Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 12 831 fois
  • 98 J'aime
  • 1 Commentaire

Harry à l'école des Sorciers

Chapitre 1

Hétéro

Je tiens à préciser que tous les personnages de cette histoire sont majeurs.

——————————————————————

Prologue :


Il y’a 6 ans, Harry Potter avait appris qu’il était le fils de 2 sorciers et qu’il était célèbre partout dans le monde des sorciers. Il avait déjà passé de nombreuses années à Poudlard, la meilleure école de sorcellerie en Grande Bretagne. Il a aujourd’hui 19 ans (âge modifié par moi pour des raisons qui, je l’espère, paraîtront évidentes) et entre en 6e année d’étude et avant-dernière.


Il avait déjà acheté tout son matériel sur le chemin de traversé et avait rejoint Ron et Hermione au Terrier, la maison des Weasley. Il passa donc les deux semaines qui lui restait à jouer au quidditch et à faire ses devoirs de vacances.


Le 1er septembre, Harry, Hermione et toute la famille Weasley se rendirent au quai 9 ¾. Arthur et Molly Weasley restèrent sur le quai et leur dirent au revoir. Le voyage dura longtemps mais il finirent par arriver à Poudlard. La cérémonie de répartition se fit rapidement puis les élèves mangèrent. Ils allèrent ensuite se coucher car les cours commençaient tôt le lendemain. Puis, les cours se déroulèrent sans imprévus, ni quoi que soit d’autre.


———————————————————————————


Trois mois plus tard, c’était 2 semaines avant Noël. Harry, Ron et Hermione sortait d’un cours de botanique. Ils allaient dans la grande salle pour manger quand ils croisèrent Ginny, du haut de ses 1,69 m et de ses 18 ans tous frais. Harry la trouva encore plus belle qu’à l’ordinaire. Elle était habillée complètement de rouge, la couleur de Gryffondor : petites bottes rouges, robe de sorcière rouge, écharpe rouge. Elle leur sourit, dévoilant des dents éclatantes, et continua son chemin. Les trois amis se rendirent donc dans la grande salle et s’installèrent. De la nourriture se matérialisa dans leurs assiettes et ils commencèrent à manger.


Durant tout l’après-midi, Harry ne put s’empêcher de penser à Ginny : ses beaux cheveux flamboyants, sa bouche délicate... Il était définitivement tombé amoureux d’elle. Pendant le cours de potion, il était tellement plongé dans ses pensées qu’il ne remarqua pas que Malefoy lui avait versé quelques pincées d’Esadamantine©, une poudre qui dissolvait littéralement tout corps liquide. Il se retrouva donc avec un chaudron vide. Le Pr. Slughorn attribua ça à une fatigue excessive, due aux entrainements de quidditch, le match de Serpentard-Gryffondor étant seulement le samedi suivant.


Une fois les cours finis, Harry se rendit dans la salle commune de Gryffondor, où il n y avait personne. Il monta dans son dortoir et prit son éclair de feu afin de s’entraîner pour le match de samedi, qu’il ne fallait absolument pas perdre. Il descendait les marches quand il entendit un bruit dans la salle commune. Quelques instants auparavant, il aurait juré qu’il était seule. Il jeta un coup d’œil en bas de l’escalier et vit quelque chose qui le sidéra : Ron traversait la salle en tenant la main de... Lavande Brown. Son ami détestait que sa sœur Ginny bécote Dean Thomas en public et voilà qu’il avait une petite amie ! Intrigué, Harry se retira dans sa chambre. Il voulait en savoir. Il prit sa cape d’invisibilité et la vêtit puis se terra dans un coin du dortoir.



Quelques instants après, les amoureux entraient dans la chambre. Lavande était très belle avec sa robe de sorcière et un joli décolleté laissant apercevoir généreusement ses seins. Ron avait une main sur ses fesses et la langue dans sa bouche. Il ferma la porte à clé et ils s’allongèrent sur le lit de Ron sans décoller leur corps. Harry remarqua que Ron avait une bosse au niveau de la ceinture qui déformait son pantalon.


Lavande enleva langoureusement la robe de Ron pendant qu’il faisait de même. Ils se retrouvèrent donc en tenue de moldus, à s’embrasser. Les amoureux enlevèrent leurs chaussures et leurs chaussettes, puis Lavande décolla lentement sa bouche de celle de Ron et se recula.


Elle baissa les bras et enleva lentement son haut. Son corps se révéla lentement au yeux de Ron (et de Harry !). Lavande avait une peau très claire et était très mince. Elle acheva de retirer son habit et dévoila ses seins, tenu par un soutien-gorge en dentelle rouge. Elle faisait au moins du 95C car ses opais étaient très impressionnants.


« Elle doit les grossir par magie, pensa Harry, toujours caché ».


Ron se leva et défit le soutien-gorge de sa petite amie. Une fois qu’il eut fini, les seins de Lavande tombèrent doucement contre sa poitrine du fait de leur poids. Elle avait des petits tétons, ce qui renforce l’idée qu’Harry venait d’avoir. Ron porta Lavande pour la poser sur le lit et lui dit :


« Je peux sucer ? »


« Oui, bien sûr ! ».


Ron se pencha sur la poitrine opulente et commença à triturer doucement les tétons. Lavande se retenait de gémir de plaisir et prit la tête de Ron pour le pousser vers ses seins. Il mit donc en bouche un des seins pendant qu’il malaxait l’autre à deux mains. Il continua ce manège pendant une dizaine de secondes puis passa à l’autre sein. Les tétons de Lavande étaient maintenant tout durs. Quelques minutes plus tard, Lavande jouit de plaisir. Heureusement pour eux que le dortoir était insonorisé, car sinon, toute l’école l’aurait entendue.


Lavande se remit peu à peu de ses esprits puis se releva. Elle demanda à Ron de s’allonger. Celui-ci s’exécuta et ferma les yeux. Lavande s’approcha de son pantalon et défit la braguette. Elle plongea la main dans le boxer et en ressortit une petite bite d’une dizaine de centimètres. Heureusement que Ron avait les yeux fermés, car sinon, il aurait remarqué la petite moue de déception de sa petite amie. Elle fit tout de même son office et avala le bout de chair minuscule.


Elle commença un va et vient avec sa bouche, tout en malaxant les testicules. La bite de Ron commença légèrement à se dresser. Un instant plus tard, elle se dressait de toute sa [petite] hauteur. Le pénis atteignait maintenant une douzaine de centimètres. Lavande parut essayer de se convaincre de continuer et dû réussir car elle fit une gorge profonde. Ron hoqueta de plaisir. Lavande reprit sa respiration et accéléra ses mouvements. Ron était maintenant tout rouge et s’efforçait de ne pas éjaculer.


Lavande s’arrêta un moment pour donner du répit à son ami puis reprit son manège. Ron tenu seulement vingt secondes avant de jouir. Lavande, surprise de l’éjaculation si rapide, retira le pénis de sa bouche et se prit les giclées de sperme sur le visage et les seins. Harry se demanda comment une si petite bite pouvait produire une telle quantité de sperme.


Soudain, un bruit retentit. Quelqu’un toquait à la porte.


Paniquée, Lavande nettoya rapidement le pénis de la semence qui coulait dessus et se releva. Elle sortit sa baguette magique, prononça un sort et le sperme se volatilisa. Ron remit sa ceinture et se mit debout. Lavande se rhabilla et se cacha sous le lit de Ron et ce dernier alla ouvrir. Hermione entra.


« Ca va ? » dit-elle. 


« Très bien ! Je dois juste écrire deux parchemins de composition pour demain en défenses contre les forces du mal avec Rogue. Sinon, ça va ! » Répondit-elle.



Hermione perçut l’arrogance dans ses paroles et répondit :


« Ah ! Tant mieux pour toi ! Mais tu as oublié que l’on doit maîtriser la métamorphose d’escargot en grenouille pour demain !



Et, elle sortit de la chambre. Ron attendit quelques instants et fit signe à Lavande de sortir. Celle-ci retourna dans la salle commune et Ron prit son balai pour l’entraînement de Quidditch.


Une fois son ami parti, Harry retira sa cape en pensant :


« Il faudrait que j’aide Ron pour sa bite. Un sort d’amplification fera l’affaire ! ».



Et il sortit pour aller au terrain de Quidditch.

Diffuse en direct !
Regarder son live