Malgré tout j’appréhende qu’une bille parte accidentellement. Devant mon manque d’implication il ne trouve aucune autre idée que de me biffler, pffu quel gamin.


Malgré tout, elle marque le signal de départ des choses sérieuses. L’odeur de son sexe me rend folle. Et c’est avec une vraie voracité que ma bouche va rechercher son gland. Je lui taille une pipe mémorable, ma langue s’active avec délicatesse sur sa verge. Ses râles de plaisir me font fondre. Puis lentement je sens son sexe se raidir sur ma langue et son sperme chaud et épais éclabousser ma bouche. Je me fais un devoir de l’avaler jusqu’à la dernière goutte.

_ Ha ha Alice, tu viens d’être contaminée par le virus, la seule solution et de reprendre une dose avant trente minutes.

Vraiment un gamin, il est encore dans son jeu. Mais j’ai compris le message, nous avons trente minute de baises sauvages devant nous. Et ce n’est pas pour me déplaire…


Lascivement je fais tomber mon short noir et tomber mon petit string. Puis avec souplesse je viens m’empaler sur son sexe. Bizarrement, depuis la dernière fois il n’a plus aucun problème à rentrer. Je pousse un cri de plaisir, puis lentement je commence à m’activer sur son sexe si désirable. Je sens mes fesses claquer contre ses couilles à chaque contact. Ses mains m’agrippent la poitrine et me la malaxent frénétiquement. Elles sont moites, il est en feu. Il me traite de tous les noms. Mes gémissements sont de plus en plus forts.


Puis sans me prévenir, il m’agrippe les bras et me balance en avant, sa bite toujours au fond de mon cul. Ma tête claque contre la table, puis lentement il me chevauche violemment, m’arrachant des cris de plaisir. Puis il enfonce son sexe au maximum avant de lâcher son sperme chaud au plus profond de moi. Et de se maintenir en position, essoufflé, son poids sur mon dos.

Visiblement je suis sauvée…


Bisous Kinky.

Diffuse en direct !
Regarder son live