Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 417 fois
  • 0 J'aime
  • 0 Commentaire

Le Grochon à la chute d'eau

Chapitre 1

Divers

Paul pouvait dire que sa sour est rentrée à maison peu de temps après encore toute excitée et ne l?avais alors pas épargnée des détails de la bonne bourre qu?elle venait d?avoir avec Elton et son Grosson (prénom de sa bite) comme elle disait à son frère homo... Elton avait dans les 40ans, très grand 1m9O, pour 85 kg, une charpente osseuse robuste, des épaules de bûcheron, un cou musclé, des jambes de skieur et un torse de gymnaste ; charmeur, plutôt beau garçon et sûr de lui, son visage aux traits harmonieux, sa bouche est jolie, sa voix est la fois douce et un peu rauche, de la malice plein les yeux, des dents très branches, en tenue de sport, le plus souvent en TShirt ou en petite chemise qui mettent en valeur ses pecs et son allure générale, virile et puissante. Hypnotisé par son sourire engageant. ?trangement, il était sous le choc par les déclarations de sa sour. Jusque là, il n?avait jamais observé cet ami comme étant un objet de désir. C?était purement sexuel et pour le moment ça le comblait. Paul , ses cheveux courts n?enlevaient en rien de sa beauté et sa jeunesse. Son visage laissait transparaître la gentillesse et l?innocence. Assez timide et réservé il n?était pas simple de s?en approcher sans raison valable. Il devait mesurer dans les 1mètre 70 et était assez mince, châtain blond, les yeux verts grands et expressifs, le nez court et mince, la peau net, des fesses rondes apparaissant parfaitement au travers du short.

Sa peau presque imberbe et légèrement satinée faisait de lui un garçon tout à fait adorable. Puis, du récit de sa sour il avait l?impression que c?était de le raisonner pendant plusieurs jours, son état ne faisait qu?empirer.

Paul a en premier tenté de se faire du bien en s’introduisant différents objets, c’était douloureux...mais Paul avait envie de séduire ce bel homme, il commencé l?opération séduction en s?habillant de shorts moulant...mais il ne savait pas si il avait le courage de continuer à le provoquer...Il avait fait tout son possible pour paraître désirable.


— Oui, il n’y a pas un parc ? Un endroit pour respirer l’air frais.

— - Il y a bien une petite forêt, mais vaut mieux ne pas y aller, celui-ci (en fait une espèce de bois) était plus ou moins entretenu et se trouvait à la sortie de la ville. Répondit Elton Paul avait bien l’intention d’occuper une partie de son week-end à réaliser ses fantasmes homo. Jamais il n?avait imaginé qu?un jour il était si près de son but...et, il avait encore de la peine à croire que cela pouvait effectivement se réaliser. Pourtant... Il rêvait d’avoir une belle queue dans la bouche, une belle queue qu?il rendrait bien raide avant qu’elle l’encule ! Il ne pensé plus qu’à lui. Lorsqu?il se masturbait, il l’imaginait de façon de plus en plus précise, comment il pourrait baiser avec son Grosson,( sa bite) et c’était torride. Quand il éjaculait, Paul sentait son anus battre la chamade. Il essayait d’imaginer Elton avec son Groson dressé , un sexe plus énorme que jamais, en train de lui labourer le cul et en poussant des cris de plaisirs.

Elton traverse la forêt accompagné de son ami Paul, frère de son amante, profitant de la nature richement colorée en ce début d?automne, après une montée difficile dû par la rigueurs de l?altitude, ils se dirigent vers la combe située juste après un verrou rocheux où se trouve une belle chute d?eau. Elton s’arrête alors et, jetant un rapide coup d’oil autour de lui, ouvre sa braguette et satisfait un besoin naturel. Paul n’ose même plus respirer. Il est totalement captivée par le spectacle du long sexe de l’homme. Un bel organe, bien raide légèrement courbé assez long déjà décalotté, le gland tout rose ! Il n’en a jamais vu d’aussi grosse, même dans les films porno. Il reste là, les yeux rivés sur cet homme qui urine en sifflotant, à la fois envoûtée et effrayée par l’engin semi-dur aux dimensions qui lui paraissent monstrueuses. Elton se prête parfaitement bien au jeu. Il propose alors à ce garçon de l?aider à traversée des obstacles rocheux. Quand la première opportunité se présenta, il se plaça derrière Paul, il ferme légèrement les yeux car son partenaire lui frotte déjà son cul avec le Grosson déjà complètement dur. Paul était prêt à tout lui donner ! Il y a au moins une heure de marche ! Il se collait de plus en plus fort contre son postérieur encore une fois, et il attendait de plus en plus longtemps pour le repousser. Paul sentais son sexe dur (qu?il n’avait jamais vu) à travers le tissu et de plus en plus une drôle de chaleur l’envahissait, il bandait de plus en plus fort. Alors il le pris par la taille et commença à se trémousser, il sentit immédiatement le Grosson sur les fesses:


— - Oh ! Excusez-moi ! Mais. ne me dites pas que c’est la première fois que vous sentez un sexe d’homme

— - Non. enfin. euh.

— -T’aime ça aussi les coups sur les fesses ?

— - Ca ne me déplait pas !

Paul en avait tellement envie mais il est tellement gêné que ça se passe comme ça, dans la forêt...

L?endroit était beau, pur, presque oublié. Paul aperçut soudainement un lac derrière les buissons, une petite étendue d?eau calme et transparente. Il était heureux bien sûr ! La première idée qui lui vint fut de s?y baigner.

Les regards constant d?Elton sur son cul finissaient par le mettre mal à l?aise, et aussi par lui donner des envies, des plus perverses. L?eau l?attira. Il ne pouvait plus s?empêcher de pénétrer dans cette l?eau ruisselant et douce. Quelques instants pour se remettre de l? émotion et de réaliser qu’il était au milieu de nulle part. Il n?avait jamais eu l?expérience d?une telle situation, l?espace d?un moment un peu embarrassé, mais cette impression ne dure guère car il y avait le plaisir du jeu. Il jeta un coup d’oil autour de lui et constata qu’il se trouvait parfaitement seul avec cet homme. D?ailleurs, tous les deux étaient nus....ils trempaient un pied, puis deux dans l?eau, et ils entrèrent dans le lac en avançant doucement. Lorsqu’il revint, Elton était debout, nu comme un ver, exhibant sa virilité, lourde et épaisse. Paul regarda sa bite, ses couilles, son ventre et son torse.

A voir le Grosson d?Elton complètement dur à l’air libre à quelques pas de lui, Paul ria assez fortement, tellement joyeux d?être là, ivre de désirs.

Le sexe d?Elton était impressionnant et plus gros que l?anormal. Paul ne quittait plus du regard cette pine dressé ! à cet instant il aurait aimé l?avoir derrière lui. Etant donné leur difficulté à mouvoir dans l?eau. Il le rejoint à l?arrière. Il le saisie par la taille et passa le Grosson sur ses fesses.

Ses mains se promènent partout sur ses fesses car lui savait très bien qu?elles vont appréciées. Paul frissonna de désir, instantanément son corps se couvra de frisson, la bouche d?Elton s?acharn contre sa nuque en lui faisant un baiser voluptueux, il brûla de désir ! Paul se tortilla sous l?effet du souffle chaud. Paul aurait pu songer à faire appel à la pitié, le meilleur moyen d?être pénétré par le Grosson.... Au bout de quelques secondes il lui dit :


— Tu sais que tu es à la bonne hauteur pour te faire enculer ?

Paul lui a répondu:


— Vous faites comme vous voulez, où vous voulez, je n’ai pas de préférence.

Si vous pensez pouvoir m’enculer n’hésitez pas.

Il est à sa merci et il en est conscient. Il est grand. Le corps d?un Dieu Grec. Il a un corps qui faisait rêver. L? anus de Paul paraissait dire, mange-moi, mange-moi....Elton le saisissait par la taille pour lui faire suivre son mouvement cherchant une position favorable pour que son Grosson puisse atteindre son petit trou. Paul transforma très vite ses geste en une danse d?invitation à l?enculage en agitant de façon obscène son bassin. Ses cuisses étaient ouvertes. Elton branla délicatement son Grosson. Il frôlait le cul de Paul pour augmenter davantage son désir. Il lui caressa doucement l’intérieur des fesses puis exerça des pressions sur son anus qui s’écarquilla avec une facilité étonnante. Jamais Paul n’a eut le feu au cul à se point là. L?appréhension de cette sodomie homosexuelle fut vite dominé par son envie d?essayer et abandonnant toute retenue.


— J’y suis !! Ca doit aller !! Je vais l’enfoncer.

Comme un cheval en rut. Il posa les mains sur ses hanches. Il a senti son gland se poser sur son fion. Il se concentrait pour faciliter un passage à peine douloureux, Il a écarté ses fesses et poussé. Il l’a empoigné, Paul a senti son souffle court dans son cou, puis sa tige qui commençait à écarter son anus et à le pénétrer de quelques millimètres. Paul a fermé les yeux pour mieux profiter de la pénétration, du passage délicat. Il a gémi quand le noud est passé. Puis il poussait en arrière encore une fois pour s?enculer plus profondément. Alors à sa surprise, il sentit le gland du Grosson pousser dans son anus. Il ne comprenais pas comment il avait pu entrer un tel engin dans son anus vierge sans lui faire mal ! La sentie une énorme sensation le faire chavirer et une vague de plaisir l?envahir. Il lui donna le signal de recommencer à bouger pour le besogner véritablement. Il commençait à transpirer. Sa peau brillait et luisait de sueur et d?excitation. Il commençais a s’enfoncer lentement en lui..., Elton le tenait par les hanches et commençais ses mouvements de va- et-vient... Il eut l’air d’apprécier la séance de piston... Elton continuait au maximum...

Paul essayait de se branler le sexe pendant qu ’Elton le pénétrait mais son équilibre ne lui permettait pas...


— Oui Elton !! C’est bon !! Vas-y !!! C’est bien !! Baise moi !! Fourre-moi avec ton grosson !! Tu vas me faire jouir !!! ?

Elton allait de plus en plus vite...de plus en plus profondément dans son cul maintenant distendu... en lui donnant des petits coups et ses couilles battaient la mesure en frappant assez fort sur son derrière:


-Ah, ahhhh, ahhhhh, ouais c’est bon, ahhhhhhhhhhhhhh, prends ça dans ton cul, t’es vraiment une belle pute, ahhhhhhhhhhhhh’ Elton compris que Paul était en train de jouir, alors il se redressa et recommença à le limer violemment en rejetant la tête en arrière. Un torrent de foutre bien chaud se répand alors dans son cul lustré par ses assauts.

Elton s’arrête et se retire. Paul se sent bien, encore étourdi par le plaisir. Il comprend ce que ça veut dire ? être comblé ?. Le sperme abondant déborde de son anus encore ouvert. Paul ne demandais que ça... Qu’il est bon d’être passif ! Leurs cours battaient fort, ils ne savaient pas où ils en étaient, mais étaient trop fatigués ou excités pour réfléchir.

Nettoies !’ dit Elton en souriant à son copain

— Maintenant, le Grosson, une colonne de chair d’environ 20cm jaillit devant ses yeux. Paul regarda Elton avec surprise, pour y croiser deux yeux brûlants de désir. Il descendit son regard, pour voir son sperme glisser sur le Grosson d’Elton. Alors, Paul lui fait soigneusement la nettoyage du Grosson quand sa bouche se rempli curieusement de salive ! L’eau à la bouche ! Et oui, Il a envie de le sucer. Une terrible envie soudaine, inexorable !


— Je peux sucer ?

Je n’en reviens pas d’avoir osé demander cela !

— Bien sûr !

Aussitôt dit, aussitôt fait, il embrasse le gland du bout des lèvres. Enfin Paul ouvre la bouche, il la prends par le coté, retardant le moment ou il va le sucer pour de bon. Elton sourit, Paul ouvre une large bouche et lui gobe la bite ! Il fait quelques mouvements de fellation ! Alors ses lèvres se referme sur la chair à la fois dure et moelleuse. Paul adore le goût du mince filet de pré-semance qui s’échappe. Sa bite s’enfonce un peu plus dans sa bouche... C’était maintenant l?Elton qui parlait :


— Oui, suce-moi bien. J’aime quand tu me serres fort. Touche mes couilles !! Oui !! C’est ça !! Comme ça !!

Il ne tarde pas à recevoir une salve de son foutre sur la joue droite. Paul sors la langue pour goûter la liqueur mais n’elle n’est pas assez longue, les couilles vidées, Paul ivre de sa liqueur mousseuse, bue jusqu’à la dernière goutte. Mais depuis ce jour, au moment où Paul avait découvert le secret de tant passion de sa sour par le Grosson d’Elton, sa vie sexuelle a changé. Jamais il va oublier le merveilleux Grosson d’Elton ...

Fin Ici, S?o Paulo-Brésil Ecrivez-moi sur irl70@hormail.com

Diffuse en direct !
Regarder son live