Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 8 052 fois
  • 32 J'aime
  • 4 Commentaires

Gayming

Chapitre 4

déménagement (partie 2)

Gay
32
5

Ajout de personne impliquée dans l’histoire : Dans un but de vous rendre les prochaines scènes plus faciles à visualiser, voici la description physique de David (19 ans, 5 pieds 10 pouces, 170lbs, de bonnes épaules larges, mais le reste du corps dans la norme, des yeux et cheveux bruns) et Jason (21 ans, 5 pieds 8 pouces, 175 livres, des abdominaux d’acier, cheveux noirs, yeux bruns, un vrai Jeremy miniature). Maintenant, reprenons où nous en étions. Bonne lecture.


Je referme la porte de la salle de bain à l’instant où celle de l’entrée s’ouvre. Je peux entendre Jeremy inviter Jason et David entrer. Ils proposent même de faire du café. (Je suppose une légère pointe d’humour à mon égard).


Je cesse d’écouter la conversation pour me regarder dans le miroir. Je suis dans un sale état. Ma bave a coulé de ma bouche jusqu’à mes cheveux. Mes yeux sont gonflés dus aux larmes que j’ai sécrétées lors de ma gorge profonde. Le sperme ! Seigneur, il y en a partout ! Des résidus sur le bord de mes lèvres, sur le menton, près de mes yeux et même dans mes cheveux. Quel bordel !


J’entreprends une opération nettoyage du mieux que je peux. Je brosse mes dents, retire tout ce sperme de mon visage, me peigne les cheveux et voilà le travail. Je sors de la salle de bain comme si de rien n’était. Je dis bonjour aux gars. Nous sommes tous prêts à quitter. Ainsi notre journée de déménagement débute.


Durant la journée, tout se passe normalement. Personne ne pourrait se douter qu’il y a seulement quelques heures, je suçais le pénis de mon meilleur ami comme si ma vie en dépendait.


Vers 18h00, tout était terminé. Le camion était de retour au concessionnaire, les meubles de Jeremy étaient dans la deuxième chambre, et nous étions tous assis à table à déguster une pizza. Moi et Jeremy d’un côté, et David et Jason de l’autre. La bière nous accompagnait bien évidemment. Rapidement, les bouteilles vides s’entassaient sur la table. Les conversations devenaient de plus en plus osées. Les trois se racontaient leurs aventures sexuelles. Pour ma part, je ne disais rien, car, j’étais toujours vierge et sans expérience, du moins c’est ce que je devais faire croire à Jason et David.


Puis Jeremy se mit à raconter une histoire qui me semblait très familière. Il racontait comment un beau matin, une petite pute, qui lui apportait un café, s’était mise à genoux devant lui, à la simple vu de son sexe et l’avait sucé puis accepté une gorge profonde avant d’avaler tout son sperme. J’étais bandé à l’entendre. Tellement déconcentré que j’ai échappé ma bière au sol. De la vitre et du houblon partout au sol.


J’ai donc passé sous la table pour ramasser le tout. Alors que je ramassais mon dégât, Jeremy me surprit une fois de plus par son audace. Il avait sorti son sexe et se masturbait depuis je ne sais pas quand. J’étais captivé, la chaleur montait à mon visage. Craintif de me faire prendre, je reviens vite à moi et finis de ramasser le tout avant de me relever.


Lorsque je suis sorti de sous la table, David me fit remarquer que j’étais rouge. J’ai rapidement donné comme prétexte la température de la pièce. Ni vu ni connu. Jeremy me regardait avec un sourire en coin, visiblement content de ce qu’il venait de créer chez moi.


La conversation reprit de plus belle. Pour ma part, je ne pensais qu’à la queue de mon meilleur ami. J’avais tellement hâte d’être seul avec lui. Je voyais le bras droit de Jeremy faire de lents mouvements. Je pouvais très bien imaginer qu’est-ce qu’il faisait. Vers 19h30, Jason dut partir, car il devait aller se préparer pour son quart de travail de nuit. Il quitte.


David : Je vais au numéro 2 et je vous reviens. Après, on se fait quelques parties de Call of duty ?


Jeremy et moi approuvons son idée. David se dirige vers les toilettes et ferme la porte. Jeremy se lève de table et se dirige vers le meuble de télévision pour sortir les deux manettes. Il prend place sur le divan et met en fonction le Xbox. Moi, je le suis tranquillement, toujours obsédé par lui et plus désireux que jamais d’avoir son sexe. J’arrive au divan, mes yeux sont rivés sur son entrejambe. Il le remarque, mais ne dit rien. Je ne pense plus. J’en oublie la présence de quelqu’un d’autre dans mon appartement.


Je me place à genoux et marche, à quatre pattes, jusqu’à Jeremy. J’arrive à son entrejambe, il ne me regarde même pas. Ses deux mains tiennent la manette de Xbox au-dessus de ma tête et il s’apprête à lancer une partie. Je détache son bouton de son jean, le visage appuyé plus bas, au niveau de sa bosse. Cette bosse commence à devenir de plus en plus imposante. Quelques instants plus tard, c’est au tour de la fermeture éclair de céder. Je baisse son jean à mi-cuisse. Je commence à licher son boxer blanc. Rapidement, il est mouillé au complet. Je vois clairement son sexe en pleine érection. D’une main agile et rapidement, je tire l’élastique pour en sortir le beau morceau de chair fièrement dressé. Je commence à le masturber. J’entends Jeremy qui soupire légèrement, mais il demeure concentré sur sa partie. Finalement, je comble mon désir. J’ouvre la bouche et débute une fellation en douceur. Après quelques lents va-et-vient, je passe à la vitesse supérieure. Je fais ce qu’il aime.


Une gorge profonde. Cette fois, il cède. La manette tombe sur le divan et ses mains se posent sur ma tête. Son bassin se met de la partie et s’active. Sa queue vient se loger de plus en plus profondément. Des bruits de succion sont de plus en plus audibles. À ce moment, j’entends le bruit particulier de la chasse d’eau. Je tente alors de me dégager pour éviter qu’on se fasse prendre. Rien à faire, Jeremy semble dans un monde parallèle. Il me baise la gorge comme jamais. J’entends la porte de la salle de bain ouvrir alors que je suis toujours prisonnier des mains de mon meilleur ami. Un puissant coup de bassin, combiné au maintien de ma tête appuyée contre son ventre, et je sens le liquide chaud se déverser dans ma gorge.


David : What... The..... fuckk........


À suivre...

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder