Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 15 666 fois
  • 113 J'aime
  • 6 Commentaires

Homme pour couples

Chapitre 1

Orgie / Partouze

Jeune trentenaire j’ai une vie sexuelle épanouie. Depuis plusieurs années, je participe à des soirées libertines et j’y ai pris goût. Mes partenaires m’ont toujours dit que je suis un bon amant, étalon viril, endurant et qui aime le sexe sans retenue. Mon appétit sexuel est sans limite et sans tabous, j’ai encore beaucoup de fantasmes à satisfaire. J’aime passer du temps sur internet pour consulter des   sites d’annonces de couples qui recherchent des amants pour réaliser des duos, trios et pluralités.

 

Je suis inscrit sur un site connu et j’ai une fiche avec une description détaillée de mon profil, de mes disponibilités, de mes préférences sexuelles et de mes recherches. Sur le tchat du site, je peux ainsi facilement entamer des dialogues avec des couples.

 

Un jour, je me fais draguer par un couple de quadras. C’est le mari qui m’aborde et nos échanges sont tout de suite très sympathiques. Michel m’explique que lui et sa femme, Sophie sont libertins depuis plusieurs années et qu’ils aiment particulièrement être reçus par des jeunes hommes célibataires et sportifs en trio ou pour des duos candaulistes avec Sophie devant lui.

 

Après quelques discussions entre moi et Michel, je tchate également avec Sophie et le feeling passe bien. Je leur propose donc de venir passer une soirée chez moi pour faire connaissance. La date est fixée et le samedi soir de la rencontre arrive rapidement.

 

Le jour J, à l’heure convenue, je vois leur voiture arriver devant chez moi et se garer. Ils sortent tous les deux, lui habillé plutôt décontracté et elle portant des talons hauts, une mini-jupe sexy, un chemisier blanc et un manteau assez long.

 

Ils sonnent et j’ouvre la porte pour les accueillir. Michel, souriant, semble très à l’aise. Sophie, 1m 65, belle brune aux yeux verts semble contente de me découvrir enfin en vrai. Elle ne semble pas déçue. Je propose à Sophie de se mettre à l’aise et d’enlever son manteau et je les fais assoir dans le salon. Michel choisit de s’installer dans le fauteuil club et Sophie dans le grand canapé.

 

Je leur offre l’apéritif de bienvenue et vient m’assoir sur le canapé aux côtés de Sophie. Je leur demande :

 

« Vous avez fait bonne route ? Vous avez trouvé facilement ? » 

 

« Oui, très bien. C’est sympa chez toi » me répond Michel.

 

La conversation, très agréable se poursuit autour de quelques verres. Doucement, Sophie se rapproche de moi et sa main commence à venir effleurer la mienne en signe d’appel. Ravi, Michel se tourne alors vers Sophie et lui demande :

 

« Il te plaît n’est-ce pas ? Tu veux bien qu’il s’occupe de toi ? »

 

« Oui, bien sûr », répond Sophie avec un sourire coquin.

 

Devant cet appel au sexe du couple, je me lève donc et tends la main à Sophie pour la guider vers la chambre. Avec grand plaisir, elle met sa main dans la mienne et me suit. Le son de ses talons hauts et l’odeur de son subtil parfum me suivent et Michel emboîte ses pas dans les nôtres.

 

Arrivés dans la chambre, je commence à me déshabiller et Michel fait immédiatement de même. Celui-ci a le sexe parfaitement rasé comme moi, un physique un peu rondouillard mais pas trop. Il a surtout déjà une forte érection qui décalote son gland. Sa verge est plus courte que la mienne et son sexe un peu plus épais.

 

Nous entourons Sophie qui me regarde avec délice, visiblement satisfaite de mon corps et de mon sexe. Michel et moi commençons à la déshabiller tout en la caressant. Sophie profite de ces préliminaires pour me caresser le dos, le ventre et la verge qui commence à durcir.

 

Une fois qu’elle est nue, je peux moi-même contempler le beau corps de ma nouvelle partenaire. Sophie est une belle brune, cheveux coupés au carré. Sa poitrine est généreuse et son sexe arbore une pilosité entretenue taillée à la façon d’un ticket de métro.

 

« Vas-y, suce-le, je veux voir sa belle bite dans ta bouche » lui demande Michel.

 

Sans se poser de questions, Sophie se met à genoux entre mes jambes et commence à caresser mon sexe. Ma verge durcit instantanément et, tout en me massant les testicules, elle la prend dans sa bouche. Elle va et vient rapidement sur ma tige avec une technique experte. Je suis excité et je sens le désir fortement monter en moi.

 

Michel qui bande très fort se rapproche de nous et Sophie saisit également son sexe pour le sucer. Sa bouche alterne entre nos deux verges et Michel commence à lâcher quelques gémissements de satisfaction. Sa langue et le mouvement tournant qu’elle fait avec autour de mon gland et de mes testicules quand elle les lèche me fait de l’effet. J’ai la verge tendue de désir et je sens que je pourrais exploser dans sa bouche assez facilement.

 

Décidant de prendre les choses en main, je m’écarte un peu et demande à Sophie de venir s’allonger sur le lit. Elle s’installe à mes côtés et écarte bien ses cuisses pour me donner accès à son sexe. Allongé à côté d’elle, je caresse son corps, ses jambes et ses seins. Je suce ses mamelons qui durcissent et je les excite avec mes doigts et ma langue.

 

C’est délicieux de sentir cette belle femme mûre se laisser aller au plaisir avec un homme beaucoup plus jeune qu’elle et des pensées incestueuses me passent avec délice dans la tête.

 

Je glisse une main vers son sexe et je commence à exciter son clitoris et ses lèvres. Elle gémit doucement et je poursuis ce jeu en approchant ma tête de son bas ventre. Je pose mes lèvres sur son clitoris et me mets à donner de grands coups de langues sur son intimité avec gourmandise.

 

« Tu aimes ça ma chérie ? » demande Michel,

 

« Oh oui, c’est bon », répond Sophie tout en me caressant les cheveux.

 

Je me relève ensuite et me place à genoux entre ses cuisses. Michel me regarde et me fait un signe de tête comme pour me confirmer que c’est le bon moment. Je saisis une capote et me caresse doucement les testicules et la verge pour obtenir la plus forte érection possible. Equipé de ma protection, je place ma verge à l’entrée du vagin de Sophie et pousse doucement pour commencer à la pénétrer.

 

Sophie pousse un léger gémissement de plaisir au moment où je m’introduis en elle. Je me positionne au-dessus d’elle en missionnaire et je donne de grands coups de reins pour faire aller et venir le plus profondément et fortement mon sexe en elle.

 

« Oh ouiii, putain t’es bon » me lance Sophie, ce qui m’excite terriblement et décuple mon envie de la défoncer. J’accélère mes va et vient dans son vagin. Le sexe étroit de Sophie me procure une sensation de jouissance et d’ivresse de sexe.

 

« Salope, tu aimes ça. Tu me sens bien, hein. Tu aimes ça te faire défoncer par des jeunes étalons » 


 


Je suis surexcité et je lâche des mots crus pour faire réagir Michel également. Celui-ci, qui jusqu’ici était resté dans un coin à nous regarder, se rapproche de nous et se met sur le côté au niveau de la tête de Sophie qui lui saisit la verge pour la branler. Pendant que je continue mes assauts dans sa chatte, Sophie se met à sucer la tige de Michel en même temps et il se remet à gémir de plaisir.


 


-       « Vas-y suce-moi bien salope et toi, continue de bien la faire jouir », nous dit-il.

 

Je ressors du sexe de Sophie et vient m’allonger sur le dos à ses côtés. Je lui fais signe de se redresser et lui demande de venir se mettre sur moi. Comprenant tout de suite mes intentions, elle s’assoit sur mon ventre pour diriger ma verge vers son vagin. Elle vient s’empaler dessus d’un long mouvement coulé. Elle commence à aller et venir sur moi ce qui me permet de sucer ses seins en même temps. Je saisis ses hanches entre mes mains pour rythmer ses vas et vient. Je lui donne des petites claques sur les fesses pour l’exciter davantage. Sophie gémit et laisse échapper des râles de plaisir.

 

Pendant ce temps, Michel a saisi un tube de vaseline et il commence à lubrifier l’anus de Sophie avec douceur. Il introduit un puis deux doigts dans son anus et elle apprécie énormément. Au bout d’un moment, ravi d’assister à cette préparation, je saisis les fesses de Sophie et je les écarte largement tout en regardant Michel bien dans les yeux.

 

«Vas-y, elle est prête », lui dis-je.

 

« Oui, met la tienne avec mon chéri. Je vous veux tous les deux en même temps », lui confirme Sophie.

 

Michel se place à genoux derrière elle, juste entre mes deux jambes. Je m’arrête un instant de pilonner la chatte de sa femme, le temps qu’il pousse sur sa verge pour la faire entrer totalement dans son anus. Il attrape Sophie par les épaules et donne un grand coup de rein sec pour la pénétrer.

 

« Putain, ouiii, comme ça c’est bon mon chéri », lâche Sophie.

 

Planté dans sa chatte, je sens le sexe de Michel à travers la cloison et la chaleur de ses bourses tout contre les miennes est délicieuse. Je me remets à prendre Sophie et Michel coordonne ses allers et venues au même rythme que le mien.

 

Sophie crie de plus en plus fort sa jouissance, transportée par des orgasmes multiples. C’est bon de la voir exploser de bonheur et de jouissances pilonnée par nos deux sexes.

 

Au bout de quelques minutes, je vois le corps de Michel qui se tend et je perçois son orgasme qui arrive. Dans un coup de rein plus fort que les autres il éjacule tout en disant :

 

              « Oohh c’est bon ma chérie, je viens ». 

 

Il se cambre tout en serrant Sophie par la taille. Il donne encore quelques coups de reins pour finir de décharger son sperme dans son anus puis se retire. L’orgasme de Michel précède de peu le mien. Je préviens Sophie que je suis sur le point de jouir et elle se relève d’un coup pour se mettre à genoux devant moi. Je me libère de la capote qui entoure ma verge et tout en continuant de masturber ma verge et de me malaxer les bourses je m’approche de ses seins.

 

              « Vas-y, donne-moi tout » me dit-elle. 

 

Arrivé au bout de ma capacité de retenue, j’éjacule à grands jets sur sa belle poitrine de cougar tout en lâchant de grands râles de bonheur et d’excitation. Mon sperme épais vient recouvrir ses seins et, avant qu’il ne coule trop, elle l’étale en souriant sur elle.

 

              « Aahh, c’est trop bon. Vous m’avez bien baisée tous les deux », nous confie-t-elle.

 

              « Attends, ce n’est pas encore fini », lui dit Michel. 

 

Il lui demande de se mettre à quatre pattes sur le lit. Elle tend les fesses en arrière et il se rapproche de sa chatte. Entre temps, Michel a repris de la vigueur et son sexe est de nouveau tendu de désir devant l’offrande de Sophie. Il approche son gland de la chatte de sa femme. Il le frotte sur ses lèvres et son clitoris puis il commence à la pénétrer de nouveau en lèvrette. Sophie est aux anges et se remet à jouir sous ses coups de butoir. 

 

De nouveau excité moi aussi, je me place de l’autre côté devant le visage de Sophie qui attrape ma verge et recommence à la sucer goulument. Elle me nettoie le sexe à grand coup de langue et me pompe avec douceur ce qui me procure des sensations folles. Le spectacle de Michel qui pilonne Sophie par derrière m’excite terriblement et je sens l’excitation remonter très fortement en moi.

 

Tout en se faisant pilonner par Michel, Sophie tend son bras en direction de son sexe, et alterne les plaisirs en se caressant le clitoris et en malaxant les testicules de Michel pendant qu’il la besogne.

 

Michel ne pouvant plus y tenir, finit par ressortir sa verge de la fente de sa femme et il éjacule une nouvelle fois sur ses fesses. Sophie continue de me lécher pendant quelques minutes mais je sens moi aussi que je vais venir. Je retire mon sexe de la bouche de Sophie et j’éjacule sur son visage. Elle ferme les yeux, ouvre la bouche en grand et tire la langue pour recevoir ma semence.

 

Michel s’approche de nous et me demande :

 

              « Ça te gêne si je te nettoie moi-même avec ma langue ? »

 

Je lui réponds :

 

              « Non, vas-y, fais-toi plaisir »

 

Michel s’exécute et Sophie en profite pour se relever et elle essuie l’excédent de sperme qui coule encore sur son visage.

 

Nos ébats terminés, nous passons tous à la douche puis nous nous retrouvons dans le salon encore nus pour prendre un dernier verre. Nous sommes unanimes pour reconnaître que le plaisir et la jouissance étaient bons et qu’il faudra que cette première séance de sexe à trois ait des lendemains.

Diffuse en direct !
Regarder son live