Le site de l'histoire érotique

Héroic Fantasy - Une histoire d'Elfes

Chapitre 1

10
5

Une histoire érotique écrite par

Fantasme
publié le
Histoire lue 1 775 fois

10

0

Je m’appelle Talon, j’ai vingt-ans et je suis Assassin. L’art de tuer est mon terrain de jeu. Je suis équipé de deux dagues et un arc. Six potions de poison, une corde et différentes armes semblables aux premières cachés dans ma tenue.

Je surveille les forets pour repérer les éclaireurs orcs ou chasser les gobelins du Royaume Rux. C’est le seul travail lorsque je n’ai pas d’assassinat à faire. Je me balade dans la forêt comme à mon habitude.


Je marche depuis une heure, rien à signaler, jusqu’au moment où j’entends un bruit à une cinquantaine de mètre devant moi, je décide de m’approcher par les arbres pour avoir plus de discrétion.

Je saute de branches en branches pour m’approcher de ce qui attire mon attention, je lève la tête et je vois une fumée qui s’élève au ciel, l’avantage d’approcher par les hauteurs. C’est sûrement un campement de voleurs orcs qui cherchent à piller les voyageurs. Je suis maintenant caché dans les feuilles sur l’arbre le plus proche du campement. Ils sont plutôt bien placés, un petit endroit isolé, loin du Royaume. Parfait pour piéger un groupe de voyageurs ou de fermiers. Mais je les trouves idiots d’allumer un feu en pleine journée. J’avais jeté un coup d’œil, mais en regardant plus précisément j’aperçois quatre orcs affamés et armés jusqu’aux dents et un géant qui a l’air assez jeune. Choqué, je viens de voir qu’ils gardaient deux personnes, ce qui expliquerait pourquoi ils ont allumés un feu.

Ce sont deux Efles, en pleure, suppliant aux monstres de les épargner. Elles sont attachés aux arbres derrière. Je les reconnais par leurs grandes oreilles, ce sont deux filles. Je ne rencontre pas souvent des Efles. Je vois également leurs arcs et carquois, de beaux arcs, elles ont dû les obtenir par les forgerons sacrées Elfes lors de leurs naissances. Je ne peux pas les laisser comme ça, elles vont se faire dévorer par ces monstres. Je réfléchi à un plan pour les libérer car je n’ai pas beaucoup de temps. Je verse quelques gouttes de poisons sur mes flèches. Je sais que les Elfes sont les meilleurs tireurs du monde, réflexe, précision et rapidité son leurs secrets, mais mes flèches sont empoisonnés, je suis moins rapide et mes cibles sont plus proches. Mais bon, plus le temps de penser à ça. Si j’abats un orc, les autres se jetterons sur les otages pour les tuer. Je décide alors de passer à l’action :

Je saute de l’arbre et je me mets derrière les deux Elfes et je dis : 


-Ne bougez surtout pas, je vous envoie vos arcs.

Je détache les mains des Elfes sans me faire voir et je vais me cacher derrière les arbres. Je bande mon arc en direction de la tête de l’orc qui garde les armes, puis le j’abats d’une flèche dans l’œil. Les autres orcs n’ont pas le temps de réagir que je cours vers les arcs et les pousse d’un coup de pieds en direction des filles. Elles attrapent leurs arc, j’ai pas le temps de cligner des yeux que tous les orcs sont à terre. L’orge se relève, il a apparemment résisté à la flèche et se dirige vers les Elfes près à frapper. Je sors ma dague et la lança en direction de l’ogre, elle se loge entre ses deux yeux et le monstre s’écroule dans sont élan. Les deux jeunes Elfes courent vers moi et s’écrient en séchant leurs larmes : 


-Tu nous as sauvé la vie, on ne sait pas comment te remercier !

-Moi c’est Talon, Assassin du Royaume Rux, c’est mon travail de protéger les forets du Royaume. Comment vous vous appelez ? 

-Moi c’est Alice, fille du Roi des Elfes. Et elle Sophie, ma cousine.

-Comment vous êtes vous retrouvée là ?

-Nous sommes partis chassé avec Sophie mais ils nous ont tenus une embuscade, on ne sait vraiment pas comment vous remercier.

-Moi j’ai une petite idée, lui répondis-je en lui caressant son visage doux et en essuyant ses dernières larmes.


L’Elfe compris tout de suite, elle avait le même âge que moi, peut être plus jeune. Elle se mis à genoux, en se mordillant la lèvre et ramenant ses cheveux dernière sa tête. Sophie se mise à genoux à son tour puis les chasseuses commencent à ouvrir ma tenue, mon pénis se durcit dans la bouche de Sophie. Elle commencent à sucer et masturber mon pénis, une fois bien lubrifié, Sophie et Alice se mirent nues, beaux seins, chattes rasés. Elles me déshabillent et se mettent cote à cote à même le sol, les jambes écartés en attendant mon pénis . Je commence à pénétrer Sophie pendant qu’Alice se doigte. Elles se touchent les seins pendant que je les baisent. Je baise les Elfes en pleine forêt, elles me donnent énormément de plaisir. Elle gémissent et se touchent. Je leur fais signe de se tourner et je recommence à les baiser en levrette. J’alterne entre les chattes de Sophie et Alice quand je sens le sperme arriver. Elles se mettent à genoux et je pointe mon pénis en direction de leur visage. J’éjacule sur les seins et le visage des deux filles nues. Puis elles sucent mon pénis pour l’essuyer.

Je n’ai jamais pris autant de plaisir auparavant. Puis je dis :

-Allons nous laver dans le lac, vous ne pouvez pas rentrer comme ça, suivez-moi.

Nous nous dirigeons vers le lac avant de nous laver, les Elfes nues sont magnifiques. Une fois lavés, on s’habille et la princesse Alice me dis :

-Encore merci de nous avoir aidé, sans vous nous serions déjà mortes. Maintenant nous devons rentrer, ils doivent s’inquiéter chez mon père.

La princesse m’embrassa avant de partir.