Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 42 793 fois
  • 89 J'aime
  • 3 Commentaires

Ma gentille maman

Chapitre 1

Inceste

Ma mère s’appelle Aurélia, elle à 45 ans et est très belle, mariée depuis 22 ans avec Marc mon père, 55 ans, il est artisan routier et fait des transports entre le Portugal et la France, il n’est pas souvent là.


Ma mère s’occupe de la comptabilité et de trouver du fret, pour décharger mon père de l’administration. Il a équipé son camion d’un localisateur GPS, afin que l’on sache toujours ou il est, non pas pour le surveiller mais surtout pour que l’on soit toujours un peu avec lui.

Je m’appelle Antoine et j’ai 17 ans je suis au lycée et vais passer mon bac français au mois de Juin.

Aujourd’hui, notre prof de physique est absent et je rentre à la maison vers 14heures30, je passe au bureau pour faire une bise à ma mère, avant de regagner ma chambre pour travailler.


Le bureau est vide et je parcours les pièces de la maison. Je trouve ma mère en train de dormir dans sa chambre, à moitié nu, sans faire de bruit je m’approche d’elle pour lui faire une bise sans la réveiller.

En m’approchant, je la vois, les jambes écartées avec un vibromasseur à moitié enfoncé en elle et elle s’était endormie après avoir jouie (le vibromasseur était encore tout mouillé).


Je pris le gode en main et très doucement, pour ne pas la réveiller, je le rentrais un peu plus en elle, j’accélérais le mouvement et sentis le ventre de ma mère réagir à chaque mouvement, je surveillais ses yeux afin de m’assurer qu’elle dormait toujours.


Tout en dormant, par gode interposé, je lui faisais l’amour. De mon côté je bandais très fort, puis dans son sommeil elle me dit: « viens en moi mon amour ». Toujours les yeux fermés, elle passa la main sur mon pantalon et ouvrit ma braguette pour libérer ma queue, puis ouvrant les yeux (elle ne dormait pas et s’était aperçût que s’était son fils qui lui faisait l’amour). Elle me serra contre elle et tout en la masturbant avec le gode, elle commençât à me branler.


Il ne fallut pas beaucoup de temps pour que tout les deux nous jouissions ensemble, elle m’embrassât longuement en me disant que je suis son amour, que mon père ne s’occupait plus beaucoup d’elle et qu’elle avait acheté le vibromasseur sur Internet pour ne pas avoir à prendre un amant, mais elle veut bien que je sois son amant, si son père ne l’apprend pas, que si je veux, nous passerons toutes nos nuits ensemble quand il n’est pas là et me demande si j’ai du travail pour demain et qu’il faut le faire de suite, parce que, ce soir, nous nous coucherons de bonne heure.


Je retourne dans ma chambre, et me mis à faire mes devoirs. De son coté, elle se leva, pris une douche et retourna dans le bureau continuer son travail.


En fin d’après midi, nous nous retrouvons, mes devoirs terminés et elle était, dans la cuisine, en train de préparer le dîner. J’arrivais derrière elle et l’enserrais dans mes bras en lui disant à l’oreille; « Je t’aime ».

Le dîner se passa en se regardant dans les yeux avec une lueur dans ceux ci qui n’aurait put tromper personne. Nous fîmes la vaisselle très rapidement et après avoir jeté un œil sur le GPS et comme il était encore qu’à la moitié de l’Espagne, nous avions deux nuits devant nous.


Nous téléphonons à mon père pour lui souhaiter une bonne nuit, il s’est arrêté sur un parking pour dormir un peu dans la couchette et me dit de prendre bien soin de ma mère, je lui réponds que je veille sur elle et qu’il peut dormir tranquille.


Ma mère me prit la main et m’entraînât dans sa chambre et sans plus attendre nous étions nus l’un contre l’autre, nos mains parcoururent nos corps et maman était déjà toute trempée, elle me demanda de l’embrasser entre ses cuisses pour assécher sa chatte, ce que je fis sans demander mon reste, au lieu de l’assécher, elle se mit a mouiller de plus en plus et m’envoya dans la bouche une giclée de cyprine, que j’avalais jusqu’à la dernière goutte. Elle avait prit mon sexe dans sa bouche et me suça jusqu’à que j’éjacule dans sa bouche. Après lui avoir fait l’amour, elle me demandât de la sodomiser car son mari n’aimait pas ça et qu’elle en avait envie, je lui léchais donc le trou du cul pour humecter celui-ci, afin que ma queue puisse mieux entrer. Au bout de quelques moments, elle appréciait tellement, qu’elle me demandât d’aller plus loin et plus fort en elle, ce que je fis jusqu’à la jouissance réciproque.


Nous recommençâmes jusqu’à épuisement. Je m’allongeais sur le ventre, pour reprendre un peu de force et ma mère, armé de son vibromasseur, me l’enfonçât dans mon cul en me disant:« Tu vas sentir comment ça fait ».

Un peu mal au début, mais il rentra sans grande difficulté par la suite, je me remis à bander et me masturbas devant ma mère et elle prit tout mon sperme dans la bouche quand j’éjaculai.


Fatigués, nous dormîmes jusqu’au matin dans les bras l’un de l’autre.


Je rejoins ma mère dans la cuisine pour le petit déjeuner et l’embrasse sur la bouche, je me préparai pour aller au lycée et quand je partis elle m’enlaça dans ses bras et me dit rentre vite à ce soir.


La nuit suivante, se passa à peu prés comme la nuit dernière, mais au matin, on savait que papa rentrai aujourd’hui et on pensa l’un et l’autre:« Vivement Lundi qu’il reparte pour une semaine ».


Tout les soirs, nous surveillons sur la GPS où est papa, afin qu’il ne nous surprenne pas ensemble et nous lui téléphonons pour lui souhaiter une bonne nuit ou une bonne route et il me dit: « Prends bien soin de ta mère ».


Maman, je t’aime.

Diffuse en direct !
Regarder son live