Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 2 271 fois
  • 1 J'aime
  • 0 Commentaire

histoire de feu

Chapitre 1

Avec plusieurs femmes

Voilà mon histoire: j’ai connu des femmes, des blondes et des brunes. Cela se passait bien mais sans plus.Un jour j’ai eu l’occasion de rencontrer un jeune femme qui allait devenir la mienne. Elle était très jolie avec des yeux clairs couleur bleu ciel contenant des tons de gris,de très jolies lèvres pulpeuses (une bouche à pipes comme diraient certains),un cou très fin,des épaules minces,une taille très fine,une poitrine à damner un saint(ni trop volumineuse ni trop petite dans la moyenne en somme),une chute de reins incroyable, une croupe des plus appétissante et une paires de jambes à n’en plus finir.


Sa démarche est très féline(comme une panthère) et le top c’est qu’elle à de splendide cheveux couleur de feu.Attention pas des cheveux colorés,non,mais de magnifique cheveux d’un roux foncé. Elle à un sacré caractère ma rouquine, au boulot comme dans nos ébats.


Elle est tantôt dominatrice tantôt femme soumise,parfois elle se fait chienne quand le désir lui tarraude les reins.Elle me raconta un jour ce que l’on disait des rousses : il y à les stupidités parce que des cheveux roux cela fait des envieuses mais aussi certaines vérités auxquelles je ne croyait pas avant.Ainsi elle m’expliqua qu’elles ont une réputation de femmes fatales et de ’super bon coup’.Moi je me disais au début que c’était des histoires, des phantasmes, rien de solide quoi. Pourtant je dû vite revenir sur mon jugement.


Ainsi ma femme est non seulement très portée sur la chose mais en plus elle est presque toujours prête et de la meilleure fàçon qui soit.Il arrive ainsi que je soit parfois étonné de la facilité avec laquelle je l’enfile et ceci que se soit en levrette ou en missionnaire.Que vous dire sinon le plaisir que j’ai lorsqu’elle vient s’empaler sur ma queu durçie par l’envie de la posséder, la sensation qu’elle me procure quand sa chatte humide vient s’envelopper autour de mon dard, ses vas et vient le long de celui-ci,voir ses bras sur mon torse entre lesquels se trouve ses seins ferme, mamellons tendus, rouges, comme deux framboises prêtent à être ceuillies.Le plaisir est tout aussi important quand je la prend par derrière, croupe tendue, avec ses deux lèvres intimes humides et largement ouverte pour me recevoir.Ses yeux implorant que je la prenne profondément et parfois sauvagement sans aucun ménagement.


Au début elle n’aimait pas que je la traite de chienne ou de salope, moi non plus d’ailleurs , mais je me suis dis pourquoi ne pas essayer et j’ai remarqué souvent que sous ses airs farouches la traiter de cette sorte la faisait mouiller encore plus, à telle point que non seulement son orgasme est plus intense mais plus j’entends le bruit de ma queue se baiger dans sa mouille et faire de grand bruit de suçion à chaque fois que je sors de sa chatte.Donc comme je disais quand je la prends par derrière et que je me laisse aller,ma queue s’enfonçant en elle et lui arrachant des gémissements à chaque coup de pillon,au moment où je décide enfin de la prendre totalement et de lui donner l’estocade finale dans notre combat de corps à corps je dois parfois me retenir pour les voisins tellement elle crie parce que c’est aussi paraît-il connu qu’une rousse qui prend son pied à tendance à beaucoup crier (cela je peux vous le confirmer).Le top c’est de voir dans ses yeux le désir,la lueur animale, celle d’une chienne qui n’a qu’une envie, celle de se faire prendre le plus rapidement tant le désir la rend folle.


Quand elle s’habille sexy s’est encore pire,imaginer une mini jupe, des bas noirs,un porte jaretelles, un chemisier blanc tendu légèrement ouvert laissant appercevoir une poitrine naissante, ferme,frémissante.Il est déjà arrivé quand je ne suis pas à côté d’elle que j’écoute les conversations des hommes qui se retournent sur elle avec des commentaires assez flateurs du style :’t’as vu la jolie femme là?’, ’Ouah!! qu’elle jolie pouliche!!!’ c’est vrai que c’est un peux lourd comme commentaire mais cela prouve qu’elle est assez mignonne en définitive.


Dingue je vous dis, elle me rend fou de désir, je l’aie dans la peau. Je voudrais tout de même dire aux hommes qui liront cette histoire que les rousses en l’occurence sont aussi des femmes très sensibles qui ont souffert du mépris des autres femmes (jalousie oblige) et qui demande beaucoup d’attention et de tendresse. Pour finir si vous n’aimez pas les caractères fort n’essayez pas de vivre avec une rouquine parce si conduire une porsche est à la portée de tout le monde conduire une lamborghini n’est pas toujours aisé!!!

Diffuse en direct !
Regarder son live