Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 56 270 fois
  • 182 J'aime
  • 21 Commentaires

Gayming

Chapitre 1

Mon meilleur ami

Gay

Bonjour à tous, l’histoire que je vais vous raconter est une histoire vraie qui a débuté le vendredi 27 décembre 2019, journée de la fête de mon meilleur ami. À titre informatif, l’aventure est toujours en progrès en date d’aujourd’hui. Les chapitres seront donc ajoutés suite au déroulement dans la vraie vie. Les noms ont été changés pour un minimum d’intimité.


Voici le préambule qui explique toutes les personnes impliquées.


Je m’appelle Francis, j’ai 18 ans, je suis un jeune homme aux cheveux bruns, yeux bruns, un maigre 140 livres pour 5 pieds 6 pouces. Je vis au Québec dans une petite municipalité de 2000 habitants. Côté attirance sexuelle, je croyais être seulement hétéro jusqu’à ce que tout se chamboule. Malgré mes tentatives passées, mon physique ne me permet pas vraiment de séduire des femmes qui cherchent des hommes beaucoup plus masculins que moi. Si bien que je suis toujours vierge et condamné au porno.


Il y a mon meilleur ami avec qui je suis très proche depuis nos 10 ans. J’ai grandi avec lui, il n’y a pratiquement aucune pudeur entre nous. Être en boxer l’un devant l’autre, dormir dans le même lit et même prendre notre douche ensemble sont monnaie courante. Jeremy, qui a eu 20 ans le 27 décembre, est l’antipode de moi. Un grand homme de 6 pieds 1 pouce, 200 livres, aux cheveux bruns et yeux bleus. Il est très musclé et découpé au couteau. Ses abdominaux et ses pectoraux feraient mouiller n’importe quelle fille et feraient également bander le plus straight des hommes. En plus, pour avoir déjà eu l’occasion de voir son sexe au repos, environ 15 centimètres, je peux me douter qu’il devient tout un monstre une fois excité. Côté relation, disons qu’il n’a eu aucun problème. Il est en couple avec la fille la plus populaire de notre école, la belle Justine. Une jeune rousse de 18 ans avec de beaux seins et un cul à en faire baver.


Bref, le fantasme de tous les jeunes hommes de notre école.


Dans les prochains chapitres, vous allez également entendre parler de David et Jason qui complètent notre quatuor amical. Je vous les décrirai au moment venu. D’ici là, bonne lecture, et j’espère que vous vous régalerez autant que moi. ;)


Il était 16h00, j’étais tranquille dans mon appartement, à jouer à Call of Duty sur mon Xbox. Je devais bientôt me préparer pour aller chez Jason, endroit où nous avions prévu un petit souper pour fêter Jeremy. Tout à coup, la sonnette d’entrée retentit. Je me dirige donc vers la porte d’entrée pour aller ouvrir. C’était Jeremy. Il avait l’air complètement abattu. Je m’empresse de le faire rentrer et je lui dis de s’asseoir sur le canapé. Je me dirige vers mon réfrigérateur, récupère deux bières et retourne vers lui. Je lui en tends une et lui demande qu’est-ce qu’il y a.


— Justine m’a laissé... Elle disait qu’elle ne m’aime plus, qu’elle veut découvrir le monde... La journée de ma fête... Après ce qu’elle m’avait réservé pour notre journée, je peux pas y croire...

— Wow, je ne sais pas quoi dire... Je l’avais pas vu venir... Est-ce que je peux faire quelque chose pour toi mec...

— Annulée la soirée, je préfère passer la soirée juste avec toi, ça va me faire du bien.


Je m’empresse donc de saisir mon téléphone et avise les gars sur le groupe de discussion. Les deux comprennent la situation.


— Tiens, c’est fait. Qu’est-ce que tu veux faire ?

— Juste jouer au xbox et boire de la bière.


Sur ces mots, je me lève, récupère la caisse de bière et ma deuxième manette. Je lui donne la manette et pose la caisse contenant 10 bières sur la table du salon. Je m’installe à ses côtés et nous débutons une partie, puis une autre. Il ne parle pas beaucoup et semble perdu dans ses pensées.


— Hey, mec... qu’est-ce qui va pas, tu parles pas.

— Rien, c’est surtout le fait qu’elle m’avait préparé une journée de sexe intense et que là, j’en suis privé... Ça fait doublement mal... Surtout que j’avais vraiment envie de me faire sucer aujourd’hui.

— Ouin, je comprends... laisse-toi du temps, et pour le sexe, t’inquiète, tu peux te pogner tout ce qui existe.



Il fit un petit sourire. Les parties s’enchaînaient et les bières commençaient à s’entasser sur la table. Pour ma part, je me demandais comment aider mon meilleur ami. Alors que ça faisait deux heures qu’on jouait au Xbox, que l’alcool commençait à m’affecter, mon envie sexuelle montait en flèche. J’eus une idée.


— Hey, j’ai une idée.

— Je t’écoute !

— Bien, comme tu disais que tu avais envie de sexe et que je commence à avoir une envie de me masturber, on pourrait se mettre un porno et se soulager. De toute façon, on s’est déjà vu à poil.

— Certain, j’étais sur le bord d’aller aux toilettes tellement j’ai envie de me vider. (dit-il en riant)


J’ouvre donc une page internet sur mon xbox et débutons nos recherches. Nous arrêtons rapidement notre choix sur une vidéo d’une jeune femme de 18-19 ans, qui selon le titre, s’occupait de la queue de son demi-frère pendant qu’il jouait au Xbox.


La vidéo débute tranquillement, la jeune femme arrive dans la chambre de son demi-frère, habillée d’un minishort en jean et d’une brassière sport. Lui n’est vêtu que d’un boxer lousse. Il commence à se taquiner pour éventuellement que la fille trébuche et se retrouve à genoux. Elle constate alors que son demi-frère a une semi-érection. Elle commence alors à passer sa main sur le boxer. Il tente de la repousser, mais sans succès. Cette salope a trop faim. Rapidement, elle a la queue de son frère en main.


À ce moment, je dévie le regard, Jeremy est rendu complètement nu et commence à caresser son sexe en érection. Ce monstre fait au moins 22 centimètres. Malgré la différence de taille, je me déshabille et commence à m’astiquer mon petit 13 centimètres. Je ne regarde plus le film, je suis fixé sur le sexe de mon meilleur ami. Il finit par le remarquer.


— Le film est en avant. (dit-il en riant)

— Désoler, heu je m’attendais pas qu’elle soit si grosse... Je l’avais déjà vu au repos, mais elle est monstrueusement grosse !

— Haha ! merci. C’est vrai que je suis gâté par la nature. Ça te dit de toucher ? J’aimerais bien me vider sans avoir à faire d’effort. Ça me ferait du bien.


Je ne savais pas trop quoi répondre. Par contre, ma main droite se dirige involontairement vers son sexe. Tranquillement, je glisse ma main sur sa cuisse, agrippe quelques secondes ses couilles avant d’entourer son sexe. Un soupir s’échappe de lui. Sa tête tombe vers l’arrière et ses yeux se ferment. Tranquillement, je commence un mouvement de va-et-vient. La sensation de son pénis qui glisse dans ma main est agréable. Comme j’ai vu souvent dans les films, je me place au-dessus de sa queue et laisse tomber de la bave sur sa queue, histoire de bien lubrifier le tout. Ses soupirs s’accélèrent au rythme de mes mouvements. Ma main gauche a laissé tomber mon sexe et se promène sur le torse de mon meilleur ami. Mon excitation est super élevée. Je détourne ma tête de son corps et regarde le film. La jeune salope est à pomper, en gorge profonde le sexe de son demi-frère.


Ni une ni deux, je me laisse glisser vers le sol et me retrouve entre les jambes de Jeremy. J’avance mon visage vers son entrejambe. Je peux le sentir. La bave tantôt déposée me revient par petites gouttelettes au visage. Je sors la langue et la dépose sur ses couilles fraîchement rasées. Je liche en montant vers son sexe. Je commence à licher chaque centimètre jusqu’à ce que j’arrive au sommet. Je prends une pose, liche son gland comme si c’était une glace. Le goût des délicieux ! j’en veux plus !


J’ouvre grand la bouche et enfonce ce morceau de chair, chaud et délicieux dans ma bouche au plus profond de ma gorge. Ses soupirs se transforment en râlement. Je ferme mes lèvres au tour et commence à pratiquer ce que je vois dans les films depuis fort longtemps. La main de Jeremy vient se poser derrière ma tête et il commence à forcer ma gorge avec plus en plus de force. Les larmes coulent sur mes joues, la bave tombe au sol et je tente aussi bien que possible de contrôler mon "gag-reflex". Il semble complètement hors de lui et m’utilise tel un vulgaire jouet. Étrangement, j’y prends mon pied sans même me toucher. Puis d’un bon, il se lève, agrippe fermement ma tête avec ses deux mains et accélère ses coups. Je manque d’air, mais je le laisse continuer. Sans prévenir, je sens un liquide chaud se déverser dans ma gorge. Un râle de plaisir est relâché par mon meilleur ami devenu mon maître.


Sur les genoux, devant mon meilleur ami, ma bouche est remplie de sperme, ma tête toujours entre ses mains, il retire tranquillement sa queue. Il me regarde d’un air autoritaire.


— Montre-moi le sperme et avale tout.


Je lui obéis et déguste son nectar qui est finalement très délicieux. À suivre...

Diffuse en direct !
Regarder son live