Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 12 112 fois
  • 25 J'aime
  • 0 Commentaire

Godes ceintures entre femmes

Chapitre 2

Lesbienne

DE NOUVELLES AMIES


Cela faisait déjà une semaine que nous étions arrivée dans notre appartement pour nos vacances. Sonia et moi avions déjà bien profité de ces quelques jours pour passer des moments très agréables.

Aujourd’hui, nous avions décidé de ne pas aller à la plage et nous avions préféré profiter de la piscine réservée à tous les locataires de l’appartement. Il s’agissait d’une belle petite piscine en forme d’anneau. Au milieu de celle-ci, il y avait une sorte de petite île avec quelques plantes ainsi qu’une sorte de cascade servant de douche. Pour s’y rendre sans se mouiller, il y avait une sorte de petit pont qui surplombait l’eau du bassin.

Après nous être rincées sous la cascade, nous nous sommes jetées à l’eau pour jouer quelques peu avec une balle avant de nous allonger sur les transats situés sur l’îlot. La piscine attirait beaucoup de personnes à cette heure, le soleil était très chaleureux depuis notre arrivée... Il faisait une chaleur difficilement supportable. Tout d’un coup, un responsable de la piscine se dirigea près de nous et commença à s’énerver méchamment sur une dame assise sur notre gauche :

— Madame, vous savez très bien que cette piscine est privée. Vous n’avez pas l’autorisation de venir ici. Un client nous a averti de votre présence et m’a demandé de vous faire quitter les lieux au plus vite. Je vous conseille de me suivre sans discuter.

La femme ne savait pas trop quoi répondre et elle semblait très embarrassée.

C’est alors que je pris sa défense :

— Excusez moi Monsieur, mais il doit y avoir une erreur. Cette dame est notre amie et elle a autant le droit d’être ici que vous car je l’ai invitée à passer la journée avec nous. Dites à votre client qu’il ferait mieux de s’occuper de ses affaires au lieu d’importuner les amis des locataires où je vais devoir contacter votre supérieur.

— Je suis désolé Madame, je croyais vraiment que votre amie n’avait rien à faire ici. Je vais faire le nécessaire pour éviter que vous soyez dérangées à nouveau.

Le responsable s’éloigna alors rapidement d’un air mécontent. Mécontent car il devait bien se douter que je ne connaissais pas cette femme...

Une fois celui-ci hors de vue, la femme nous remercia vivement. Elle se prénommait Nadia. Elle était de type méditerranéen. Elle mesurait environ 1m65, elle avait de longs cheveux noirs bouclés et elle devait avoir environ 20 ans. Ces yeux étaient bruns et sa peau était très bronzée. Elle portait un bikini très léger avec simplement un petit triangle doré de tissu recouvrant le bout de ses seins. Elle portait un string de la même couleur dorée. Elle était très sexy même si elle n’était pas aussi mince que moi et Sonia. Elle avait également de magnifiques faux ongles blancs au bout de ses fines mains.

-Pas de problème, cela m’a fait plaisir de vous défendre contre ce type et de le remettre à sa place. C’est un vrai macho !!! ’, lui dis-je.

Nadia m’expliqua qu’elle était venue avec sa cousine Erika en caravane au camping du village et qu’elle avait eu envie de profiter un peu de la piscine car l’installation du camping ne valait pas celle de nos appartements. Sa cousine devait la rejoindre d’ici quelques minutes pour passer la fin de la journée avec elle. Dix minutes plus tard, sa cousine arriva. Elle était plus âgée, elle devait bien avoir 30 ans. Elle mesurait près d’ 1m80. Elle avait également de longs cheveux bouclés et des yeux bruns. Par contre sa peau était couleur d’ébène. Erika était originaire de la côte d’ivoire et elle était venue rejoindre sa famille en Europe durant les mois de juillet et d’août.

Elle portait le même maillot coquin que sa cousine si ce n’est que celui-ci était argenté au lieu d’être doré. Quand Nadia lui expliqua que je l’avais défendue, elle me remercia et nous passâmes toutes la journée au bord de la piscine à discuter, à bronzer et à jouer dans l’eau.


L’après-midi toucha à sa fin et je me suis décidée à inviter Erika et Nadia à venir prendre un petit verre dans notre appartement et à profiter de notre douche avant qu’elles ne retournent à leur caravane. Nos deux nouvelles amies acceptèrent et elles nous suivirent dans notre antre.

Pendant que je buvais un verre de Sangria avec Sonia, Nadia et Erika étaient parties dans la salle de bain pour se doucher. Je m’attendais à voir revenir nos nouvelles amies très rapidement mais celles-ci ne revenaient pas. Après vingt-cinq minutes d’attente, Sonia qui s’impatientait et moi nous sommes décidées de voir ce qui se passait... La salle de bain était déjà vide, mais par contre nous entendîmes un léger bruit provenant de notre chambre.

La porte était entrouverte et ce fût facile de voir ce qui se passait derrière elle... Erika était toute nue et étendue sur notre lit. Nadia était à genou au-dessus de sa tête. Erika léchait la chatte de Nadia doucement tandis que Nadia caressait les seins de sa cousine. Nadia qui, comme je l’avais dit, était bien portante avait une très grosse poitrine. Elle devait bien avoir un bonnet 95D ou 95E. De temps en temps, elle se prenait les seins pour se les caresser. Tout en se faisant lécher par Erika, elle bougeait son sexe sur le visage de son amante ce qui faisait osciller ses seins de haut en bas. Nadia était très poilue au niveau du sexe, elle avait une énorme toison de poils noirs au niveau de son vagin. De notre position, nous pouvions apercevoir un mélange de salive et de jute recouvrant ses poils pubiens. J’étais très excitée par ce spectacle. D’autant plus qu’Erika, se masturbait de la main gauche pendant que sa main droite caressait sa poitrine et les fesses de Nadia en alternance. La toison d’Erika était moins touffue, les poils étaient plus crépus bien que tout aussi noirs. Je pouvais voir les lèvres de son sexe facilement car celles-ci contrastaient avec la couleur d’ébène telle une fraise dans un coulis de chocolat... Les seins d’Erika étaient beaux également, ils paraissaient très fermes et les tétons ressortaient fortement. Elle avait un ventre très plat, athlétique même. C’était la première fois que je voyais une femme noire dans cette situation et cela m’excitait terriblement.

Assez vite, Nadia se pencha plus en avant et se mit à lécher à son tour la chatte de sa compagne. Elles se caressaient mutuellement les fesses alors qu’elles se léchaient. Les seins de Nadia s’écrasaient contre le ventre de son amie. J’étais très excitée de voir ces deux femmes sur notre lit. Je jetai un coup d’oeil à Sonia et elle me regarda également avec un air exprimant son étonnement mais aussi son excitation. En me faisant un léger sourire, Sonia se tourna vers elles et cria alors tout haut :

— Je vois que la douche vous a bien plu ! J’espère que nous ne vous dérangeons pas trop dans notre chambre...

Nadia se décolla rapidement du sexe d’Erika et se roula près de son amie avant qu’elles ne se lèvent toutes les deux du lit. Erika pris la parole rapidement et dit :

— Excusez- nous mais la douche nous a un peu excitées et nous n’avons pas pu résister. Nous sommes désolées, nous allons partir de votre appartement de suite.

Sonia répliqua d’une voix autoritaire :

-Quitter l’appart ? Et encore quoi ? Vous croyez peut être que nous allons vous excuser aussi vite ? Nous vous excuserons si nous le désirons et avant cela vous allez devoir faire ce que nous vous dirons de faire ! Sinon, je me ferai un plaisir d’appeler le responsable qui se fera un plaisir d’appeler la police pour vous expulser d’ici après ce qui s’est passé tout à l’heure...

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

Sonia était très belle dans cette position dominante... Ces futurs élèves auront intérêts à rester calmes car Sonia aura assez de poigne pour se faire respecter.

Soumise, Nadia lui demanda :

— Et que doit-on faire pour éviter cela ?

Sonia répondit :

-Tout d’abord, couchez vous sur le lit et fermez les yeux.

Les deux filles s’exécutèrent. Sonia se dirigea au-dessus de Nadia, mis son sexe sur le visage de celle-ci et se retourna juste un moment vers moi en me disant :

-Allez, occupe toi de l’autre. Elles vont devoir payer pour se faire pardonner...

J’étais surprise par l’attitude de Sonia mais cela m’amusait beaucoup en plus de m’exciter bien plus... Je rejoignis Sonia sur le lit au-dessus d’Erika et j’ai crié :

-Allez, maintenant léchez nous !

Nadia et Erika nous écoutèrent et s’exécutèrent tout de suite. Je sentais la langue d’Erika s’insinuer à l’intérieur de ma chatte épilée. Il ne m’en fallait pas beaucoup pour me faire mouiller. J’étais déjà toute humide après le spectacle qui m’avait été offert. Erika m’aspirait le clitoris en douceur. A mes cotés, je voyais et j’entendais Sonia qui se déchaînait sur Nadia. C’était super bon ce qui se passait.

Sonia ramassa alors 2 bandanas qui reposaient sur le lit et m’en jeta un. Elle me demanda alors de bander les yeux d’Erika. Elle fit de même avec Nadia. Ensuite elle se leva, ouvrit le tiroir et en retira nos 2 bons vieux godes ceintures. Elle me jeta le mien et me dit :

— Tiens, mets celui là et occupe toi d’Erika.

Je fis ce qu’elle me dit. J’enfila le gode ceinture rapidement en enfonçant dans ma chatte le petit gode réservé à celle qui porte la ceinture. Celui-ci rentra comme dans du beurre après ce qu’Erika m’avait fait avec sa langue. Je mis le vibreur en marche et j’enfonçai mon faux sexe dans la chatte d’Erika en un seul coup. Celle-ci cria de stupeur, elle ne s’attendait pas à être pénétrée de la sorte. Je lui fis une claque en m’écriant :

— Tais-toi, tu vas te taire où alors tu vas avoir des ennuis.

Je me mis à limer sans discontinuer la chatte d’Erika. Celle-ci s’étant bien vite tue. Maintenant, j’entendais uniquement ses gémissements. Elle appréciait ce que je lui faisais. Tout comme Nadia acceptait également ce que lui faisait Sonia. J’ai demandé à Erika de se mettre à genoux pour que je puisse la prendre en levrette. Je la pénétrais violemment en m’aidant de mes mains pour la tenir par les fesses. Je lui donnais de temps en temps de petites claques sur ces fesses. Erika était mon esclave, je la dominais et cela me faisait grimper au septième ciel. D’autant plus que les vibrations du petit gode dans ma chatte me faisait vibrer.

De son coté, Sonia s’était allongée sur le lit et avait demandé à Nadia de s’enfourcher sur son faux sexe. Nadia, telle une amazone, se donnait à fond. Ses gros seins étaient secoués dans tous les sens.

Nous finîmes par jouir toutes les quatre. J’ai alors retiré le bandeau des yeux d’Erika et celle-ci me regarda. Elle vit avec quoi je l’avais pénétrée juste avant. Elle me dit :

— C’était super bon. J’avais l’impression qu’un homme me faisait l’amour et pourtant je sentais la douceur de ta peau sur moi. La sensation est indescriptible.

Je lui fis un léger sourire avant de l’embrasser tout en caressant son corps, ses seins. Je regarda Sonia qui me souriait également et je lui dis :

— Je crois qu’elles sont pardonnées. Tu ne penses pas ? Je crois que si elles le désirent, elles peuvent utiliser nos godes ceintures à leur tour sur nous, non ?

Sonia me fit un clin d’oeil et me dit :

— Bien entendu, ce serait stupide de passer à coté de cela.

C’est ainsi que se termina cette superbe journée et ce n’est que très tard que nos deux nouvelles amies quittèrent l’appartement

pour nous laisser toutes les deux...

Que pourraient encore nous apporter ces vacances ?...

A suivre...

Diffuse en direct !
Regarder son live