Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 7 107 fois
  • 55 J'aime
  • 1 Commentaire

Le hammam de l'Aquaspa

Chapitre unique

Gay

Ce récit est la suite des aventures d’Emma que je vous invite à lire pour la cohérence de cette histoire. Vous pouvez néanmoins lire seulement ce récit sans les autres. Bonne lecture


Je m’appelle Max, 23 ans et l’histoire qui va suivre se déroule lors de mon expérience à l’AquaSpa le 8 octobre 2018.


Nous retrouvons, Justine et moi, Emma ma petite sœur à l’entrée de l’AquaSpa. Nous aimons régulièrement profiter de ce moment ensemble, étant proche de ma sœur, le courant est toujours bien passé entre nous.


-    Salut Emma, comment tu vas ? 


-    Impeccable, prêt pour se détendre !


Je me dirige seul vers le vestiaire des hommes. Ici, il y a peu d’homme de mon âge, les Spa attirent plutôt les personnes « mûres » d’une trentaine, quarantaine d’années.


Je me change dans les vestiaires et je vais profiter du jacuzzi en attendant ces dames. Après quelques minutes les filles arrivent et Justine se jette sur mon cou.


-    Alors mon petit canard ça barbote ?


-    On est là pour ça, alors Emma ton début de fac de droit se passe bien ?


Nous continuons de vaguer dans le jacuzzi et les transats pendant une bonne heure à discuter de tout et de rien.


Je décide d’aller profiter du hammam, les filles en font de même de leurs côtés.


-    A toute Max ! On se rejoint dans 15 minutes.


-    Pas de cochonneries dans le hammam les filles !


-    Tu es con ! Tu sais bien qu’on se touche toujours là-dedans. Dit Justine


Ces mots ne passent pas inaperçu au niveau de mon entre-jambe.


-    Arrête de rêver mon gars et va donc profiter de la vapeur du hammam.  Dit Justine


-    Je ne pense à rien hein ! Aller à toutes les filles.


Je me dirige vers le hammam des hommes, j’ouvre la porte embuée et m’assois au fond de celui-ci me permettant d’être éloigné des deux hommes déjà présents. Dans le hammam masculin de l’AquaSpa il est rare de voir des hommes garder le maillot de bain. Les traditions sont souvent respectées et voyant ces deux hommes plus âgés que moi me dévisager je comprends qu’il faut respecter la règle. Je retire donc mon maillot discrètement, le pose à côté de moi et installe ma serviette sur le banc pour m’assoir dessus.


 J’aime ce moment de détente qui permet de se recentrer sur soit même. Je me laisse emporter par ce nuage de fumée qui m’englobe et me transporte.


On est bien là-dedans.


Je sue beaucoup... mon corps est très humide et la respiration se fait difficile.

Je garde mon calme et laisse les vapeurs chaudes d’eau et d’eucalyptus me caresser la gorge. Je prends de grandes inspirations lentes afin de remplir mes poumons de ce doux parfum épicé.


“Ahh... ça fait un bien fou”


Un étrange bruit me sort de mes pensées. Les deux hommes présents avec moi n’arrêtent pas de gigoter et perturbe mon moment de tranquillité. Mon soupir un peu fort ne laisse pas indifférent ses messieurs dont l’un d’eux fini par s’éclipser.


« Enfin ! Je vais pouvoir me reposer tranquille »


Je me laisse de nouveau porter par cette chaleur humide.

Je contrôle ma respiration de façon très sérieuse et régulée afin que les vapeurs aromatisées se diffusent de agréablement dans mes poumons.


En pleine opération de relaxation, j’entends de nouveau du bruit dans le hammam.


« Ce n’est pas possible ! Je ne vais jamais être tranquille »


Je regarde autour de moi et vois l’homme présent à l’autre bout, bouger de façon étrange...


“ Il a des puces ou quoi ?!... Mais... Je rêve ou il se touche ? “


Il n’a pas l’air d’avoir remarqué mon regard figé sur lui. Son action ne cesse de m’intriguer comme pour savoir ce que va faire cet homme par la suite. Il doit avoir une bonne trentaine d’année, de carrure plutôt sympa.


« Quel culot il a celui-là, il sait bien qu’il n’est pas seul quand même ! ... A-t-il oublié ma présence ici ? »


Hypnotisé par la scène se déroulant devant moi, mon regard refuse de se baisser et je reste ébahit devant ce manque de respect et ce geste irresponsable...


« Aller Max, après tout c’est peut-être son seul plaisir, il ne t’embête pas plus que ça »


Et je referme les yeux, voyant toujours cette scène dans le fond de mon œil. Mon pénis me donne de légère réaction étrange... Je crois bien que cet homme me fait de l’effet.


Un frôlement de pied me faire sortir de mes esprits d’un sursaut. L’homme s’est rapproché de moi, il regarde mon entre jambe, de façon très indiscrète ! Je regarde à mon tour et aperçois une érection bien sanguine de ma part.


« Bon Dieu Max qu’est-ce qu’il t’arrive ! »


Mon membre semble faire de l’effet au sien, de taille similaire au mien, il doit mesurer dans les 15cm. Ses bourses et son pubis absent de tous poils me rappellent les belles jambes de Justine.


Pourquoi suis-je si absorbé par cet inconnu ? Les hommes n’ont jamais eu d’intérêt pour moi...


Monsieur X se rapproche délicatement de moi... Je le laisse faire et je fini par sentir ses cuisses se coller aux miennes. Mon cœur s’accélère, je n’ose rien dire, à la fois excité par la situation et gêné par cette attirance étrange.


Sa main me caresse la cuisse me donnant de petits à-coups au pénis, je ne fais rien et laisse monsieur x s’approcher de mon intimité.


Tout d’un coup il s’arrête, sort brusquement du hammam et me laisse seul, complètement perdu dans ce qu’il vient de se passer.


Perturbé je sors moi aussi, le cœur haletant j’ouvre la porte du hammam et le voit sous les douches me regardant d’un léger sourire.


-    Désolé pour....


Et il s’en va déjà...avons-nous été trop loin ? sûrement... il se dirige aux toilettes passe devant moi comme si de rien n’était. Je le regarde s’éloigner, perturbé par ce qu’il vient de se passer quelques secondes auparavant.


Arrivant à l’entrée de celle-ci, il se retourne brusquement, me fixe du même regard que sous la douche et me fait signe d’un coup de tête de le suivre.


Qu’est-ce qu’il veut, enfin, il ne veut quand même pas que... et il recommence de nouveau avec insistance.


Je ne sais pas quoi faire... Je ne vais quand même pas...


D’un coup, mon corps se dirige lentement vers cet étrange appel, comme manipulé par une poupée vaudou. Pris par l’étreinte de son regard charmeur que je ne peux plus quitter, je continue ma route jusqu’à arriver vers lui.


Il m’agrippe le bras me fait entrer dans les toilettes masculines et m’emmène dans le cabinet de gauche contre le mur, sûrement privilégier pour l’intimité.


Il referme le verrou derrière nous et regarde vers mon entre-jambe. C’est à cet instant que je me rends compte que je suis encore nu depuis la sortie du hammam !


Un bruit de porte se fait ressentir proche de nous, lui ne bronche pas d’un poil, il s’agenouille et m’attrape la verge à pleine main. Ça y est, je ne peux plus faire machine arrière. Il me suce comme jamais je n’ai ressenti ça.


« Wow... est-ce que tous les hommes savent y faire comme ça ? »


Il me pompe comme pour y extraire la moindre goutte sortant de mon fruit.


« Ne t’arrête pas, s’il te plaît continue ».


Le plaisir que me procure monsieur X me fait lâcher de légers raclements de gorge.


« Putain c’est trop bon… »


Après quelques minutes de plaisir intense, je ne peux contenir davantage le liquide chargé de mes bourses et lâche la pression d’un gémissement.


Chaque giclés de sperme dans la gorge de mon partenaire me donne de violents spasmes dans tout le corps.


« Mon dieu !!!! C’est donc ça le plaisir interdit ? »


Un gémissement étrange dans la cabine voisine me fît reprendre mes esprits.


-    Oh putain nous ne sommes pas...


Je n’ai pas eu le temps d’en dire davantage que notre invité secret s’est déjà volatilisé d’un claquement de porte et d’un pas effréné.


Mon partenaire visiblement de marbre se relève en avalant minutieusement le précieux liquide dans sa bouche. Me regarde de nouveau dans les yeux en souriant. Sûrement très fier de sa prouesse buccale.


-    Vraiment je... je ne sais pas quoi dire


Il ne dit rien... visiblement cet homme ne souhaite pas engager de conversation avec moi.


-     Mer... merci... c’était... wow, je ne sais pas comment... enfin comment te remercier de cela.


Il regarde son pénis en forte érection, me regarde de nouveau.


-    À mon tour ?


J’écarquille les yeux comme si je voyais un monstre, comment ça à mon tour, enfin oui je comprends mais... enfin... je n’ai jamais... et Justine ?


Il posa ses mains sur mes épaules.


-    Euh... je ne... je ne sais pas trop...


Il appuie sur celles-ci me faisant descendre progressivement vers ses parties génitales, bizarrement mon corps ne cherche pas à le repousser et je me laisse entraîner délicatement vers les désirs de monsieur X. Je vois peu à peu son magnifique appendice lisse et soyeux se rapprocher de moi. Je le regarde avec l’envie de croquer le fruit défendu.


Ça y est, je me retrouve enfin à genoux à quelques centimètres de son pénis légèrement humide sur le bout par ses sécrétions d’excitation.


« Je vais vraiment faire ça ? … »


Je l’attrape d’une main tremblante, il me caresse la tête comme pour me dire que tout va bien se passer.


J’approche ma bouche, sa mouille chaude me touche les lèvres et m’excite de nouveau.  


« Vas-y Max, lance-toi »


Et j’ouvre ma gorge gobant d’un coup sec ce jus onctueux.


« Mon dieu, c’est vraiment bon ! »


Les soupirs de plaisir de mon partenaire me donnent de l’assurance et je continue mes va-et-vient de plus en plus profondément souhaitant redonner la monnaie de sa pièce à mon cher monsieur X.


Glop glop glop, son pénis vient râper le fond de ma gorge, et j’aime terriblement ça.


« Aller mon beau, donne-moi ce que je demande »


Il laisse s’échapper de petits gémissements me donnant l’assurance d’un plaisir réussi. Je continue dans un rythme soutenu fier de réussir ma première fellation.


“ T’aime ça hein... Mon petit cochon !”


D’un coup il m’arrête, posant sa main sur ma tête fermement.


Je le vois regarder à terre quelque chose. Impossible pour moi de suivre son regard bloqué par son étreinte, la bouche toujours pleine de son membre. Il lève mon visage, me regarde la bouche pleine, et me relève par les aisselles. Son membre sort de ma bouche avec de long filets de salive. Il me retourne dos à lui, me penche vers la cuvette et caresse mes fesses doucement.


Je vois d’un coup d’œil léger, un maillot deux pièces noirs similaire à Justine. Très perturbé par cette apparition je me perds dans mes esprits me demandant ce qui a bien pu m’échapper.


« Pourquoi un maillot de bain féminin entre nos cabines ? Nous ne sommes pas seuls ? Est ce qu’il s’agit de celui de Justine ? Non impossible... quoi que ? »


Complètement détaché de ce qu’il se passait précédemment, mon petit partenaire qui, visiblement n’a pas perdu d’idée son envie principale, frotte sa verge juteuse de salive et de sécrétion à l’entrée de mon anus.


Il met une pression sur mon bassin qui me fait reprendre mes esprits d’une inspiration intense.


« Oh putain ! Il va me pénétrer... Mais je n’ai jamais... »


La pression exercée augmente fortement, mon corps complètement rigide par cette sensation que je ne connais pas empêche mon partenaire de m’en donner plus. Il se retire, appose un long filet de salive sur le bas de mon dos, coulant en direction de mon jardin secret. Il agrippe mon pénis de nouveau en érection, visiblement non assouvi de notre action précédente et le caresse tendrement en tournant sa verge sur ma rondelle humide.


« Waw.... C’est bon ! ...»


Mon corps se relâche peu à peu laissant de plus en plus de place à mon ami intime. Je la sens... tranquillement... progresser vers son objectif.


« Continue... Donne m’en plus... »


Un coup de rein un peu plus fort laisse passer son gland entièrement.


« Mon Dieu ! Il est dedans, je me fais prendre ! Pour la première fois ! »


Il fait de très légers va-et-vient, augmentant avec progression leurs amplitudes.

Je respire fort, au début très gêné par cette pénétration étrange, elle commence maintenant à me faire planer.


-    Vas-y... mon... Beau, lâche-toi... Défonce-moi.  Dis-je en chuchotant du mieux que je le peux.


Il n’en faut plus pour Monsieur X qui accélère sa cadence, laissant ses boules caresser délicatement mes fesses à chaque aller-retour.


« Oh ouiii oh ouiiii oh OUUUIIIIIII »


Mon corps est pris de montées de chaleurs, je sens mon pénis me donner des coups dans l’abdomen à chaque fois qu’il me pénètre profondément.


“Putain ! Jamais je n’aurais pensé pouvoir prendre du plaisir par l’anus”


Il accélère de plus en plus, les claquements sur mes fesses sont de plus en plus fort, il me pénètre les entrailles et, d’un raclement de gorge accompagné d’un fort coup de bassin, il jouit en moi déchargeant ses bourses dans mon colon. Ce balancier maitrisé me fait jouir de nouveau dans la cuvette sans même devoir toucher mon engin.


La cabine voisine est visiblement dans le même état que moi vu les gémissements qui en sortent.


“Cette voix...”


Il se retire d’un coup sec me faisant reprendre mes esprits, laissant couler sa semence le long de mes jambes et de mes testicules.


-    Merci bel homme.


Il me redresse toujours avec ce sourire et me nettoie du mieux possible ses décharges spermes.


Il me donne fièrement son maillot pour que je ne sois pas nu.


-    Vas-y prend mon maillot, je vais récupérer le tiens au hammam


-    Merci... C’est gentil


J’enfile son maillot et nous sortons ensemble du cabinet. Monsieur X marche fièrement nu devant moi l’air d’avoir accompli sa mission. Passant devant le cabinet suspect à côté de nous et voyant l’affichage « libre » en vert, je pousse la porte de celui-ci par curiosité.


Je recule d’un pas voyant qu’une personne est toujours présente à l’intérieur... une personne qui m’est très familière... il s’agit de ma sœur.


 

J’espère que ce petit récit vous a plus n’hésitez pas à laisser des commentaires et n’oubliez pas de mettre un j’aime si l’histoire vous a plu afin de me conforter sur de nouvelles écritures.

Diffuse en direct !
Regarder son live