Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 38 869 fois
  • 73 J'aime
  • 2 Commentaires

Inceste dans une famille maghrèbine

Chapitre 2

Hétéro

Le lendemain matin je me lève avec une belle gueule de bois, essayant tant bien que mal de rassembler tous mes souvenirs, tout est calme alors je me rends au toilette qui se trouve dans ma salle de bain, vêtu d?un simple caleçon long ; mais la lumière était allumé alors je dit: ? c?est toi dans la salle de bain ?


— oui..je me suis fait couler un bain, j?avais trop mal au crâne


— ok !!


— mais tu peux entrer c?est bon !!


— non mais c?est cool, y a rien qui presse


— oohh me dit elle en râlant c?est chez toi non !! Vas y la porte n?est pas verrouillée !


Je pousse la porte et je vois ma soeur dans son bain, ces deux énormes seins bien en évidence et je lui dis : ? il y a de la mousse si tu veux


— non merci j?aime bien comme ça


Je fais mine de me tourner vers l?évier pour me brosser les dents tout en la matant dans le miroir et elle me demanda ? t?étais pas venu pour te brosser les dents ?


— non !!


— bon j?ai compris, attends je te laisse


Elle se lève sans gêne, et sors dans son bain, je continue de la regarder dans le miroir prendre la serviette, pour s?essuyer vigoureusement sa poitrine qui balance, elle termine par son entre jambe et ses cuisses, elle met la serviette autour de sa taille, se tourne et se penche pour retirer le bouchon de la baignoire, je voyais bien en évidence ses grosses fesses et sa chatte à peine poilu et un peu rosé, sans doute pris encore sous les effets de l?alcool (je ne sais pas), je me dirige vers elle pour la prendre par la taille et me frotter sur sa chatte, elle se relève d?un coup et crie : ? Non, fait pas ça, je suis vierge !! ?, ça serviette était tombé, je me recule, j?étais mal à l?aise mais qu?est ce qu?il m?avait pris ?! et je me confond en excuse, la tête baissé, et elle me dit : ? Non c?est de ma faute désolez c?est de ma faute ............ viens là ! ? Elle me prit dans ses bras, le contact de ses seins sur mon torse était vraiment agréable et elle me demanda si je la trouvait belle, je lui répondit : ? tu es superbe


— je suis grosse non ?

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)


— il y a plus d?un homme qui aimerait être à ma place


C?est vrai qu?elle est belle, et là j?ai pris ses seins dans mes mains ils étaient lourd et surtout très doux, je penchais ma tête pour les embrassaient, ces tétons étaient grands et noirs, elle me caressa les cheveux puis s?est assise sur le bord de la baignoire me descendit le caleçon puis sans la toucher des mains c?est penché doucement sur mon sexe, je lui caressai les cheveux, elle s?arrêta leva la tête me sourit et en regardant de nouveau mon sexe me branla plus vite, elle approcha sa bouche et là de nouveau je me suis laissé aller, elle la garda en bouche comme çi elle ne voulait pas en perdre une goutte et ensuite embrassa le bout de mon gland et elle me dit : ? hier tu m?as demandé pour maman !!?


— oui


— ....tu te rappelles qu?elle se vante tout le temps de faire des économies sur les serviettes, le pq, les produits ménagers...qu?elle pique au boulot


— oui


— ...manque de beau un soir elle s?est fait caler par un vigile qui l?a menacé de tout balancer.....Un soir elle rentre dans ma chambre et me dit tu sais avec son ton sec : ? demain ti viens travaille avec moi ! ? (elle imite ma mère à merveille), je n?avais pas compris sur le coup mais ce n?est que le lendemain soir quand on est arrivé devant la banque où elle avait sa mission de nettoyage qu?elle m?expliqua qu?un vigile l?avait vu en train de voler des affaires, qu?elle risquait de perdre sa place si je ne montrai pas ? tris gentille avec lui ?


— non tu plaisantes !!


— attends j?ai pas fini, j?étais dégoûté, je voulais partir et je me suis mise à pleurer et elle m?a dit toujours de son ton sec ? ti fait juste comme ti fais à ton père....ci tout ! ?, j?ai arrêté net de pleurer et elle a dit ? et sinon ji perd mon travail...on a bisoin les sous pour ti frires et soeurs ?, je me suis essuyé les yeux et je l?ai suivi, l?endroit était désert, elle m?a emmené vers un box à l?intérieur, il y?avait un type en uniforme, un français assez mince d?une quarantaine d?année assis devant des écrans, maman lui dit ? bisoir franck, ci ma fille elle est jolie !! ? et elle me poussa vers le box avec son épaule, ça se voyait que le type comprenait pas, alors il s?est levé et moi je me suis mis sans réflechir à genou devant lui, j?ai ouvert sa braguette et j?essayai de sortir sa bite, et là il l?a sorti lui même et il a dit ? tiens c?est ça que tu veux ! ? mais c?était bizarre, il avait encore la peau sur son sexe tu sais, sur le coup ça m?a dégoûté, et après je l?ai tout de suite mis dans la bouche, elle grossissait de plus en plus, et il commençait à faire des va et viens et je commençais à avoir mal au mâchoire, et après il m?a dit de me mettre debout et à essayé d?enlever mon pantalon et là maman lui à dit : ? non s?il ti plit ça y est stop franck ? et la le type lui a dit ? quoi c?est tout tu plaisantes là ??!! je te signale que tu risques ta place!! ? Elle n?a rien dit et a baissé sa tête, je me rappelle que je l?ai regardé en lui disant que j?étais vierge, il avait l?air vraiment étonné et après il a demandé à maman de s?approcher et lui a dit ? mais toi, t?es pas vierge toi kheira!! ? maman lui à dit non en baissant la tête et en me lançant tu sais l?un de ses regards méchants, il lui enleva la combinaison du travail qu?elle portait qui est tombé à ses genoux, elle portait de vieux sous vêtements et il lui a dit ? ouhh c?est pas beau ça faut enlever ? et elle s?est exécuté c?est la première fois que je voyais maman toute nue, il l?a retourné et l?a fait se pencher et la maman lui a dit? dans le cul, s?il ti plait dans le cul ?au moment où il est rentré j?ai vu maman serrer les dents mais au fur et à mesure de ses va et vient maman gémissait et à chaque coup elle disait un petit aîe


— elle avait mal ?


— non au contraire, fallait la voir, il y avait ses gros seins pendant et son bide qui bougeaient


— passe moi les détails s?il te plait


— bon tu veux que j?arrête de raconter ??......bon....et le type il lui dit à maman : ? ça faisait trop longtemps que tu m?excitais...c?était pas la peine de ramener ta fille ta vue !!! ? et là il me dit ? bon t?es pas venu pour rien ma beauté ? allez caresse ta mère !! ..... allez !! ? et là maman me dit haletante ? fi comme i veux alli ? elle prend ma main et la pose sur son gros sein, et l?homme me dit tout en s?acharnant sur le cul de maman ? non pas là..là ? en me mettrant la chatte de maman, j?approche ma main et me met à genoux, je la pose sur la chatte toute poilue de maman et je la caresse et j?entend maman gémir quand je rentre mes doigts, j?en avais pleins les mains, ça coulait même le long de mon bras, le type allait de plus en plus vite et je faisais pareil, on aurait dit que maman pleurait, sa chatte était trempé, et il à crié ? je vais venir, je vais venir ?, maman en me poussant la tête vers son sexe lui dit ? s?il ti plait dans ma fille, dans ma fille ?, il est sorti de son cul et tendit sa bite vers moi, je l?ai mise dans ma bouche, j?ai failli vomir, car elle avait un drôle de goût et après j?ai failli m?étouffer, j?avais beau avaler son sperme, ça n?arrêtai pas de couler, c?était très épais pas comme celui de papa.....ou toi ; après le type c?est affalé et maman était comme drogué, dans les vaps, elle m?a dit de rentrer avec une voix tremblante en mettant son index sur la bouche pour me faire comprendre de ne rien dire et je suis rentré.


— Mais c?est terrible....


— Pfff, le plus terrible c?est que quand elle nous dit qu?elle a fait des heures supp. Je sais où elle est..ou plutôt avec qui !!


— Mais arrête tu fais une parano là !!


— Ouais !! C?est ça !! T?as déjà vue quelqu?un qui fait des heures supp. Et qui a toujours le même salaire à la fin du mois toi???


On a passé tout le reste de la journée dans l?appart. elle en simple tee-shirt et moi en caleçon, sans sortir et à parler de tout et de rien , et c?est seulement en fin de soirée que l?on entame la question des fantasmes, je lui parle justement de sodomie et elle me répond en riant ? eh ben va voir maman ?, et ensuite, elle m?explique timidement que le sien c?est de connaître la sensation de se faire pénétrer mais que par l?anus c?était trop risqué car on peut glisser à tout moment. Et nous allons nous coucher, pas moyen de fermer l?oeil avec toutes ces histoires, ? tu dors ?? me demanda t elle de sa chambre.


— non


— moi non plus .. je peux venir ?


— oui bien sùr


Elle est arrivée dans la pièce complètement nue, le lampadaire extérieur me permettait de distinguer chaque forme généreuse de son corps, elle me demanda si j?avais de la crème, je lui répondu que oui dans la salle de bain , elle y alla et revint près de moi et me dit ? tu sais je crois le sexe c?est comme une drogue !


— pourquoi tu dis ça !


— parce que je peux pas m?en passer !! Tu crois que je suis une salope ?


— Non, pas du tout, pardon de l?avoir pensé la dernière fois.


Au même moment elle se penche et retire mon caleçon et commence à faire durcir mon sexe dans sa bouche, puis prend le tube de crème et m?en met sur la bite et me dit ? tu bouge pas d?accord, tu bouges pas ? elle m?enjambe et de sa main par derrière guide mon sexe vers son anus, je sens mon sexe dur lui pénétrer doucement le cul ? ça fait mal me dit elle ? et elle s?asseoit sur ma queue ? je t?assure ça fait mal, je suis désolez ? et d?un coup se retire et penche vers moi et me répète ? ça fait trop mal ,je suis désolez tu ne m?en veux pas ?, le bout de ses seins frôlé mon torse, je la poussais doucement en arrière en avançant mon sexe elle avait compris dans mes yeux, ? non c?est mal karime, non ? mais elle reculait tout de même ? non il ne faut pas me dit elle ? quand mon sexe a effleuré sa chatte ? non c?est trop dangereux !! ? et là elle reprit mon sexe et le redirigea vers son anus, je l?ai vu faire une grimace de douleur au moment où mon sexe est entré, je ne pouvais pas faire trop de mouvement et lui proposa : ? je peux aller derrière toi ! tu auras peut être moins mal ??


— d?accord mais tu fais attention, tu fais attention


— promis !


Je me retirai doucement de son anus et décidai donc de me laisser glisser vers le bas entre ses jambes pour ne pas la faire bouger, et en chemin je me retrouve nez à nez avec sa chatte, elle sentait fort, et pour ne pas l?effrayer, je posais mes mains sur ses fesses et ma langue sur sa chatte, dans un petit soupir, elle se releva d?un coup, m?écrasant le visage de tout son poids, je continuai à jouer avec ma langue, je l?entendais gémir pour la première fois avec de longue respiration, elle ne savait plus quoi faire, elle cambrait la tête, pressait ces seins entres ces mains, me caressait les cheveux, mon visage était couvert de sa mouille, une vraie fontaine.


Elle se releva brusquement et se dirigea vers ma queue et commença à me pomper très rapidement et en me branlant très fort, malgré mes giclés au fond de sa gorge, elle gardait le même rythme jusqu’à ce que ma queue mollisse dans sa bouche, elle est venue s?affaler près de moi en m?embrassant le visage...et elle me dit les yeux fermés à moitié dans les vaps : ?j?aime trop ça !! merci.....tu sais.... je pars demain !


— je sais....je peux te demander...


— oui quoi ? me dit elle sur le même ton lent


— je sais tout ? je veux dire tout m?a tout dit ?


— non...(elle laissa passer quelques secondes de réflexion) il y a aussi Brahim et Siham


J?étais estomaqué !! C?est mon plus jeune frère et ma plus jeune soeur, les derniers de la famille, ce sont de faux jumeaux, ils sont inséparables depuis tout gamin, très introverti, ils ne communiquent qu?entres eux, personne ne peut entrer dans leurs bulles, et Nadia continua son histoire les yeux fermés et de sa voix lente


: ? tu sais comme tous les samedis, on part au course et on laisse les jumeaux à la maison....... mais le jour là maman m?avait demandé de passer à la poste chercher un colis et de rentrer, quand je suis revenue je suis allé voir si ils dormaient...personne dans leurs chambres et j?ai vue que la chambre des parents étaient ouverte et quand je me suis approché, je les ait vue nues sur le lit en train de se caresser de s?embrassait partout maladroitement.....j?ai trouvé ça beau... et je suis reparti tout doucement....elle a un corps superbe Siham tu sais, tout fin, avec une belle petite poitrine...elle a de la chance ?


— Arrête, toi aussi tu es magnifique.


Elle s?est endormie.




Le lendemain nous nous sommes levés en retard et nous nous sommes pressés jusqu?à la gare, nous avons eu le train juste à temps, elle me serra très fort dans ses bras, m?embrassa la joue et me tendit un sachet en me disant ? je t?aime ? et juste avant que les portes ne se referment, elle posa son index sur sa bouche pour me faire comprendre de garder le secret comme ma mère lui avait fait auparavant.


Sur le quai, je regarde le train s?éloigner et j?ouvre le sachet, c?était son soutien-gorge, que j?ai encore aujourd?hui et que je sens parfois honteusement pour me remémorer tous ses souvenirs.




J?espère que tu ne m?en voudras pas ma soeur de tout raconter aujourd?hui mais j?avais envie d?en parler, car j?ai besoin de savoir si d?autres comme nous, de nos origines, vive ou on vécu une histoire similaire. Afin de me rassurer.


Mon histoire n?a rien d?imaginaire, elle s?attrait même plus à une confession écrivez-moi à cette adresse si vous avez des questions ou si vous voulez en parler : m.karime@laposte.net (petits plaisantins et consors...merci de passer votre chemin)

Diffuse en direct !
Regarder son live