Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 3 056 fois
  • 11 J'aime
  • 0 Commentaire

Gille + Huguette

Chapitre 1

Avec plusieurs femmes

Je suis occupé dans l’étude. Je suis notaire en ville. Ma clientèle est bien friquée. Je travaille en bas de chez moi. Des fois mon assistante, du genre coincée me passe ma femme qui appelle depuis l’appartement au dessus. L’après midi, vers 17 heures je peux aller la voir. Souvent ce n’est que pour une bricole, des fois c’est plus chaud.

Elle attend dans la chambre, nue sur le lit avec ses compagnons de solitude : deux godes que nous avons choisis ensemble dans une autre ville à cause du quand dira-t-on. Je la regarde en la laissant à ses jeux. Souvent je succombe moi aussi. Mais là, hier j’étais en dessous de ce que je pouvais imaginer. Elle n’était pas seule, sa copine de toujours était là, nue elle aussi. Je ne la connaissais pas trop : je la regardais avec intérêt. A peine plus grande qu’Huguette, la copine Gille a une paire de miche comme j’aime : pas trop gros pas tombant pour un sou. Sa taille donne envie d’en faire le tour avec les mains. Dans mon imaginaire, je la voyais le sexe rasé : erreur de ma part, elle est poilue et ça lui va plutôt bien. Comme Huguette.

J’allais vers elles pour les caresser, les dorloter et les baiser surtout la nouvelle. J’en suis empêché par ma femme qui se réserve le droit de branler sa copine Elle m’avait dit, il y a longtemps que quand elle était jeune, elle s’amusait avec cette copine à se masturber mutuellement. Tant pis, même si elles ne veulent pas, je me mets nu pour les regarder. C’est vrai qu’elles sont excitantes toutes les deux sur le lit. Pourtant chacune prend un gode pour elle-même. C’est Huguette qui montre l’exemple en mettant sur la motte le bout du gode. Elle le fait glisser lentement vers et dans sa fente.

Je vois ses lèvres d’ouvrir lentement selon le mouvement de la main qui revient parallèle au corps. Sans forcer le gode la pénètre doucement. Ses yeux se ferment pendant qu’elle se baise. Gille la regarde avec curiosité. Sa main droite se dirige vers ses cuisses. Elle en caresse le dessus avant d’aller entre elles. Elle se caresse doucement le bouton toujours en regardant faire le gode dans le sexe de son amie d’enfance. Je remarque que les tétons des deux femmes ont pris de l’ampleur, signe de leur excitation.

Je prends ma bite dans la main droite. Je me caresse aussi, comme elles. Mais j’ai trop envie de l’une d’elles. Je ne vais pas demander qui veut pas queue. J’ai envie dans l’immédiat du corps de Gille. Elle est pile à mon goût. Si je peux, après elle je baiserais ma femme.

Je suis tout près de Gille qui me regarde en souriant. Elle regarde surtout ma pine et ma main dessus. Je la lui tends sous les yeux enfin ouverts de ma femme. Mon sexe change de main. Gille le prend dans sa main. Elle me branle au moins aussi bien qu’Huguette. La voilà qui se soulève à peine sur les fesses : elle me prend dans la bouche. Sa langue est parfaite pour lécher, ses lèvres me pompent avec métier. Mon pubis est tendu vers sa bouche, mes mains sur les hanches, je me laisse faire comme un pacha. En plus tout ça sous les regards de ma femme qui accélère sa masturbation, ce que je ne perds pas moi non plus.

Je me retiens pour ne pas jouir. Gille sait fort bien le moment où je vais partir : elle arrête juste avant. Dommage. Gille se tourne vers Huguette. Elle lui prend le gode. Je pense qu’elle va la branler. J’ai raison en un point elle la branle, pas au même endroit. Elle lui met le gode dans le cul. Huguette aime bien se faire enculer, elle fait plus qu’accepter la fausse queue. Elle ouvre ses fesses le plus possible comme elle fait avec moi. Gille est penchée sur le coté gauche. Je vois d’elle ses fesses. J’y passe ma main pour aller chatouiller son anus. Je sens ma queue se balader de droite à gauche selon mes mouvements : j’en bande encore plus. Huguette laisse passer la main de Gille sous ses cuisses, offrant ainsi son abricot entre ses cuisses largement écartées. Elle n’est pas montrable, mais excitante à qui la voit. Elle fait de l’effet à son amie qui se retourne pour être en position de la sucer et de se faire sucer par Huguette.

Les voilà en 69, un 69 particulier puisque ma femme se fait enculer en même temps. Je peux m’approcher du couple de tribade. J’aperçois le bout du nez de ma femme entre les cuisses de Gille. Il me semble qu’elle me sourit. Je vais lui donner mes couilles à lécher.

Je viens sur Gille, lui écarte les jambes un peu plus, ma queue passe vers son trou principal. Il est mouillé, presque trop. Je suis bien en entrant pour la première fois dans ce con. Comme prévue ma femme me lèche les parties. Notre trio marche bien. Je coulisse dans le sexe de son amante. Elles jouissent avant moi. Je sens les crispations du sexe de Gille autour de ma queue.

Les deux femmes se détendent. Je peux câliner ma femme maintenant aidée encore par Gille. Nous la partageons : j’embrasse les seins, pendant que Gille lui baise la bouche. Ma main est sur la moule d’Huguette. Je caresse doucement le sexe. Elle le remue pour que je lui donne du plaisir. En la branlant je sens qu’une main de Gille vient sur le cul. Elle y entre pour lui masturber l’anus. Les mouvements se coordonnent avec les miens, et ma femme jouit en criant.

Je reste avec ma queue qui a des mouvements incontrôlés. De haut en bas. Je croyais ma femme hors course et pourtant c’est elle qui prend ma queue dans sa main pour me caresser. Qu’elle douceur, quel plaisir donné. C’est bien meilleur que quand je me branle. Sa copine est de la partie, elle me caresse les couilles puis s’égare entre mes fesses. Je les écarte pour laisser le passage. Elle trouve le chemin de l’anus. Que de nouveaux plaisir avec ses deux mains sur moi, celle qui me masturbe, celle qui entre dans le cul. Elles m’excitent encore plus quand elles s’embrassent longuement sur la bouche pendant qu’elles me donnent ce plaisir immense qui me fait gicler sur le visage de ma femme.

Je pense en aparté que si ma collaboratrice de l’étude me voyait elle aurait peut être envie de ma femme. Qui sait, pourquoi ne pas le lui proposer. Je vais la faire venir par un simple coup de fil. A voir pour la prochaine fois.

Diffuse en direct !
Regarder son live