Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 21 207 fois
  • 57 J'aime
  • 5 Commentaires

Gay d'un soir pour ma copine

Chapitre 1

Gay

Bonjour, chers lecteurs, chères lectrices.

Je m’appelle Jérôme. Je suis un jeune homme blond de 21 ans de carrure normale (1,75m pour 65kg) et vis avec ma copine Caroline, 21 ans aussi, depuis deux ans dans notre appartement. Nous sommes tous deux étudiants et travaillons à mi-temps dans une station service afin de payer nos études, nos familles nous donnant un peu d’argent pour nous aider à payer l’appartement et les factures.


Caroline et moi aimions beaucoup faire l’amour après une journée d’études et de travail car cela nous aidait à nous détendre. Cependant, au fur et à mesure des journées qui passaient, je sentais bien que la routine s’était installé dans notre couple et que nos ébats ne nous procuraient plus le même plaisir qu’auparavant. Nous avions bien sûr tenté de varier nos pratiques en changeant de position mais sans succès.


Un jour, Caroline me proposa une idée.


« Mon chéri! J’ai une petite idée qui va nous remonter le moral.


— Vas-y. Qu’est-ce que c’est?


— Eh bien, tu sais, les hommes, en général, aiment voir leurs copines ou épouses coucher avec une autre femme. Je me suis dit que l’on pourrait inverser la tendance. J’aimerais bien te voir coucher avec un mec.


— Quoi?! Mais, voyons, chérie. Tu sais bien que je ne suis pas gay. Je ne pourrai jamais.


— Mais si, tu y arriveras. J’ai confiance en toi et je sais que tu ne me feras jamais de mal mais j’aimerais vraiment te voir avec un gars. Fais-le pour moi. S’il te plaît.


— Je n’y arriverai pas.


— Mais si. Bon, on va faire comme ça. Pour t’aider, je vais me mettre en petite culotte lorsque je vais vous voir faire. Tu ne te concentreras que sur moi. Comme ça, tu ne te rendras pas compte que tu es avec un gars. Qu’est-ce que t’en dis?


— Bon, puisque tu tiens tant que ça à me voir avec un mec, je vais le faire. Mais uniquement par amour pour toi.


— Merci, mon amour!


— N’oublie pas ta tenue...


— Ne t’inquiète pas. Je m’occupe de tout...»


Ma copine composa ensuite un numéro sur son portable. L’échange ne dura que quelques secondes.


« Oui, il est d’accord.


— ...


— Ça a été dur mais il a accepté. Passe chez nous dans une heure. Ok. À plus.


— ...»


Je regardai ensuite ma copine d’un œil interloqué, voulant savoir qui elle avait appelé. Caroline mit un doigt sur ses lèvres et me susurra le mot "surprise". Elle partit ensuite se préparer pour la soirée.


Quelques minutes plus tard, elle revint en petite culotte dans le salon, parfumée au Chanel 5. Elle s’assit sur le canapé et m’invita à la rejoindre en attendant l’arrivée de notre "mystérieux" invité. Assis à ses côtés sur le canapé, je lui saisis un sein et le massai avec énergie puis en mis le téton en bouche, suçant avidement la jolie poitrine de ma copine.


Alors que j’allais retirer la petite culotte de Caroline, on sonna à la porte. Ma copine vérifia par le trou de la serrure pour voir de qui il s’agissait et ouvrit la porte. Une voix masculine quelque peu efféminée salua ma copine et la complimenta poliment sur son physique. Ma copine rit et invita l’homme à entrer.


En le voyant, je pus constater qu’il avait l’image-type que je me faisais du gay. De taille moyenne, mince, de longs cheveux lui tombant jusqu’aux épaules et des traits fins, presque féminins. Il se présenta sous le nom de Patrick comme un ami de Caroline. Je me présentai également à lui en lui serrant poliment la main.


Caroline s’assit sur le canapé et mit de la musique, nous faisant ainsi signe de commencer à "jouer".

Dès les premières notes, Patrick commença à me caresser le torse et le dos tandis que, placée face à moi comme prévu, Caroline commençait à se caresser la poitrine afin de m’aider à me sentir plus à l’aise.


Pendant que je matais ma copine me faire son show, Patrick déboutonna ma chemise. Ne voulant pas décevoir ma copine, j’en fis de même avec la sienne. Tous deux torse nu, Patrick et moi commençâmes à danser dans les bras l’un de l’autre, Patrick guidant la danse sous l’œil satisfait de ma copine qui continuait de jouer avec ses seins pour m’encourager.


La main de Patrick s’aventura sur mon pantalon, caressant au passage l’érection que le petit jeu de Caroline avait provoqué à travers le tissu avant de le faire descendre au niveau de mes chevilles, ne me laissant plus que mon boxer pour dissimuler ma nudité.


Patrick retira lui-même son pantalon et se colla à moi, faisant nos sexes se toucher à travers nos sous-vêtements. Lorsqu’il eut trouvé un bon contact avec mon sexe, Patrick ondula des hanches, frottant son sexe dur contre le mien.


En face de moi, Caroline se délectait du spectacle et se masturbait à travers sa petite culotte qu’elle baissait parfois au niveau de ses cuisses, m’exhibant sa chatte mouillée par la cyprine, signe de son excitation.


Dans un court baiser sur la bouche, Patrick m’ôta mon boxer, dévoilant ma nudité. Mon partenaire s’agenouilla doucement à mes pieds puis il commença à me sucer le gland en malaxant mes testicules.


Ma copine passa sa langue sur ses lèvres en me regardant d’un air coquin. Elle avait retiré sa petite culotte et la vue de sa chatte soigneusement entretenue m’excitait au plus haut point.


Patrick poursuivit sa fellation le long de mon sexe dur. Sa langue tournoyant sur mon gland me fit d’abord ressentir un sensation de malaise puis, m’habituant peu à peu à cette bouche masculine sur ma queue, je commençai à éprouver de l’excitation.


Patrick remonta le long de mon sexe et le fit sortir de sa bouche. Il retira ensuite son caleçon et se mit dos à moi, son cul tourné vers moi.


Comprenant le message, j’approchai ma bite de son orifice sous le regard excité de Caroline et m’y enfonçai lentement autant par appréhension que par souci de ne pas lui faire mal.


Patrick ne manifestant aucun signe de douleur, j’accélérai progressivement le rythme de mes va et vient. Mon partenaire ronronna de plaisir tandis que ma copine se caressait en me regardant sodomiser son ami.


Après quelques va et vient, le show de Caroline aidant, je sentis le sperme monter en moi. Je voulus me retirer de Patrick pour jouir quelque part sur son corps afin qu’il puisse s’essuyer après mais ma copine me fit signe de jouir en lui en m’expliquant par petits gestes que cela lui ferait plus plaisir.


Je continuai donc de pilonner Patrick jusqu’à la jouissance. Dans un râle de plaisir, j’éjaculai dans le cul de Patrick pour le plaisir le plus manifeste de celui-ci.


Après que je me sois retiré de lui, Patrick se rhabilla et nous remercia pour la soirée que nous lui avions fait vivre. Il nous salua tous les deux d’une bise sur la joue et s’en alla. Ma copine se leva du canapé et me prit dans ses bras.


« Merci, mon chéri. Je t’aime.


— Je t’aime aussi.»


Sur ces derniers mots d’amour, je soulevai Caroline de terre et la portai jusqu’à notre chambre où nous goûtâmes au plaisir de nous retrouver l’un l’autre.

Diffuse en direct !
Regarder son live